News

Passion

Portraits

Coups de coeur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau

Sur un bateau je passe en mode « guerrier »

5 novembre 2016

On me pose souvent la question de mes concurrents sur ce Vendée Globe, et je n’arrête pas de dire que rien n’est joué d’avance. Le bateau est essentiel c’est certain mais c’est vraiment le marin qui fait la différence, le meilleur c’est celui qui fera le moins d’erreurs sur l’eau.

Même si j’ai terminé 2e deux fois, ça peut jouer mais il n’y a pas que cela. J’ai une grosse expérience sur le bateau mais cette année, on part en pionniers car à ce jour, aucun monocoque 60 pieds n’a fait le tour du monde avec des foils ! Avec mon team, on a beaucoup navigué et bien progressé en fiabilité et sur le parcours du Vendée Globe, ça marche dans certaines conditions et ça devrait être efficace, c’est une première.

Et si j’ai plus de pression du fait d’être dans la peau du favori ?

Je fais partie des favoris sans doute, mais je ne suis pas le seul, il y a eu 4 transatlantiques depuis que je navigue à bord du Mono Banque Populaire VIII et donc 4 gagnants, j’en ai gagné une. J’ai des concurrents qui ont des très bons bateaux, avec ou sans foils, des skippers expérimentés. Je pense que les prétendants au podium sont nombreux, plus nombreux qu’il y a quatre ans et ils sont mieux préparés. Pour moi il y a une dizaine de bateaux qui peuvent gagner le Vendée Globe sur les 29, Banque Populaire en fait partie mais ça ne va pas être simple. Je pense surtout aux bateaux avec qui je m’entraîne dans le collectif du Pôle de Port La Forêt comme  Sébastien Josse, Morgan Lagravière, Jean-Pierre Dick, Jérémie Beyou, Vincent Riou, Yann Eliès. Il y a 10 ou 12 bateaux avec de bonnes équipes et une bonne préparation, c’est la différence par rapport à la dernière édition.

Sur un bateau je suis en mode "guerrier"

Il y a plus de bateaux qui peuvent vraiment jouer le haut du classement, et le paradoxe c’est qu’il y a plus de bateaux moins bien préparés qui forment une autre catégorie d’une dizaine de bateaux, on a plus d’interrogations sur leur expérience… Et je m’aperçois que je ne les connais pas car je n’ai pas couru contre eux mais ce sont certainement de très bons marins. Je les ai juste croisés sur les pontons, donc il va y avoir pas mal de découvertes finalement.

Ceci dit, je prends ça avec du recul car ce ne sont pas les pronostics d’avant départ qui vont faire la course, c’est ce qui va se passer sur l’eau à partir du 6 novembre à 13h02, et pour l’instant personne n’est encore capable d’en dire plus.

Sur un bateau je passe en mode « guerrier »

On me demande aussi souvent si je suis le même homme à terre et sur l’eau. En fait, je suis vraiment différent sur un bateau je passe en mode « guerrier », aventurier. J’aime lire des livres ou regarder des films comme « Le Seigneur des Anneaux » ou « A la quête du graal », c’est un peu ma façon d’être sur le bateau, je pars dans un tout autre monde, cela ne va pas être une partie de plaisir mais je sais qu’au bout, il y a quelque chose d’incroyable à aller chercher. On apprend à prendre du recul sur des détails de la vie qui nous paraissent compliqués quand on est à terre et quand on revient d’un tour du monde, on se rend compte que finalement ce n’est pas si important que ça.
 

Armel Le Cléac'h-Départ The Transat 2016_Copyright V. Curutchet/BPCE


On apprend à vivre aussi avec peu de confort sur un bateau et on se rend compte de la chance qu’on a d’avoir du confort à terre, tout cela va me servir à être plus fort cette année.

L’adversaire le plus redoutable pour moi c’est le parcours, c’est le Vendée Globe tout simplement, cette difficulté d’arriver au bout de la course, le premier j’espère.

Copyright : Easy Ride/BPCE - V. Curutchet/BPCE

 

 

 

 

 

 

À découvrir également

Élevé à la beauté de la baie de Morlaix !

La baie de Morlaix racontée par Armel Le Cléac'h...

En savoir plus
Vendée Globe… là où tout a commencé

Pour tout savoir sur l'histoire du Vendée Globe

En savoir plus
Pôle Finistère Course au large : l’élite et l’excellence

Découvrez ce centre, fabriquant de champions...

En savoir plus