News

Passion

Portraits

Coups de coeur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau

Un voilier innovant typé pour le Vendée Globe

Qu’est ce qui ralentit un bateau à voile ? Les frottements avec l’eau. Cette évidence nous échappe souvent car nous considérons, avec raison, que la nature d’un bateau consiste à s’accommoder comme il le peut de l’élément liquide. Mais pour les navigateurs de course au large, cette équation ne saurait suffire. Ils sont donc nombreux à s’interroger, depuis plusieurs décennies, et à réfléchir aux moyens de soulager la coque de leur navire pour, au pire, surfer au ras des flots, et au mieux, échapper totalement à l’emprise des caprices de la mer pour voler au-dessus de l’eau. Le monocoque Imoca Banque Populaire VIII intègre cette nouvelle technologie dans une conception très homogène d’un voilier capable d’aller vite à toutes les allures. Appendices, mât, forme de carène, plan de pont, voile de quille participent à une même réflexion : alléger le bateau, quel que soit l’état de la mer ou la force du vent.

 

Un bateau planant

 

Si les « moustaches de Dali » de Banque Populaire VIII interpellent l’oeil du néophyte, elles ne doivent cependant pas masquer les évolutions appliquées à la carène du bateau. Tout le Team Banque Populaire s’est exercé, avec l’aide des architectes, à optimiser et concrétiser les expériences d’Armel autour du monde dans le dessin de la coque, comme dans la conception du mât ou des appendices. La nouvelle carène née de ces partages de connaissances respire la puissance, avec plus de largeur pour accentuer l’effet planant, et une étrave plus volumineuse pour un meilleur passage dans la mer. Banque Populaire VIII est un bateau de solitaire et à cet égard, le maître mot est l’équilibre, même lorsque le bateau gîte. Le plan de pont, l'emplacement des winchs, la fluidité de manœuvres, l'accessibilité et la bonne circulation à bord reflètent la volonté de faire du voilier le prolongement du marin.

 

Améliorer les conditions de vie du marin

 

Tourner en solitaire autour de la planète en parcourant à grande vitesse les mers les plus inhospitalières ne relève plus en 2016 de l‘aventure romantique ; froid, humidité permanente, violence des embruns, dureté des manœuvres peuvent à bord d’un voilier Imoca dernière génération rapidement entamer la résistance du marin le plus endurci. Armel Le Cléac’h connaît avec précision comment gommer au moins en partie l’extraordinaire inconfort de la navigation en solitaire. L’ergonomie, tant du cockpit que de l’espace de vie, a ainsi fait l’objet de recherches et d’études spécifiques pour doter Banque Populaire VIII d’un cockpit mieux protégé, pour aboutir à un bateau le plus sec possible. Lors d’un tour du monde, il importe de pouvoir manœuvrer de manière protégée par une casquette coulissante, avec un poste de barre ergonomique et une bonne vision du plan d’eau. Pouvoir barrer longtemps peut faire la différence malgré les performances des pilotes automatiques. Le confort intérieur a été sacrifié afin de gagner en légèreté dans l’espace de vie et pour favoriser le matossage du matériel de manière simple. Epargner l’homme dans la durée en facilitant au mieux les manœuvres les plus lourdes, est l’une des clés du succès dans un Vendée Globe.

Voler au-dessus de l’eau ?

 

Grâce à l’imagination sans limite des architectes navals et aux expériences affûtées des marins, les progrès de la technologie - avec l’introduction de matériaux de plus en plus éprouvés pour leur légèreté et leur résistance - permettent aujourd’hui aux voiliers légers à une, deux ou trois coques d’être proches de ce petit miracle. Le secret ? Des plans porteurs en carbone (appelés foils), qui, combinés à l’action de dérives et safrans, (tout l’arsenal des appendices qui plongent dans l’eau pour donner au navire direction et stabilité) œuvrent à soulager les coques à proprement parler et à faire décoller le bateau.

Les marins du Vendée Globe, à l’esprit en permanente ébullition entre deux éditions, réfléchissent depuis plusieurs années à adapter ce concept si séduisant à leurs monocoques Imoca.

 

Des foils pour « sortir » la coque de l’eau 

 

Cette technologie a naturellement inspiré et émoustillé les cerveaux toujours en quête d’innovation des architectes et des coureurs au large. Les marins du Vendée Globe, à l’esprit en permanente ébullition entre deux éditions, réfléchissent depuis plusieurs années à adapter ce concept si séduisant à leurs monocoques Imoca. Le Team Banque Populaire a décidé d’adapter cette technologie à son nouveau monocoque en 2014, aux prémices de sa construction. Il ne s’agit en aucune façon d’espérer « voler » autour de la planète, mais de doter la carène, de plans porteurs capables, à certaines allures (au portant ou travers au vent), de sustenter la coque et de l’empêcher, sous l’effet de la puissance de ses voiles, de s’enfoncer dans l’eau et donc de freiner.


Mono Banque Populaire VIII - © Y. Zedda / BPCE

Un voilier à moustaches

 

Le Monocoque Imoca Banque Populaire VIII répond à ces freins à la performance. Les architectes des cabinets Verdier – VPLP ont dessiné deux foils latéraux, sortes de grandes moustaches en carbone qui dépassent sur bâbord et tribord, en collaboration avec le Team Banque Populaire qui les a testés et validés sur un Mini 6.50.  Enfoncés du côté opposé d’où vient le vent par simple effet mécanique, ils soulagent la coque, l’aident, avec la puissance et le dessin de sa carène,  à effleurer l’élément liquide. Armel Le Cléac’h a expérimenté ces effets sustentateurs lors de la Transat Jacques Vabre 2015. Deuxième à l’arrivée à Itajai, il a pu constater, entre Le Havre et le Brésil, le gain de vitesse conséquent aux allures adéquates. Armel disposera en novembre 2016, d’un bateau efficace, doté d’une arme fatale, avec ces plans porteurs capables, sur une partie conséquente du parcours, de lui donner un gain de vitesse substantiel.

Ce qui va changer fondamentalement grâce à ces appendices, ces fameux foils, c’est que l’on va gagner en vitesse.

Armel Le Cléac'h, skipper

Crédit photos : Y. Zedda/BPCE

Portraits liés

En savoir plus

News

Une manche avant l’Atlantique

C’est à 20h25 que le Mono Banque Populaire VIII a franchi la ligne de départ virtuelle du prologue de la première course de la saison 2016 : The Transat bakerly. Les bateaux présents à Saint Malo ont pris la direction de Plymouth (Angleterre) pour une traversée de la manche dans des conditions clémentes. Le vent de secteur Nord-Est de 15 nœuds au départ va aller en mollissant en début de nuit. L’arrivée dans le port anglais, est prévue dans la matinée de lundi.

En savoir plus
J-1 avant le départ de The Transat

Armel Le Cléac’h entamera lundi à 15 heures 30 le premier des trois travaux herculéens programmés en 2016 pour son monocoque Banque Populaire VIII. Armel va les aborder dans l’ordre, course après course, avec toujours la même implication, motivation, réflexion technique et stratégique qui le caractérise. The Transat relève du mythe auquel tout jeune skipper rêve d’appartenir. Voir New York, au sortir d’un mano a mano hors norme, hors dimension humaine avec l’Atlantique Nord et ses souffles glacés venus tout droit du Labrador, est une récompense qu’Armel et tout le Team Banque Populaire souhaitent la plus dorée possible. Un homme, un bateau et l’océan !

En savoir plus
Armel prend les commandes !

Bon départ d’Armel Le Cléac’h qui, à bord du Mono Banque Populaire VIII, est en tête de la flotte des IMOCA au classement de 8h ce matin ! Après une première nuit en mer, il possède 4 milles d’avance sur Sébastien Josse (Gitana) et navigue à une vitesse d’environ 8 nœuds à la latitude de St Nazaire. Mais ce ne sont que les premiers milles du parcours.

En savoir plus
Armel Le Cléac’h : « Le début de course est très technique ! »

Actuellement en 3ème position, Armel Le Cléac’h navigue dans un mouchoir de poche avec Sébastien Josse (Gitana) et Vincent Riou (PRB). Seulement quelques milles séparent le trio de tête de la flotte des IMOCA. Joint par téléphone ce jour, Armel nous livre ses premières impressions après plus d’un jour en mer.

En savoir plus
Course poursuite !

Deuxième nuit en mer très rapide pour le Mono Banque Populaire VIII qui file à plus de 18 nœuds en direction des Açores en 2ème position ! Le leader de la flotte, Vincent Riou (PRB), se situe à 15 milles devant le skipper de la Banque de la Voile. A noter, la mauvaise nouvelle de la nuit, l’abandon de Sébastien Josse (Gitana) suite à une avarie de Grand-Voile. Le Team Banque Populaire lui apporte son soutien et souhaite le revoir rapidement sur l’eau.

En savoir plus
Stratégie et réglages au programme

C’est d’une voix calme qu’Armel le Cléac’h vient de joindre son équipe à terre pour lui donner des nouvelles du bord. Tout va bien, pour le skipper du Mono Banque Populaire VIII qui navigue à plus de 15 nœuds à 8 milles du leader PRB.

En savoir plus
Armel leader du classement !

Après une nuit très rapide, Armel enchaîne les pointes de vitesse à plus de 19 nœuds, Il a pris la tête du classement et relègue Vincent Riou (PRB) à 36 milles. Joint ce matin par l'organisation de The Transat bakerly, Armel analyse la situation : "Ça se passe bien. Il y a eu un système de transition à franchir. On l'a bien passé et le vent est rentré à nouveau. C'est plutôt sympa. ça ne va pas durer bien longtemps mais on en profite. La dépression va se creuser devant nous. Là, j'avance à 22 nœuds, ça "foile" pas mal !

En savoir plus
Armel en tête de la flotte Imoca de The Transat bakerly !

Belle nouvelle ce matin, Armel Le Cléac’h a pris cette nuit le commandement de la flotte Imoca de The Transat bakerly !

En savoir plus
Week-end musclé en prévision pour Armel Le Cléac'h

Ce soir la flotte des monocoques IMOCA, comme celle des Multi50, se prépare à un week-end particulièrement dur avec le passage d’une dépression au large des Açores. Presque aucun des concurrents de ces catégories ne pourra y déroger. Le vent devrait forcir à plus de 50 nœuds et la mer risque d’être démontée avec la bascule brutale de la brise, du Sud-Est au Nord-Ouest !

En savoir plus
Coup de vent au large des Açores

A la faveur d'un positionnement judicieux, Armel Le Cléac’h a, ces dernières 24 heures, pris le large sur ses adversaires en IMOCA et a su montrer tout le potentiel de son monocoque 60 pieds. Au Nord des Açores, le skipper se livre depuis le départ à une bataille intense, le vent commence à rentrer fort avec l’arrivée de la dépression annoncée. Les solitaires vont devoir en découdre dans des conditions musclées.

En savoir plus
Ça sera compliqué jusqu’au bout !

Joint ce matin par l'organisation de la course The Transat bakerly, Armel le Cléac'h mène toujours la flotte des monocoques 60 pieds Imoca. Le skipper du Mono Banque Populaire VIII est au classement de 9h à 1 477,9 milles de l'arrivée. Vincent Riou (PRB), toujours à l'attaque est situé à 41,14 milles dans le tableau arrière de Banque Populaire VIII. Nul doute que le duel engagé depuis 4 jours n'est pas prêt de s'arrêter !

En savoir plus
Une première partie de course idéale !

Après une semaine de course, il est l’heure de faire le premier bilan pour Armel Le Cléac’h et le Mono Banque Populaire VIII. Et le moins que l’on puisse dire c’est que le skipper de la Banque de la Voile pouvait difficilement faire mieux ! Il n’a pas cédé le leadership depuis maintenant plus de 4 jours et possède 55 milles d’avance sur Vincent Riou (PRB). Début de course idéal donc mais à moins de 1 200 milles de l’arrivée, la course est loin d’être jouée, nul ne peut pronostiquer le nom du vainqueur de The Transat bakerly.

En savoir plus
Armel le Cléac'h écope d'une pénalité

Hier à 16h26 heure de New York, en faisant le tour de son bateau, Armel Le Cléac’h a constaté un problème de rupture de plomb, et a immédiatement prévenu la direction de course. Le jury saisi a rendu son délibéré, infligeant au skipper de Banque Populaire VIII une pénalité de 31 minutes.

En savoir plus
Flash arrivée : Armel vainqueur de The Transat à bord du Mono Banque Populaire VIII !

Armel Le Cléac’h à bord du Mono Banque Populaire VIII s'est adjugé ce samedi 14 mai, la victoire de la 14ème édition de The Transat bakerly. Il a franchi la ligne d'arrivée à 17 heures, 27 minutes et 39 secondes (heure française), signant aussi sa première victoire en IMOCA. Son temps de course entre Plymouth et New-York est de 12 jours, 2 heures, 28 minutes, et 39 secondes. #BravoArmel ! Vous pourrez suivre tout le protocole d'arrivée d’Armel en live sur les Réseaux Sociaux Banque Populaire Voile. Crédit photo : Lloyd Images

En savoir plus
Armel Le Cléac’h triomphe à New York

En franchissant à 17 heures, 27 minutes et 39 secondes heure française, la ligne d’arrivée de The Transat bakerly au large de New-York, et au terme de 12 jours 02 heures 28 minutes 39 secondes à la moyenne de 12,91 nœuds de navigation solitaire, Armel s’adjuge la mythique course transatlantique en solo entre Plymouth (GB) et New York.

En savoir plus
Bon départ de la New York - Vendée pour Armel Le Cléac’h !

Après quelques jours consacrés au repos, aux obligations de course et aux médias, avec notamment quelques shooting photos pour la presse magazine venue de France, Armel Le Cléac’h a pris ce dimanche soir, le départ de la première édition de la course New York - Vendée.

En savoir plus
Armel Le Cléac'h est arrivé à la Goat Island Newport Marina vers 22h45, suite à une avarie avec un OFNI

Armel le Cléac'h est arrivé à la Goat Island Newport Marina ce soir à 22h45 (heure française). 24h après le départ de la transat en solitaire New York-Vendée, le mono Banque Populaire VIII a subi un choc avec un objet flottant non identifié qui pourrait être un requin. Le skipper du Mono Banque Populaire VIII avait immédiatement pris la décision de faire route vers Newport pour analyser la situation. L'équipe technique, menée par Pierre-Emmanuel Hérissé, arrivée sur place en fin de soirée, a constaté un trou au niveau du puits de dérive du foil bâbord et établira d'ici demain le travail à effectuer pour reboucher la cavité.

En savoir plus
Un retour enrichissant

Parti de Newport il y a moins d’une semaine, Armel et l’équipage du Mono Banque Populaire VIII : Gautier Levisse et Florent Vilboux, devraient atteindre Lorient, le port d’attache du bateau, dans la journée de samedi. Cette transat retour, hors course, permet à Armel d’accumuler de la confiance en vue de son objectif de fin d’année : Le Vendée Globe.

En savoir plus
Armel, supporter des Bleus !

Naviguant actuellement en direction de Lorient afin de rejoindre le port d’attache du Mono Banque Populaire VIII, Armel Le Cléac’h n’en reste pas moins un fidèle supporter de l’Equipe de France de football. Toujours en mer pour le match d’ouverture de l’Euro 2016, il ne pourra suivre l’entrée dans la compétition des Bleus. Mais en tant que passionné du ballon rond, il s’est prêté au jeu des pronostics.

En savoir plus
Le Mono Banque Pop VIII de retour à Lorient

Après un convoyage d'un peu moins de 9 jours, le Mono Banque Populaire VIII est de retour à Lorient, son port d'attache. Il est arrivé samedi vers 4h du matin. L'équipage composé d'Armel Le Cléac'h, Florent Vilboux et Gautier Levisse a pu profiter de cette transatlantique (hors course) pour tester le bateau dans diverses conditions, ce qui est un point positif en vue du prochain Vendée Globe. Plus d'infos à venir avec notamment l'annonce de la suite du programme d'Armel et du Mono Banque Populaire VIII.

En savoir plus
Banque Populaire VIII : le plein de confiance

Arrivés samedi dernier à Lorient, au terme d’un convoyage express depuis Newport, Armel Le Cléac’h et ses deux équipiers Gautier Levisse et Florent Vilboux ont immédiatement remis le monocoque Banque Populaire VIII entre les mains expertes du Team. Avec plus de 17 000 milles nautiques parcourus depuis la mise à l’eau au printemps 2015 dont trois transats et une superbe victoire en mai dernier entre Plymouth et New-York, le binôme Armel Le Cléac’h / Mono Banque Populaire VIII respectent à la lettre leur carnet de route vers l’échéance du 6 novembre prochain.

En savoir plus
Retour au sec pour le Mono Banque Populaire VIII

Retour au sec pour le Mono Banque Populaire VIII, qui entre en chantier après des derniers mois intenses. Sa fiabilité prouvée par une victoire de prestige sur The Transat, il est temps maintenant de le préparer pour la grande échéance à venir : le Vendée Globe !

En savoir plus
Erwan Tabarly de retour à bord du Mono BP VIII !

C’est la rentrée pour le Mono Banque Populaire VIII. Tout juste sorti de son chantier d’été, le voilier embarquait hier après-midi à son bord Armel Le Cléac’h, tout juste rentré du Brésil où il a soutenu l’équipe de France de Voile aux Jeux Olympiques, mais aussi Erwan Tabarly. Suppléant d’Armel pour le prochain Vendée Globe, le co-skipper de la dernière Transat Jacques Vabre va ainsi naviguer quatre jours à la barre et sous le regard avisé d’Armel, en vue de sa qualification.

En savoir plus
LE MONO BANQUE POPULAIRE VIII PRET POUR SA RENTREE !

Le Monocoque Banque Populaire VIII est rentré dans la nuit à son port d’attache à La Base Sous-Marine de Lorient. Quatre jours de navigation destinés à qualifier en configuration « solo » Erwan Tabarly comme suppléant d’Armel pendant le Vendée Globe, et durant lesquels le Mono Banque Populaire VIII est apparu fin prêt pour sa rentrée.

En savoir plus
Répétition générale !

Dernière course officielle avant le départ du Vendée Globe le 6 novembre prochaine, Armel, à bord du Mono Banque Populaire VIII, a pris le départ du Défi Azimut. Course de 220 milles au large de Lorient avec 17 IMOCA engagés, cela sonne comme une répétition générale avant le départ des Sables d'Olonne.  Après avoir installé les foils version "Vendée Globe" cette semaine, cette course sonne comme un bon test pour peaufiner les derniers réglages du Mono Banque Populaire VIII. Mais en tant que compétiteur, Armel ne se satisfera pas de cela et compte bien jouer la gagne !

En savoir plus
Une belle victoire !

Après 18h48min de course, Armel remporte avec brio le Défi Azimut ! Sur un parcours de 215 milles au large de Lorient, Armel, à bord du Mono Banque Populaire VIII, a su déjouer tous les pièges pour s’adjuger la dernière course officielle avant le Vendée Globe ! #BravoArmel

En savoir plus
M-1 avant le départ de la 8ème édition du Vendée Globe 2016 !

Le compte à rebours est lancé. Dans tout juste un mois Armel Le Cléac’h s’élancera des Sables d’Olonne sur son troisième Vendée Globe, afin de parcourir les 24 394 milles de cette course mythique autour du globe.

En savoir plus
Le Mono Banque populaire VIII est aux Sables !

Après un convoyage de 2 jours, le Mono Banque Populaire VIII est arrivé dans le port des Sables d'Olonne. C'est parti pour 3 semaines de village avant le grand départ de la course le dimanche 6 novembre à 13h02 ! Armel Le Cléac'h est maintenant prêt à en découdre ! #AllezArmel

En savoir plus
Trois questions à Armel Le Cléac’h - Part 1

A moins de 3 semaines du départ du Vendée Globe, vous êtes nombreux à vous poser des questions sur ces marins qui s’apprêtent à quitter la terre ferme pour s’embarquer dans un tour du monde de près de 3 mois, leur quotidien, leur vie à bord, leur bateau. Aujourd’hui Armel Le Cléac’h, le skipper du Monocoque Banque Populaire VIII, vous éclaire.

En savoir plus
Trois questions à Armel Le Cléac’h - Part 2

A moins de 2 semaines du départ du Vendée Globe, vous êtes nombreux à vous poser des questions sur ces marins qui s’apprêtent à quitter la terre ferme pour s’embarquer dans un tour du monde de près de 3 mois, leur quotidien, leur vie à bord, leur bateau. Aujourd’hui, Armel Le Cléac’h, le skipper du Monocoque Banque Populaire VIII, vous éclaire.

En savoir plus
« J’ai fait une pointe à 32 nœuds »

En 3ème position à 10h, Armel Le Cléac’h navigue ce matin au large du Portugal, plus éloigné des côtes que ses concurrents directs, Jean-Pierre Dick et Alex Thomson en 1ère et 2ème position. Les vitesses impressionnantes des premières 24 heures ont chuté et le skipper du Monocoque Banque Populaire VIII est le premier à entrer dans la dorsale anticyclonique, ce qui explique son ralentissement.

En savoir plus
Plein Sud, dans les alizés

Armel Le Cléac’h a rejoint les alizés dans la nuit et navigue actuellement à une douzaine de nœuds, cap au Sud. Toujours premier de la flotte, suivi de très près par Vincent Riou (PRB), le skipper du Monocoque Banque Populaire VIII a dépassé Madère sans trop s’approcher de l’archipel et se dirige maintenant vers le Pot au Noir !

En savoir plus
Un duo de tête au coude à coude !

Dans la nuit de jeudi à vendredi, au large des îles Canaries, Vincent Riou (PRB) a reussi à prendre la tête de la flotte pendant quelques heures, mais c’est Armel qui pointe de nouveau à la 1ère place au dernier classement de 9h avec seulement 3,15 milles d’avance sur son poursuivant.

En savoir plus
« Ça repart de là »

A 9h ce lundi matin, Armel Le Cléac’h s’affiche en 2ème position du classement, toujours mené par Alex Thomson (Hugo Boss). Navigant actuellement à 10,3 nœuds dans des vents d’une quinzaine de nœuds, il devrait entrer dans la zone délicate du « Pot au Noir » dans l’après-midi et voir sa vitesse chuter dans la foulée. Les écarts minimes de la tête de flotte devraient se réduire à vue d’œil, donnant ainsi aux concurrents la sensation d’un nouveau départ.

En savoir plus
Bientôt l’hémisphère Sud

En deuxième position d’une flotte scindée en plusieurs groupes bien distincts, Armel Le Cléac’h est sorti du Pot au Noir dans la nuit. Navigant dans des conditions encore faibles, le skipper du Monocoque Banque Populaire VIII se dirige maintenant vers l’équateur qu’il devrait franchir la nuit prochaine. Le peloton de tête va continuer de creuser l’écart sur ses poursuivants actuellement englués dans cette zone sans vent.

En savoir plus
Vers le cap Frio

En deuxième position d’une flotte scindée en plusieurs groupes bien distincts, Armel Le Cléac’h glisse vers le cap Frio, en résorbant petit à petit ses milles de retard sur Alex Thomson. Navigant actuellement à 19 nœuds, le skipper du Monocoque Banque Populaire VIII file relativement vite sur un long bord jusqu’au sud de l’Afrique du Sud.

En savoir plus
A grande vitesse vers les Quarantièmes Rugissants

Cela fait maintenant 12 jours que les 29 marins ont quitté les Sables d’Olonne pour un long tour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance, à bord de voiliers de 18, 28 mètres de long. Armel Le Cléac’h, skipper du Monocoque Banque Populaire VIII, navigue actuellement au large de l’Afrique du Sud, en 2ème position, derrière Alex Thomson (Hugo Boss). Les vitesses moyennes sont élevées et devraient encore s’accélérer pour la tête de flotte, prête à prendre son virage en direction des quarantièmes rugissants*, et ainsi à aborder le long passage des mers du Sud.

En savoir plus
Dans le bon wagon

Depuis maintenant plus de 24h, le compteur du Mono Banque Populaire VIII dépasse régulièrement les 20 nœuds. Avec un angle au vent propice à l’utilisation des foils, Armel Le Cléac’h en profite pour accumuler les milles en direction du Cap de Bonne-Espérance. Au classement de 9h ce matin, il file à plus de 20 nœuds en 2ème position à 130 milles du leader Alex Thomson (Hugo Boss).

En savoir plus
480 milles parcourus en 24h !

Lancé à plus de 20 nœuds en direction du Cap de Bonne-Espérance, que les leaders devraient atteindre dans la journée de vendredi, le Mono Banque Populaire VIII affiche des moyennes très élevées. Flashé à plus de 22 nœuds ce matin, il est le plus rapide de la flotte ! Au classement de 9h, pas de changement, Armel reste en 3ème position à environ 100 milles du solide leader Alex Thomson (Hugo Boss).

En savoir plus
Armel : « On commence à s’habituer à ces vitesses ! »

Affichant toujours une allure soutenue, le Mono Banque Populaire VIII devrait ralentir dans les prochaines heures. En effet, en arrivant vers le cap de Bonne-Espérance, la situation va changer avec un ralentissement par devant et un retour des poursuivants… Les écarts vont donc se réduire. Au classement de 9h, Armel progresse à 21 nœuds en 2ème position à 96 milles de l’étrave d’Alex Thomson (Hugo Boss)

En savoir plus
Ça creuse !

Une centaine de milles séparent les trois leaders de la flotte, c’est un écart qui s’est creusé depuis ces deux derniers jours. Comme l’explique Armel sur le site de l’Equipe.fr "L'écart s'est d'ailleurs un peu creusé sur nos petits camarades derrière. Et je continue de m'accrocher pour espérer avoir une opportunité de reprendre la tête de la course."

En savoir plus
1er Cap franchi pour le Mono Banque Populaire VIII

Dans la nuit de jeudi à vendredi Armel et le Monocoque Banque Populaire VIII ont franchi le mythique Cap de Bonne-Espérance, après 18 jours 3 heures et 30 minutes de course !

En savoir plus
Toujours le crunch !

Après 15 jours de règne du skipper Alex Thomson (Hugo Boss) sur la flotte des IMOCA, ce matin Armel a repris les commandes de la course. Sur son Monocoque Banque Populaire VIII, il a 7 milles d’avance sur le skipper anglais et navigue à 12 nœuds. Le marin a réussi à remonter son retard sur Alex, avec une remontée incroyable de près de 117 milles en l’espace de 3 jours !

En savoir plus
Le match sur l’océan avec deux grands A !

C’est un combat passionnant que mènent Armel Le Cléac’h et Alex Thomson dans les 40e rugissants. Hier matin Armel avait repris les rênes de la course mais dans la journée, le skipper anglais a détrôné Armel.

En savoir plus
Début de semaine en leader

Après 3 semaines de course et plus de 8 000 milles parcourus, Armel est ce matin le leader de la flotte avec plus de 28 milles d’avance sur Alex Thomson (Hugo Boss) et 493 sur Sebastien Josse (Edmond De Rothschild). Depuis le Cap de Bonne-Espérance, Armel est revenu à hauteur du britannique à vitesse grand V !

En savoir plus
Un peu de répit à venir

Voilà maintenant plus de 24 jours que les skippers du Vendée Globe ont quitté le ponton des Sables d’Olonne. 24 jours qu’Armel et ses concurrents se livrent à une belle bataille sur les océans du globe à des vitesses vertigineuses ! Armel navigue d’ailleurs à plus de 20 nœuds actuellement, mais le rythme devrait se calmer dans la soirée pour le plus grand plaisir des leaders.

En savoir plus
Armel répond aux internautes !

Régulièrement vous aurez la possibilité via la page Facebook Voile Banque Populaire de poser vos questions à Armel Le Cléac’h ! A chaque fois 3 questions seront sélectionnées et posées en direct à Armel qui y répondra. Cette semaine, les questions ont été très nombreuses ! Merci à tous pour votre participation vous pourrez retenter votre chance prochainement !

En savoir plus
France-Angleterre, le match continue !

La bataille du duo de tête continue dans les mers du sud ! Hier après-midi, le skipper anglais a détrôné Armel de sa première place et navigue ce matin avec uniquement 14 milles d’avance sur le skipper de Banque Populaire.

En savoir plus
Le cap Leeuwin cette nuit !

Voilà maintenant 4 semaines jour pour jour que les skippers du Vendée Globe ont quitté le port des Sables d’Olonne. Et après plus de 27 jours de course le duo Armel Le Cléac’h – Alex Thomson mène la flotte à un train d’enfer ! Au classement de 9h, seulement 50 milles séparent les 2 leaders qui devrenait « franchir » le cap Leeuwin dans la nuit prochaine.

En savoir plus
Nouveau temps de référence pour Armel

Armel Le Cléac'h a franchi le cap Leeuwin à 9h14 ce lundi matin, en première position du classement, et réalise un nouveau temps de référence.

En savoir plus
Armel Le Cléac'h leader au cap Leeuwin

Armel Le Cléac’h a franchi la longitude du cap Leeuwin à 9h14 ce lundi matin, en 1ère position du classement, réalisant ainsi un nouveau temps de référence. Le skipper aura mis 28 jours, 20 heures et 12 minutes pour atteindre ce cap, soit 5 jours et 14 heures de moins que le temps de référence établi par François Gabart sur le Vendée Globe 2012*. La bataille entre les 2 voiliers de tête est toujours présente mais le Monocoque Banque Populaire VIII a réussi à creuser l’écart et prendre 100 milles d’avances sur Hugo Boss.

En savoir plus
« Des performances impressionnantes »

Cela fait maintenant 30 jours que les marins ont quitté les Sables d’Olonne pour se lancer sur la 8ème édition du Vendée Globe. Etalés sur plus de 5000 milles, les 24 bateaux encore en lice poursuivent leur tour du monde chacun à son rythme. En tête, Armel Le Cléac’h navigue actuellement au sud de l’Australie, avec 95 milles d’avance sur Alex Thomson (Hugo Boss). La vitesse est toujours très élevée et la mer de plus en plus formée.

En savoir plus
"Les conditions vont se dégrader dans les prochaines heures"

Armel Le Cléac’h laisse l’océan Indien dans son sillage pour entrer, en leader, dans le Pacifique et subir les caprices de la météo. « Vents violents et mer formée », tels sont les mots d’ordre des prochaines heures, voire des prochains jours, pour le skipper de Banque Populaire, qui maintient son écart sur le deuxième de la flotte, Alex Thomson (Hugo Boss).

En savoir plus
Dépression dans le Pacifique

Armel Le Cléac’h, toujours leader de la flotte, a touché la dépression annoncée et doit ainsi composer avec plus de 40 nœuds de vent de Sud-Ouest et des rafales à 55 nœuds, sur une mer démontée. Il navigue actuellement à une vitesse proche des 20 nœuds avec une avance de 138 milles sur Alex Thomson (Hugo Boss). Les 2 concurrents ont franchi la mi-parcours de ce Vendée Globe hier après-midi, entamant ainsi le chemin du retour. Les conditions chaotiques devraient persister jusqu’à samedi soir.

En savoir plus
Dans le vif du grand Sud !

Situés au large de l’île Campbell, au sud de la Nouvelle-Zélande, Armel Le Cléac’h, en tête de la flotte des IMOCA et Alex Thomson (Hugo Boss), entrés dans le Pacifique depuis maintenant plus de 24h, filent toujours dans des conditions de mer très compliquées. Par 40 nœuds de vent, la navigation se fait dans une tempête avec des vents de Sud / Sud-Ouest sur une mer chaotique et croisée.

En savoir plus
Une dépression peut en cacher une autre

A peine le temps de se remettre de l’éprouvant passage dépressionnaire traversé entre jeudi et samedi, qu’Armel Le Cléac’h se retrouve déjà au cœur d’une nouvelle dépression. Le skipper du Monocoque Banque Populaire VIII conserve la tête de flotte avec 121 milles d’avance sur Alex Thomson (Hugo Boss). Les deux meneurs progressent dans les vents faibles du centre de la dépression et devraient reprendre de la vitesse en ce milieu de journée ; une centaine de milles d’écart latéral les séparent l’un de l’autre.

En savoir plus
« Chaque petite chose simple devient très compliquée »

Après de longues journées mouvementées dues à l’enchaînement de plusieurs dépressions, le skipper de Banque Populaire, toujours leader avec 201 milles d’avance sur Alex Thomson (Hugo Boss), peut enfin reprendre un rythme plus « humain ». Contacté par son équipe il revient sur ses derniers jours.

En savoir plus
Moins de 10 000 milles avant l’arrivée !

Cette nuit, Armel, à bord du Mono Banque Populaire VIII, a franchi la barre symbolique des 10 000 milles à parcourir avant de rejoindre les Sables d’Olonne ! Affichant une moyenne de 16 nœuds (par rapport à l’orthodromie) depuis le départ, le skipper de La Banque de la Voile a même augmenté son avance sur Alex Thomson (Hugo Boss) avec 253 milles au classement de 9h. Mais le vent de secteur nord-ouest devrait mollir toute la journée, ce qui va considérablement diminuer la vitesse du Mono Banque Populaire VIII et permettra à ses poursuivants de réduire l’écart.

En savoir plus
Dans une bulle…

Comme annoncé depuis quelques jours, Alex Thomson (Hugo Boss) et Armel Le Cléac’h (Banque Populaire VIII) sont entrés dans une zone de calmes et ont ainsi considérablement réduit leur vitesse. Au classement de 12h, le skipper du Monocoque Banque Populaire VIII, toujours en tête, progresse à 8,9 nœuds avec 322 milles d’avance sur son poursuivant gallois. La bulle anticyclonique qui leur coupe la route devrait les gêner encore pendant plusieurs heures, ils pourront ensuite reprendre de la vitesse en direction du cap Horn où une autre dépression les attend.

En savoir plus
Continuer à aller vite !

Bien accrochés au dos d’une dépression qui devrait les mener jusqu’au Cap Horn, le Mono Banque Populaire VIII et Armel Le Cléac’h possèdent ce matin plus de 390 milles d’avance sur Alex Thomson (Hugo Boss). Derrière, la lutte fait rage pour la 3ème place entre Jérémie Beyou (Maître Coq) et Paul Meilhat (SMA) séparés de seulement 6 milles au classement de 9h.

En savoir plus
50 jours de mer !

Voilà maintenant 50 jours que les skippers du Vendée Globe ont quitté les pontons des Sables d’Olonne. Leader depuis maintenant 23 jours consécutifs, Armel Le Cléac’h, à bord du Mono Banque Populaire VIII, possède ce matin plus de 425 milles d’avance sur son principal poursuivant, le Gallois Alex Thomson (Hugo Boss). Mais attention, l’Atlantique sud est souvent compliqué et peut réserver son lot de surprises.

En savoir plus
Un passage délicat

Forcé d’empanner le long de la Zone d’Exclusion Antarctique alors que le Gallois fonce tout droit, Armel a perdu plus de 500 milles sur son principal poursuivant depuis vendredi dernier. Cet Atlantique sud n’est décidément pas une partie de plaisir pour le skipper de la Banque de la Voile, il a devant lui une dorsale de vents faibles qu’il doit contourner par le sud tandis qu’Alex Thonsom profite d’un vent plus soutenu et d’un angle plus favorable pour revenir à vive allure. Le match France – Galles est loin d’être terminé…

En savoir plus
Premier à sortir !

Bloqué dans une bulle anticyclonique depuis 24h, Armel Le Cléac’h a retrouvé de la vitesse ce matin. Il navigue à plus de 14 nœuds en direction de Rio de Janeiro. C’est maintenant au tour d’Alex Thomson (Hugo Boss), actuel deuxième de la course, de se retrouver ralenti dans cette zone qui ne cesse de se déplacer. L’écart devrait donc continuer d’augmenter en la faveur du skipper de La Banque de la Voile au cours des prochaines heures.

En savoir plus
L’année débute en leader !

L’année 2017 débute de la meilleure des manières pour Armel Le Cléac’h à bord du Mono Banque Populaire VIII. D’une part, parce qu’il est le leader du Vendée Globe depuis maintenant près d’un mois et d’autre part, car son avance sur Alex Thomson augmente petit à petit, classement après classement. Quand il s’est élancé des Sables d’Olonne, il y a maintenant plus de 55 jours, cela devait sans doute être un souhait pour 2017, c’est maintenant une réalité ! Tous les voyants sont donc, pour le moment, au vert pour le skipper de La Banque de la Voile en ce premier jour de l’année !

En savoir plus
1 mois au sommet !

Cela fait un mois, qu'Armel et le Mono Banque Populaire VIII mènent la flotte avec brio ! Depuis le 2 décembre dernier, Armel a repris les commandes de la course pour ne plus les lâcher. En seulement 57 jours, ils ont parcouru 82% du tour du monde et se situent à 4 562 milles des Sables d’Olonne !

En savoir plus
Englué dans le Pot au noir

Des grains, des vents instables, Armel livre une bataille considérable dans cette Zone de Convergence Inter Tropicale (ZCIT), pour s’en extirper le premier, le plus rapidement possible ! Il devrait s’en échapper dans la journée de lundi, mais la course restera intense car le skipper de Banque Populaire devra faire face à une dépression inhabituelle provenant des îles Canaries, où il devra affronter beaucoup de transitions ! Ce matin, Armel bénéficie d’un faible flux Nord, dans un Pot au noir moins actif, mais qui reste très étendu.

En savoir plus
Placement stratégique

Bien qu’Armel Le Cléac’h ait repris plus de 30 milles à son principal poursuivant Alex Thomson (Hugo Boss), le skipper du Mono Banque Populaire VIII navigue dans un vent assez faible et progresse difficilement vers le Nord. Croyant hier être sorti du Pot au noir, Armel a dû batailler, encore cette nuit, avec des grains et un vent mollissant. Fort heureusement, ce matin, l’horizon se dégage et Armel navigue dans un vent de secteur Est plutôt régulier. Il possède au pointage de 12h près de 100 milles d’avance sur Alex Thomson et navigue 2 nœuds plus vite...

En savoir plus
L’effet « Yo-Yo »

Depuis mardi matin, Armel a repris 154 milles d’avance sur Alex Thomson (Hugo Boss) ! Mais depuis cette nuit, le « régime » est devenu plus favorable au skipper gallois. Dans les prochaines heures, Armel risque de perdre du « terrain ».

En savoir plus
Jusqu’au bout, il va falloir se battre

Même si le skipper du Mono Banque Populaire VIII a creusé l’écart de pointage en pointage en ce début de semaine, la situation météo des prochains jours reste complexe. Il doit maintenant faire face à une zone de vent faible qui permet à son dauphin de réduire l’écart sur ces dernières heures. Armel, leader en tête depuis 40 jours consécutifs, garde pourtant son calme et préfère se concentrer sur la suite du parcours pour arriver le plus vite possible à bon port. Focalisé sur son objectif, positif, il nous a accordé quelques minutes dans l’après-midi. Entretien.

En savoir plus
D’anticyclone en anticyclone…

Cette nuit, le skipper du Mono Banque Populaire VIII a dû prendre son mal en patience … Alors qu’Alex Thomson, son poursuivant, naviguait à plus de 11 nœuds, Armel progressait 3 nœuds moins vite, dans un vent d’est d’une dizaine de nœuds. Le gallois a donc repris environ 20 milles sur le skipper de la Banque de la Voile et se trouve actuellement à 151 milles de lui. Mais Armel garde la tête froide en se dirigeant vers un flux plus régulier de sud-est d’une vingtaine de nœuds au large des Canaries.

En savoir plus
Les compteurs s’affolent

Après plusieurs jours passés dans une zone de transition au large des Canaries, Armel a enfin touché un vent de sud-est d’une vingtaine de nœuds qui lui permet de prendre de la vitesse. Au pointage de 9h ce matin, son compteur affichait plus de 20 nœuds et cela ne devrait pas baisser au cours des prochains jours. Mais Alex Thomson, a également touché le même vent dans la nuit, et s’accroche au sillage du Mono Banque Populaire VIII à un peu plus d’une centaine de milles.

En savoir plus
A moins de 1 000 milles des Sables d’Olonne !

515 milles ! C’est le nombre de milles qu’Armel a parcouru depuis les dernières 24h à la vitesse moyenne vertigineuse de 21,5 nœuds ! Dans un vent de secteur sud-est d’une vingtaine de nœuds, les deux leaders se livrent à une course folle en direction des Sables d’Olonne qu’ils devraient atteindre jeudi 19 janvier. Armel mène toujours le débat avec 73 milles d’avance sur Alex Thomson (Hugo Boss).

En savoir plus
Un final à couper le souffle

Jamais probablement un Vendée Globe n’aura offert un finish si haletant. A 48 heures de l’arrivée, tandis qu’Armel Le Cléac’h et Alex Thomson (Hugo Boss) prolongent leur run de vitesse vers le nord pour contourner une dorsale anticyclonique qui barre la route directe vers les Sables d’Olonne, l’écart va encore se réduire. Au classement de 15h, ce mardi, le skipper de la Banque de la Voile comptait encore 69 milles d’avance. Une marge qui devrait lui suffire pour couper en vainqueur la ligne d’arrivée devant les Sables d’Olonne jeudi après-midi.

En savoir plus
J-1, un suspens à son comble !

Une finale sous haute tension ! Armel toujours en tête du Vendée Globe, et son fidèle poursuivant, Alex Thomson (Hugo Boss), ont dû hier, contourner une dorsale anticyclonique qui barrait la route la plus directe vers les Sables d’Olonne. L’écart s’est encore réduit, puisque ce matin, au classement de 9H, le Gallois navigue dans le sillage du skipper de Banque Populaire et n’est plus qu’à 40 milles d’Armel. Un moment crucial donc, pour le skipper du Mono Banque Populaire VIII, qui, situé à 350 milles de l’arrivée, doit gérer un virement de bord déterminant pour départager définitivement les 2 leaders incontestables de ce 8ème Vendée Globe.

En savoir plus
L’heure du virement dernier

Dans l’après-midi de ce mercredi, Armel Le Cléac’h a opéré aux alentours de 16 heures, le virement de bord qui lui fait pointer l’étrave vers les Sables d’Olonne. Cette dernière manœuvre à moins de 24 heures de l’arrivée, est tactique et décisive. Elle doit lui permettre de maîtriser l’assaut d’Alex Thomson, qui a repris 23,7 milles ces 24 dernières heures.

En savoir plus
Armel Le Cléac'h / ©EASY RIDE - BPCE
Armel Le Cléac’h vainqueur du Vendée Globe 2016-2017 à bord du Mono Banque Populaire VIII

Le skipper de Banque Populaire VIII s'est adjugé ce jeudi 19 janvier 2017, la victoire de la 8ème édition du Vendée Globe.

En savoir plus
Interview d'Armel Le Cléac'h

Armel Le Cléac'h, grand vainqueur de la 8ème édition du Vendée Globe a été joint par son équipe à terre, quelques minutes avant le franchissement de ligne. Ce jeudi 19 janvier 2017, le skipper du Mono Banque Populaire VIII, a franchi la ligne d'arrivée à 16h 37min et 46sec, après 74j, 3h, 35min et 46s de course sans aucun répit, il a navigué à la vitesse moyenne de 15,41 nœuds. Armel améliore le temps de référence de 3j 22h et 41m.

En savoir plus
La gestion du stress par Armel le Cléac'h

Vainqueur du Vendée Globe 2016-2017, Armel Le Cléac’h a démontré une remarquable capacité à résister à la pression et à gérer avec sang-froid toutes les situations, y compris les plus compliquées mentalement. Quelques semaines après son arrivée, Armel explique comment il parvient à réguler le stress, condition sine qua non pour briller en course au large…

En savoir plus
Clap de fin sur le Vendée Globe 2016-2017

124 jours, 12 heures, 38 minutes, 18 secondes : c’est le temps qu’aura duré cette 8ème édition du Vendée Globe, seule course à la voile autour du monde, en solitaire, sans escale et sans assistance. Aujourd’hui, samedi 11 mars, Sébastien Destremau, skipper de TechnoFirst-faceOcean a franchi la ligne d’arrivée à 1 heure, 40 minutes et 18 secondes, heure française, Le skipper toulonnais marque ainsi la fin d’un événement qui aura été à la hauteur des espérances. Il prend la 18e place de l’épreuve, soit, 51 jours après le vainqueur, Armel Le Cléac’h, skipper du Mono Banque Populaire VIII.

En savoir plus
Armel le Cléac’h, Chevalier de la légion d’honneur

Armel Le Cléach’, skipper du Mono Banque Populaire VIII a été fait ce jeudi 20 avril Chevalier de la légion d’honneur par le Président de la République, François Hollande, dans le cadre d’une réception à l’Élysée, en l’honneur des skippers du Vendée Globe 2016-2017 et de la Voile Française.

En savoir plus

albums

Mono BP VIII BI hélico Transat Jacques Vabre 2015
Mono BP VIII BI hélico Transat Jacques Vabre 2015

Le Mono Banque Populaire VIII en mer vu du ciel...

En savoir plus
Mono Banque Populaire VIII images à bord
Mono Banque Populaire VIII images à bord

Embarquez avec Armel Le Cléac'h à bord du Mono Banque Populaire VIII...

En savoir plus
Tous les albums

À découvrir également

La pollution des océans

Prenez connaissance de la pollutions en mer ...

En savoir plus
La médecine et la course au large

Quand les marins se transforment en médecin...

En savoir plus
Mathilde de Kerangat
La World Cup Series fête ses 50 ans à Hyères

Rendez-vous mythique de l’élite de la voile olympique internationale

En savoir plus
Toutes les passions