News

Passion

Portraits

Coups de coeur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau

Continuer à aller vite !

Retour aux news
Bien accrochés au dos d’une dépression qui devrait les mener jusqu’au Cap Horn, le Mono Banque Populaire VIII et Armel Le Cléac’h possèdent ce matin plus de 390 milles d’avance sur Alex Thomson (Hugo Boss). Derrière, la lutte fait rage pour la 3ème place entre Jérémie Beyou (Maître Coq) et Paul Meilhat (SMA) séparés de seulement 6 milles au classement de 9h.
Média
V.Curutchet / BPCE

Après plus de 40 jours de solitude, Armel et son Mono Banque Populaire VIII sont actuellement à un peu plus de 2 000 milles du cap Horn. Dernier des 3 caps à franchir avant d’entamer la remontée de l’Atlantique, il est aussi le plus mythique, et celui que tout marin rêve d’apercevoir un jour. Mais avant cela, il va falloir continuer à aller vite et dans la bonne direction pour ne pas laisser filer cette dépression qu’Armel a réussi à prendre in extrémis.

Alex Thomson quant à lui, 2ème derrière le skipper de la Banque de la Voile, ronge son frein : « C'est un peu frustrant ce Pacifique après une traversée rapide de l'Indien. Je progresse actuellement au près et je n'ai rien pour m'empêcher de dériver. C'est frustrant, mais cela pourrait être pire »*, à presque 400 milles d'Armel, il vit des heures pénibles, mais reste philosophe bien que pénalisé par son foil tribord cassé.

*Source organisation

À découvrir également

Pen Duick II dans la Transat Anglaise : 1964 et 2016

Découvrez la fabuleuse histoire Pen Duick II dans la Transat anglaise de 1964...

En savoir plus
Des rencontres maritimes parfois surprenantes…

Malgré leur expérience, les skippers sont toujours impressionnés...

En savoir plus
Le récit du Vendée Globe d'Armel Le Cléac'h

74 jours 3 heures et 35 minutes racontés...

En savoir plus
Toutes les passions