News

Passion

Portraits

Coups de coeur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau

Christian Le Pape, façonneur de champions Directeur Pôle Finistère Course au large

Nom : Le Pape
Prénom : Christian
Âge : 59 ans
Une couleur : le bleu
Un livre : la trilogie « Le siècle » de Ken Follett
Un film : « L’insoutenable légèreté de l’être » de Philip Kaufman
Un plat : des fruits de mer, huîtres et langoustines


Il a un nom de famille évoquant le règne, fait l’unanimité depuis de longues années, et est aussi charismatique que respecté. Il fuit les mondanités et n’aime pas trop que l’on parle de lui. Pourtant, Christian Le Pape à la tête du Pôle Finistère Course au Large depuis vingt-cinq ans, a participé à l’éclosion de quasiment tous les grands navigateurs : Le Cam, Jourdain, Desjoyeaux, Riou, Cammas, Caudrelier, Le Cléac’h, Josse, Gabart… Les quatre derniers vainqueurs du Vendée Globe sont issus de la structure qu’il dirige. Portrait.

Né à Quimper, rien ne prédestine le jeune Christian, dont la famille a des origines paysannes tournées vers la terre, à s’orienter vers la mer. Il découvre la voile plutôt tard pour un Breton, vers 15-16 ans, puis régate en Laser au niveau national, tout en poursuivant ses études d’EPS (Éducation Physique et Sportive) au CREPS de Dinard. Enseignant à la Direction Départementale Jeunesse et Sport du Finistère, ce garçon avenant ne manque pas d’idées. Titulaire d’un BEES 2ème degré (Brevet d’État d’Éducateur Sportif), Christian Le Pape navigue aussi avec un certain Jean Le Cam et Hubert Desjoyeaux, frère aîné de Michel et créateur du fameux chantier CDK.

Au début des années 90 Le Cam, futur « triple vainqueur » de la Solitaire du Figaro, est bientôt l’un des nouveaux « pensionnaires » de la structure d’entraînement mise en place à Port-La-Forêt suite à une discussion informelle entre un groupe de skippers finistériens, Christian Le Pape et son ami Loïc Ponceau, alors moniteur de voile. Ces deux derniers étant parvenus à convaincre leurs institutions respectives, la Direction Départementale Jeunesse et Sport et le Conseil Général du Finistère, de l’intérêt d’adhérer à ce projet et d’assurer son financement, y sont alors affectés à temps plein, pour la diriger et la développer.

Bienveillant, toujours prudent et mesuré dans ses propos, Le Pape écoute et observe d’abord beaucoup

 


Bienveillant, toujours prudent et mesuré dans ses propos, Le Pape écoute et observe d’abord beaucoup. Il n’hésite pas à s’entourer des meilleurs spécialistes que ce soit en stratégie météo, préparation physique, voilerie… Il délègue mais veille à tout, et fait appel à des « yeux » extérieurs, coordonnant le tout avec intelligence et pragmatisme.

Et cet homme possède cet art de détecter les futurs champions et de les amener au sommet. Car la méthode qu’il prône depuis plus de vingt ans et qui a notamment permis à Michel Desjoyeaux, Vincent Riou, Franck Cammas, François Gabart, Armel Le Cléac’h, Yann Éliès, Jérémie Beyou de remporter toutes les grandes courses en solitaire, est le partage.
Il répète à l’envie qu’à plusieurs on est plus intelligents, et qu’outre la confrontation sur l’eau et les heures de navigation, c’est aussi l’échange qui permet de hausser le niveau de jeu. C’est également sur les aspects psychologiques que Christian Le Pape a bâti sa réputation. Il aurait sans doute fait un excellent thérapeute. Il connaît très bien les coureurs avec leurs qualités et leurs défauts, leur mode de vie, leur environnement familial, les décrypte et comprend vite, il inculque une certaine autonomie, ne cherche jamais à imposer ses choix mais les guide, et cela sans jamais faire de « copié-collé » d’un marin à l’autre.

Cet homme possède cet art de détecter les futurs champions et de les amener au sommet.

 


À chaque départ et arrivée de grandes courses, il est là pour parfaire sa mission, n’est pas du genre à taper dans le dos et à tomber dans les grandes effusions. C’est un affectif mais qui ne le montre pas. Mais pour avoir formé de tels champions depuis plus deux décennies, il faut une sacrée âme de compétiteur, beaucoup d’abnégation et de détermination. « Tombé dedans tout petit », son fils Martin, qui vient de remporter l’exigeante sélection Macif et va disputer la saison 2017 en Figaro sous les couleurs de l’assureur, a de qui tenir.

 

 

Passions

Pôle Finistère Course au large : l’élite et l’excellence

Découvrez ce centre, fabriquant de champions...

En savoir plus

News

Armel double son avance en 24h

Depuis 24h, le skipper du Mono Banque Populaire VIII navigue en moyenne 3 nœuds plus vite que son principal concurrent, Alex Thomson (Hugo Boss) ce qui lui permet de doubler son avance. Au dernier pointage de 9h, Armel comptait 191,9 milles d’avance sur le Gallois. Après un Pot au noir difficile, Armel bénéficie d’un flux d’Est d’une quinzaine de nœuds qui devrait le mener jusqu’au Açores. Autrement dit, les prochaines 48 heures devraient se résumer à une course de vitesse entre les deux leaders.[...]

Toutes les news

albums

Mono BP VIII BI hélico The Transat 2016
Mono BP VIII BI hélico The Transat 2016

Découvrez en images les entraînements d'Armel à bord du Mono Banque Populaire VIII en vue de The Transat 2016...

En savoir plus
Tous les albums