News

Passion

Portraits

Coups de coeur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau

Navigation dans des lieux d'exceptions

Lorsque l’on pense aux vacances en bateau durant l’hiver, viennent immanquablement les tropiques, les îles et leurs mouillages paradisiaques, les plages de sable blanc, les cocotiers et l’eau turquoise à 28 degrés. Mais il y a aussi d’autres alternatives et des lieux envoûtants proches comme Venise… et beaucoup plus lointains durant l’été austral, telles la Nouvelle-Zélande ou encore la Terre de Feu, pour s’offrir une navigation à proximité du célèbre cap Horn.


Les Antilles. C’est clairement la destination rêvée pour déconnecter à moins de dix heures d’avion de la métropole. Jusqu’à Pâques, c’est la « saison sèche » dite du carême, juste avant que les carnavals ne mettent en fête les îles. L’alizé est bien établi et les grains peu actifs.

Située entre la Martinique et la Guadeloupe, la Dominique mérite d’être découverte, à l’image de l’Indian River, qui du mouillage permet de se prendre un temps pour Harrison Ford dans « Les aventuriers de l‘arche perdue ».

En outre, il y a pléthore d’autres îles toutes aussi sublimes : les Vierges Britanniques, Saint-Kitts, Sandy Island, Antigua, Barbuda, Marie-Galante, Les Saintes ou encore la Désirade… Les loueurs de voiliers présents désormais partout proposent des « one-ways » (aller-simple) comme par exemple du Marin (Martinique) vers les Grenadines avec ou sans skipper, ainsi que diverses formules adaptées à ses envies et son programme.

 

Island



Polynésie, Seychelles, Thaïlande, Maldives, Nouvelle Calédonie, Maurice… Dans toutes ces destinations plus lointaines, dont les noms évoquent inlassablement un goût de paradis, les loueurs proposent notamment durant l’hiver des croisières à la cabine en pension complète.

La température est idéale, les vents modérés. On navigue le plus souvent à vue d’îles en îles. C’est globalement facile, mais il convient d’être vigilant à l’approche des lagons.

Affréter un catamaran en famille et/ou avec des amis puis se reposer sur un skipper professionnel et le plus souvent une hôtesse, permettent de profiter pleinement de la croisière sans le moindre stress. Bref, le rêve absolu.

 

xx




Terre de Feu, cap Horn, Antarctique. Il ne faut pas s’attendre à se laisser bercer par l’alizé et plonger dans une eau chaude avant le ti-punch. Ici, c’est de la voile « hors-piste » et donc tonique !

Durant l’été austral - qui n’a que le nom - la navigation sous ces hautes latitudes s’effectue sur de robustes voiliers en acier ou en aluminium entre 14 et 20 mètres, et forcément avec skipper.

Les plus aguerris qui veulent goûter aux conditions qu’ont connues les solitaires du Vendée Globe - comme franchir le détroit de Drake - pourront plutôt que les canaux de Patagonie, aussi opter pour la Géorgie du Sud, les Malouines ou même l’Antarctique au départ d’Ushuaia. Sportif certes… mais fantastique !

 

dd



Nouvelle-Zélande. Le long voyage en avion vers Auckland se mérite, mais le pays du long nuage blanc est un « must » pour la croisière en hiver.

Avec ses fabuleux paysages, ses mouillages forains déserts et une population accueillante totalement tournée vers la voile, découvrir la Nouvelle Zélande en bateau est juste extraordinaire. Au départ d’Opua au Nord d’Auckland, il est notamment possible de louer un bateau – la flotte comporte nombre de voiliers de 8 à 14 mètres du chantier vendéen Bénéteau, premier constructeur mondial - avec ou sans skipper pour des tarifs très attractifs.

 

dd




Venise. La Cité des Doges est aussi désormais un haut-lieu pour naviguer à la voile… même si son principal attrait reste de déambuler à travers les canaux et autres Musées.

La marina de Certosa sur une charmante île verdoyante, ancienne base militaire, est le nouveau repaire des navigateurs souhaitant s’offrir le temps d’un grand week-end ou d’une petite semaine, une escapade en bateau et la vie vénitienne à moins de deux heures de Paris.

Ce port calme récent et bien abrité, comporte toutes les infrastructures que l’on est en droit d’attendre et des places d’accueil à des prix intéressants. Il est desservi par des vaporettos (bateaux-bus) vers le centre (à deux pas), et possède restaurants, bars et hôtels très bon marché. Il n’est pas étonnant que plusieurs plaisanciers français de renom aient décidé d’y amarrer leur bateau.

Enfin, Corfou et la Croatie sont à quelques heures de navigation.

 

ff




France. L’hiver n’est pas vraiment la meilleure période pour naviguer en France : journées courtes, froid, vents forts et très variables… Les « voileux », eux naviguent tout au long de l’année pour s’entrainer et par passion.

Cependant, très peu partent une semaine complète en vacances sur leurs bateaux. Mieux vaut attendre le printemps ou l’été pour profiter pleinement des belles côtes françaises !

 

ff




Pour plus d’informations sur la location de bateau et la navigation, nous vous invitons à visiter le site de la Fédération des Industries Nautiques www.fin.fr

Si vous avez des questions sur les pratiques de la location, rendez-vous ICI 

News

À découvrir également

Un kit foils pour faire voler votre « bon vieux » Laser

Le bon plan pour faire voler son laser !!

En savoir plus
Les bateaux Banque Populaire

Une saga de près de 30 ans

En savoir plus
VPLP Design : Une belle histoire d’entreprise au succès planétaire et légendaire !

Depuis bientôt 35 ans, le cabinet d’architecture VPLP Design, trône sur toutes les mers du monde

En savoir plus
Toutes les passions