News

Passion

Portraits

Coups de coeur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
News
Les Écoles Françaises de Voile
Passion
La sensation, la performance et l'exploration, tout savoir sur les Ecoles Françaises de Voile...
Les Écoles Françaises de Voile
The Transat... là où tout a commencé
Passion
L'histoire de la légendaire transatlantique et de ses héros...
The Transat... là où tout a commencé

Jean-Baptiste Bernaz termine 7ème du Championnat du Monde de Laser à Split (Croatie)

Le Français Jean-Baptiste Bernaz était à Split, en Croatie, depuis une semaine pour y disputer le Championnat du Monde de Laser. Après six jours de compétition, le Varois termine finalement à la 7ème place de ce Championnat du Monde. Longtemps devant au classement général provisoire, le Français a rétrogradé de 6 places hier, à la suite d’une mauvaise journée, et n’a pas pu refaire son retard aujourd’hui, où aucune course n’a été lancée à cause d’un vent trop léger.

Publication :

Dernière modification :

Par :

Le Français Jean-Baptiste Bernaz était à Split, en Croatie, depuis une semaine pour y disputer le Championnat du Monde de Laser. Après six jours de compétition, le Varois termine finalement à la 7ème place de ce Championnat du Monde. Longtemps devant au classement général provisoire, le Français a rétrogradé de 6 places hier, à la suite d’une mauvaise journée, et n’a pas pu refaire son retard aujourd’hui, où aucune course n’a été lancée à cause d’un vent trop léger.

Jean-Baptiste Bernaz, particulièrement déterminé à réussir ici, avait pris une belle option pour le titre mondial. Encore en tête hier matin après une phase de qualification sans fausse note, le Varois a finalement trébuché aujourd’hui sur la dernière journée de Championnat. « Je suis plutôt satisfait de ma façon de naviguer ici : j’ai pris de bons départs et ma vitesse était excellente. Je réalise un quasi sans faute sur les qualifs et c’est sur les phases finales que j’ai fait des erreurs. Hier, les conditions étaient plutôt dures, avec beaucoup d’attente. Le vent est finalement rentré et nous avons été envoyés sur l’eau pour trois manches : sur la première, je prends une mauvaise option, mais je me reprends sur la seconde avec une deuxième place. La troisième manche était celle de trop et c’est sur celle-là que je perds le titre mondial. Forcément, je suis déçu du résultat, mais je ne peux m’en prendre qu’à moi-même et je suis déjà prêt à revenir l’année prochaine pour faire mieux. J’ai surtout envie de retenir les choses positives et la bonne dynamique dans laquelle je suis », confie Jean-Baptiste Bernaz.

De bonnes ondes sur lesquelles son entraîneur, Pascal Rambeau, veut lui aussi rester : « Il y a effectivement eu de bonnes choses et d’autres moins bonnes. Il avait clairement les clés pour aller chercher une victoire. Maintenant, c’est la loi du sport et nous prendrons le temps de débriefer sur la journée d’hier. D’un autre côté, ce Mondial a permis de voir que Jean-Baptiste a beaucoup progressé et notamment sur les départs. Tout roulait également sur le plan technique et tactique. Il a bien débuté cette nouvelle olympiade, surtout avec une saison de transition, où il a quand même été chercher deux victoires (World Cup Miami et Santander) ».

Si la saison sportive se termine pour Jean-Baptiste Bernaz, l’entraînement va vite reprendre ses droits : focus sur la préparation physique en octobre et retour sur l’eau dès novembre, avec un stage de reprise technique à La Rochelle, puis un second stage dans le sud de la France, avec d’autres laséristes étrangers.

 

Les résultats :

 

1er – CYP – Pavlos Kontides – 15 points

2ème – AUS – Tom Burton – 30 points

3ème – AUS – Matthew Wearn – 31 points

7ème - FRA - Jean-Baptiste Bernaz (CN Ste Maxime / Armée de Champions) – 50 points

 

Pour consulter tous les résultats, cliquez ici

 

À découvrir également

10 questions sur les tours du monde en compétition
Passion
10 questions sur les tours du monde en compétition
1 – De quels tours du monde s’agit-il ? Trois événements ont marqué la course au large entre novembre 2016 et janvier 2017. Le plus médiatisé est le Vendée Globe, dont la ligne de départ et d’arrivée est située aux Sables d’Olonne, et qui vient de connaître sa 8e édition. Il s’agit d’un tour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance à bord de monocoques de 18,28 mètres. Un autre monument de la course au large à la française est le  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions
Les bateaux Banque Populaire
Passion
Les bateaux Banque Populaire
Entre le premier trimaran Orma 60 Banque Populaire I, lancé en 1994 et le futur maxi trimaran Banque Populaire IX qui va toucher l’eau cet automne, six multicoques et trois monocoques ont écumé avec succès les océans, permettant à l’écurie de course de détenir début 2017 un « grand chelem » encore jamais réalisé, soit quatre titres majeurs : Route du Rhum, Transat Bakerly, Vendée Globe et Trophée Jules Verne. Il est à noter que ce Trophée Jules Verne a été « repris » par Francis Joyon (IDEC Sport)  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions
Les champions olympiques français depuis 1972
Passion
Les champions olympiques français depuis 1972
1972 : Serge Maury, 40 ans après… 40 ans que la voile française attendait ça ! En remportant l’or en Finn lors des Jeux de Munich, Serge Maury succède à Jacques Lebrun, dernier champion olympique français en « yachting », en 1932 à Los Angeles. Sur le plan d’eau de Kiel, au nord de la République Fédérale Allemande, ce fils de tonnelier bordelais, sociétaire du Cercle de la Voile de Bordeaux Carcans Maubuisson, crée la surprise en s’imposant au nez et à la barbe des favoris. La  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions