News

Passion

Portraits

Coups de coeur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
Portraits

Claire Fountaine Responsable du Haut Niveau à la FFV

Publication :

Dernière modification :

Banque Populaire @VoileBanquePop

Par :

Claire Fountaine

Responsable du Haut Niveau à la Fédération Française de Voile, Claire Fountaine est tombée dans le sport quand elle était toute petite. Natation, athlétisme, danse, sports collectifs, elle a touché à tout et découvert la voile très jeune, grâce à des parents épris de nature et de grands espaces. « Ils avaient fait le tour de la France sur un canoë indien. Dès que j’ai eu 5 ans, ils m’ont appris à pagayer. Ensuite, on a ajouté une voile, j’ai appris la voile comme ça, toute seule, c’est vite devenu une passion. » Cette dernière, elle la développe chez elle, sur la Marne, près de Meaux, et pendant les vacances à l’Ile-aux-Moines (Morbihan), s’initiant au 470 à 14 ans. Un support qu’elle va dès lors pratiquer pendant plus de vingt ans, avec, à la clé, trois préparations olympiques, dont deux (Montréal 1976 et Moscou 1980) avec Jean-François Fountaine, qui deviendra son mari – un des rares équipages mixtes –, et une avec Christine Briand (Séoul, 1988) quand le programme olympique intègre une compétition féminine de 470. Les meilleurs souvenirs de ces deux décennies ? « Notre victoire avec Jean-François aux Préolympiques de 1975 à Kingston (Canada), un an avant les JO de Montréal, et notre titre de championnes du monde avec Christine, en Nouvelle-Zélande, le pays de la voile, c’était un clin d’œil sympa de gagner là-bas. »
 

J’ai toujours préféré travailler sur le terrain, pour former des coureurs, être à leur écoute, développer la voile.

Claire Fountaine - Responsable du Haut Niveau à la FFV

 

Parallèlement à sa carrière de sportive de haut niveau, Claire Fountaine poursuit ses études et réussit le CAPES d’éducation physique et sportive. Elle se tourne vers la formation, intègre le sport-études voile de La Rochelle, où elle réside toujours, puis devient cadre technique régionale. « J’ai toujours préféré travailler sur le terrain, pour former des coureurs, être à leur écoute, développer la voile », explique l’intéressée. Après les Jeux Olympiques de 2000, elle est nommée directrice de l’Equipe de France de voile, à charge pour elle de redorer le blason de Bleus revenus bredouilles de Sydney. « Je me suis consacrée à cette mission avec une très forte motivation, je voulais absolument rapporter des médailles, l’objectif était ancré dans ma tête. Ce furent huit ans d’énergie, mais huit années magiques. » Une mission qui sera couronnée de succès, avec deux médailles à Athènes, dont l’Or pour Faustine Merret, et trois à Pékin.
 

Claire Fountaine s’investit avec toujours la même passion dans la préparation olympique en vue des Jeux de Rio.

 

 

Au retour de Chine, désireuse de prendre un peu de recul et de consacrer davantage de temps aux siens, elle retourne sur le terrain et prend la présidence de la Société des Régates Rochelaises. Jean-Pierre Champion la rappelle à ses côtés après sa réélection à la présidence de la Fédération Française de Voile fin 2012, lui confiant la commission nationale du Sport de Haut Niveau. « Claire est une figure emblématique de la voile et de la maison fédérale, confie ce dernier. Elle a été une athlète brillante, puis cadre technique en région puis directrice des équipes de France, elle est maintenant élue de la Fédération. Elle connaît très bien le métier, c’est agréable et rassurant. » Dans ses nouvelles fonctions, Claire Fountaine s’est investir avec toujours la même passion dans la préparation olympique des Jeux de Rio avec Jacques Cathelineau, le Directeur Technique National, et Guillaume Chiellino, le Directeur des équipes de France. « Une très bonne dynamique s’est construite, beaucoup de coureurs ont répondu présents aux rendez-vous que nous leur avions fixés, on sent une belle harmonie dans cette Equipe de France », confie-t-elle. Elle qui espérait revivre au Brésil les moments de bonheur connus à Athènes et Pékin a certainement été comblée avec le titre pour Charline Picon et les deux médailles de bronze de Pierre le Coq et Camille Lecointre & Hélène Defrance.
 

Du bonheur, Claire Fountaine en éprouve toujours à naviguer, dès qu’elle le peut et quel que soit le support. Elle confie un petit regret de ne jamais avoir participé à la Solitaire du Figaro – « Je n’ai pas l’âme d’une solitaire, mais cela aurait été un beau challenge pour la compétitrice que je suis » - « J’ai besoin de la mer, j’adore la marche dans l’eau, le paddle, le canoë, le Laser… J’ai fait énormément de croisières en catamaran en sillonnant le monde, c’est toujours aussi magique de découvrir de nouveaux petits endroits où on se retrouve seul au monde. » Pas de doute, la passion est son moteur…

 

Crédits photos : 

Christophe Breschi

Franck Socha / FFVoile

Chaînes

chaine RIO 2016
Plus de chaînes

À découvrir également

La vie à bord
Passion
La vie à bord
Ce n’est pas du superflu. Quand un marin part plusieurs semaines en mer, il doit prendre soin de lui. Il en dépend de sa bonne condition physique pour mener sa monture au maximum de son potentiel. L’hygiène, le sommeil, l’alimentation ont autant d’importance que les bons réglages et le matériel à bord. Sans skipper en forme, pas de compétition ! Armel Le Cléac’h en sait quelque chose : « Quand le physique va, tout va ». Vivre dans un univers constamment humide et  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions
La « croisière-kite »
Passion
La « croisière-kite »
Imaginez une journée durant laquelle, le matin, vous partez pour une traversée en voilier de quelques heures entre deux îles paradisiaques. Et l’après-midi, au mouillage, vous gonflez votre aile pour une session de kitesurf dans un splendide lagon aux eaux translucides frôlant les 30 degrés… Un rêve ? Oui, mais réalisable en effectuant une croisière-kite, un concept qui séduit de plus en plus, particulièrement aux Antilles. Au cœur de l’hiver métropolitain, tout kitesurfeur, débutant ou  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions
Les bateaux à foils en plein décollage
Passion
Les bateaux à foils en plein décollage
S’affranchir du principe d’Archimède, ne plus flotter sur l’eau mais voler : le rêve est ancien, il est même centenaire… Si le premier « vol » d’une maquette de bateau (1,50 m) a eu lieu en 1913, c’est tout juste un siècle plus tard que la 34e America’s Cup a donné un grand coup de fouet au concept en mettant sur le devant de la scène nautique mondiale d’impressionnants catamarans à foils, les AC72. Aujourd’hui, il n’y a pas que les machines de la Coupe ou certains IMOCA du Vendée  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions