News

Passion

Portraits

Coups de coeur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau

« Pied de Nez »

Le « Coup de Cœur #PassionVoile », c'est quoi ? Chaque mois, la Banque de la Voile met à l'honneur une belle initiative en lien avec l'univers maritime. Elle vous fait découvrir des associations, des événements, des faits marquants ou des personnalités, en allant à la rencontre de celles et ceux qui partagent leur passion du grand large.

Ce mois-ci, La Banque de la Voile vous présente “ Pied de Nez . Cette association propose à des enfants en rémission de naviguer sur un voilier. Ces derniers se font les ambassadeurs de ceux qui restent à l’hôpital et participent à distance au projet.

Questions à Jean-Claude Allègre, président de l’association :

Pouvez-vous présenter l’association ?

« L’association “ Pied de Nez ”, a été mise en place en 2010. Celle-ci est le département caritatif de la société Terre & Mer Croisières qui possède un grand voilier, le Bora Bora. “ Pied de Nez ” soutient les enfants en rémission de pathologies lourdes et leur redonne le sourire au travers de manifestations, de sorties, d’expéditions maritimes à bord du voilier durant une à deux semaines. Ces expéditions en mer fournissent aux hôpitaux des vidéos diffusées aux enfants encore hospitalisés de façon à ce qu’on puisse leur créer un rêve, un moyen de s’évader et des ateliers et activités sont organisées par des bénévoles sur ce thème. Ils participent à distance et interagissent tous ensemble.

Les croisières privées organisées sur le voilier permettent de financer l’association (les avitaillements, l’entretien, le personnel) et d’être autonome pour permettre aux enfants de naviguer. »
 

"Pied de Nez redonne le sourire au travers d’expéditions maritimes"

Jean-Claude Allègre

D’où est venue l’idée de la créer ?

« J’avais le sentiment que durant un séjour à l’hôpital, il faut rêver pour s’en sortir. Les parents des enfants ne sont pas forcément présents sur place, les traitements sont parfois très lourds. Sachant tout cela, j’ai voulu aider et étant passionné de voile, j’ai allié tout cela en décidant d’emmener des enfants sur un bateau pour les distraire. Si nous pouvons participer, ne serait-ce qu’à un infime pourcentage, à leur rémission, alors nous voulons essayer. C’est déjà un beau challenge. »
 

Etes-vous en lien avec d’autres associations ?

« J’ai été engagé pendant un moment avec Les Matelots de la Vie. Quand j’ai voulu créer l’association “ Pied de Nez ”, je suis allée à la rencontre des hôpitaux pour présenter mon projet et j’ai découvert qu’une association faisait déjà cela. Je me suis mis en relation avec eux, et proposé qu’ils utilisent mon bateau pour leurs sorties puisqu’eux n’en avaient plus.

Nos idées ont divergé et j’ai décidé de repartir de mon côté avec “ Pied de Nez que j'avais créée il y a quelques années. L'objectif est d'emmener les malades en mer toute l’année. »

Comment adaptez-vous les conditions de navigation à bord ?

« Emmener des enfants en rémission nécessite des aménagements. Le bateau Bora Bora est bien équipé pour répondre à ces besoins car il a l’avantage d’avoir beaucoup de cabines comprenant chacune une douche. Les contraintes sont principalement d’ordre sanitaire. La literie est lavée très régulièrement avec les machines à laver et sèche-linges présents sur le quai où est amarré le bateau.

Nous pouvons accueillir au maximum 1 à 2 enfants en fauteuil roulant sur un total de 9 enfants. Pour les accompagner, 3 marins sont à bord, 1 ou 2 accompagnateurs qui doivent avoir les diplômes nécessaires et enfin une équipe médicale. Au maximum le bateau peut héberger 15 personnes en navigation non côtière.

Les séjours se passent surtout en Bretagne Sud, aux alentours de Pornichet, mais nous pouvons aller jusqu’à l’ile d’Yeu et Brest. »
 

Comment sélectionnez-vous les enfants qui peuvent embarquer ?

« Nous les sélectionnons avec les médecins. Ce sont les hôpitaux, et en particulier les responsables de service de pédiatrie qui peuvent savoir quels enfants ont la capacité de venir, de s’absenter de l’hôpital. Ils connaissent très bien leurs jeunes patients, sur le plan de la santé mais aussi comportemental. »
 

Comment participent les enfants à bord ?

« Une fois en mer, les enfants participent à toutes les tâches. Ils manœuvrent, ils barrent, sous la vigilance des marins, font des corvées en équipe avec des tours de vaisselle, de cuisine et de ménage comme laver le pont. Ils participent aussi aux quarts de nuit, qu’ils ne font évidemment pas jusqu’au bout s’ils sont fatigués. »
 

Quel est le bilan des navigations passées ?

« Depuis 2010, nous avons fait naviguer environ 150 enfants.

Le but est évidemment de continuer à faire naviguer le plus d’enfants possible mais surtout, de trouver de nouveaux bénévoles dans les hôpitaux, chargés d’animer et d’occuper les enfants en cours de traitement en les faisant participer. »
 

En tirez-vous un bilan positif ?

« Oui, les retours que nous avons sont très positifs et très gratifiants, on le sait par rapport à ce qu’ils ressentent et ce qu’ils disent. Pour les enfants qui naviguent ça reste une très bonne expérience, ils aiment ce navire avec son apparence de bateau de pirates !

On a également le retour des parents concernant le changement de comportement de leurs enfants. »
 

"Pour les enfants qui naviguent ça reste une très bonne expérience, ils aiment ce navire avec son apparence de bateau de pirates !"

Jean-Claude Allègre

Quels sont les projets à venir pour l’association ?

« “ Pied de Nez ”a organisé sa dernière sortie en mer en avril dernier ; nous sommes actuellement en train de réaliser le film retraçant l’expédition et organisons celle prévue pour avril 2017 ! »

De plus le bateau le Bora Bora sera présent aux Sables d’Olonne pendant les trois semaines de village départ du Vendée Globe et il profitera de la visibilité des milliers de visiteurs pour faire connaitre l’association. »
 

Comment suivre leurs aventures ?

Vous pouvez suivre l’association “ Pied de Nez ” sur la page Facebook du bateau et le site internet est en construction. Vous pouvez d’ores et déjà vous rendre sur celui de Terre & Mer Croisières pour suivre l’actualité du Bora Bora.

Photos