News

Passion

Portraits

Coups de coeur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau

Alex Caizergues Kitesurfeur

Le kitesurfeur le plus rapide de la planète

Nom : Caizergues
Prénom : Alex
Date de naissance : 14 mars 1979 à Marseille
Une couleur : Le bleu
Un livre : « One Good Run » The Legend of Burt Munro, de Tim Hanna
Un film : « Et au milieu coule une rivière » de Robert Redford


Premier homme à avoir franchi la barre mythique des 100 km/h à la voile, Alexandre Caizergues est un fonceur et un passionné absolu de kitesurf, sport auquel il consacre sa vie. Plongé tout petit dans le monde de la glisse, Alex a trouvé dans le kite un moyen de repousser sans cesse ses limites. Quadruple champion du monde de vitesse, briseur de chronos, le rider provençal est entré dans l’histoire de son sport et des records de vitesse à la voile. En parallèle de ses activités de compétiteur, il sillonne les plus beaux spots de la planète, faisant bien des envieux… Sa soif de vitesse, de navigation, de lagons et de découverte semble insatiable.

Les sports de glisse : une passion familiale

Alexandre Caizergues est immergé très tôt dans le monde de la glisse. Il n’a pas deux ans quand ses parents emménagent à Port-Saint-Louis-du-Rhône (Provence-Alpes-Côte d'Azur), durant l’hiver 1980. « Mon père était un fan de planche à voile, du style à mettre du matos sur le toit de son camion et le garer juste devant son cabinet dentaire, pour pouvoir plus vite arriver sur le spot en fin de journée. Du coup je me suis mis très tôt au windsurf, je me souviens de photos de moi à 2 ans sur une planche. Avec mon frère cadet, nous avons été élevés à la plage », raconte Alex. En 1985, son père organise la première « Semaine Internationale de Vitesse ». Robby Naish, Laird Hamilton, Pascal Maka, Robert Teriitehau : les plus grands champions de windsurf de l’époque se déplacent. Avec ses yeux d’enfant, Alex côtoie ces grands noms. « J’avais six ans et je voulais déjà faire comme eux plus tard », explique-t-il. Adolescent, Alex pratique assidûment le windsurf, toujours à Port-Saint-Louis-du-Rhône, un endroit où souffle souvent un bon Mistral.
 

Alexandre Caizergues


« Le kitesurf, une révélation »

La passion de la mer est déjà bien ancrée mais l’avènement d’une nouvelle pratique nautique va changer la vie d’Alex Caizergues. C’est à la fin de ses études de marketing-management à Marseille, en 2002, qu’il découvre le kitesurf, un sport qui en est encore à ses balbutiements. Très vite, le kite devient une passion dévorante. « Heureusement que j’ai découvert ce sport durant ma dernière année d’études sinon je n’aurais certainement pas eu mon diplôme », rigole Alex. « Au début, la progression est exponentielle et ça te rend complètement accro. C’est fabuleux de pratiquer un tel sport ! Pour moi, le kite a été une révélation : j’avais envie de me dépasser tout le temps. Cette activité m’a fait découvrir une nouvelle facette de ma personnalité. » Son diplôme en poche, Alex passe six mois « à naviguer comme un dingue » puis il se met en recherche d’un premier emploi dans le milieu du kite. Il devient commercial pour une centrale d’achats d’un réseau de magasins spécialisés en sports nautiques, poste qu’il occupera pendant trois ans à Marseille. Alex Caizergues : « J’étais un commercial sédentaire, travaillant derrière un ordinateur chez moi. Sur le papier, ce n’était pas super sexy. Mais grâce à ce job j’ai pu nouer des contacts avec les acteurs du milieu. Et je pouvais tester autant de matériel que je le souhaitais. Tous les soirs, quand les conditions le permettaient, j’allais naviguer, souvent jusqu’à la tombée de la nuit. Je progressais. Puis j’ai découvert la vitesse en kite, un nouveau déclic… »

Compétition et reconversion…

A l’occasion du Mondial du Vent 2005, à Leucate, Alex participe à sa première compétition de vitesse, une discipline encore très jeune. Il termine 12e. « C’était un résultat moyen mais le virus de la compétition m’avait pris et les premiers sponsors n’ont pas tardé à arriver », explique Alex qui quitte son emploi de commercial à l’été 2005 pour se consacrer pleinement à la compétition. « Je n’avais pas du tout un passif de compétiteur, ni même de grand sportif. Mais je me suis lancé, en sachant que ce changement de vie était forcément une prise de risque, mais j’ai eu la chance d’être soutenu par ma famille. » Rapidement, il décroche une jolie 2e place dans une épreuve organisée en Namibie. Alex progresse rapidement et prend également plaisir à développer du matériel adapté à la vitesse. En 2006, il devient vice champion du monde et il décroche un premier titre mondial de vitesse l’année suivante. De nouveaux sponsors arrivent lui permettant ainsi de bien vivre de sa passion.

Le premier homme au-dessus des 100 km/h à la voile

En parallèle des compétitions, Alex Caizergues effectue des tentatives pour battre le record de vitesse absolue à la voile. Sur l’étroit canal de Lüderitz, en Namibie, il établit un premier record du monde en kite avec un run de vitesse à 47,92 nœuds sur 500 mètres, et se rapproche sérieusement du record absolu à la voile alors détenu par le véliplanchiste Finian Maynard (avec 48,70 nœuds). L’année 2008 est exceptionnelle avec un nouveau titre de Champion de monde avant d’établir, en octobre, un premier record de vitesse : 50,57 nœuds. Grâce à lui, le kite devient l’engin le plus rapide sur l’eau propulsé par le vent, et prend ainsi une nouvelle dimension. « Avec la vitesse, nous avons fait changer l’image du kite qui était seulement vu comme un engin de plage. Je suis content d’avoir été l’un des moteurs de mon sport », se réjouit Alex qui n’a pas dit son dernier mot. Le 12 octobre 2010, toujours en Namibie, il fait encore plus fort en devenant le tout premier homme au-dessus des 100 km/h de moyenne sur 500 mètres, avec un incroyable run à 54,10 nœuds (soit 100,19 km/h). Quelques jours plus tard, ce record est battu par deux autres kitesurfeurs, Sébastien Cattelan et Robert Douglas (55,65 nœuds). Mais Alex Caizergues compte bien les devancer à nouveau et, le 11 novembre 2013 à Salin-de-Giraud, il redevient le plus rapide de la planète avec un record de 56,62 nœuds, soit 104,8 km/h de moyenne sur 500 m. Depuis, Paul Larsen et son Vestas Sailrocket 2 sont passés par là et ont atteint des vitesses stratosphériques (65,45 nœuds en 2012). Mais Alex Caizergues est toujours le kitesurfeur le plus rapide de la planète et ne s’arrêtera sans doute pas là. Par volonté de repousser encore et toujours les limites, mais aussi de prendre du plaisir. « Lors des runs de vitesse, les sensations sont fabuleuses, on atteint des vitesses indécentes : de l’adrénaline pure ! », s’enthousiasme Alex.

Une vie de kite

Aujourd’hui, l’homme a un calendrier très chargé entre compétitions, tentatives de record de vitesse, développement du matériel, coaching, entraînements et shootings photos pour des partenaires sur les plus beaux spots de la planète… « Je fais une quinzaine de trips par an. J’ai cette chance de voyager et de découvrir de nouveaux spots, toujours superbes. Je prends toujours autant de plaisir à vivre et à partager ma passion. Souvent les gens me haïssent en voyant mes images (rires). Mais je leur apporte une part de rêve, de liberté, une bouffée d’air frais. Cette passion du kite et des voyages est le vrai moteur dans ma vie. J’ai besoin de trouver du plaisir dans ce que je fais. » En observant les superbes clichés qui le mettent en scène, on ne dira pas le contraire…

------------------------------


Le palmarès d’Alex Caizergues :
- Quadruple champion du monde de vitesse
-
Trois records du monde de vitesse kite
- Deux records du monde à la voile toutes catégories confondues

 

Le site internet d’Alex Caizergues


Le run record d’Alex Caizergues à 56,62 nœuds :

*Course