News

Passion

Portraits

Coups de coeur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau

Jacques Cathelineau DTN, Fédération Française de Voile

Un formateur né

 

Nommé Directeur Technique National de la Fédération Française de Voile en mars 2013, Jacques Cathelineau, né en 1956, est depuis des années très investi dans le développement d’un sport qu’il a découvert à l’adolescence, grâce à une opération de voile scolaire. « Je n’avais pas de « voileux » dans mon entourage, c’était vraiment un choix personnel de ma part, cette activité m’a tout de suite accroché. » La progression se décline en dériveur et en planche à voile sur les plans d’eau aquitains et conduit l’intéressé à passer, une fois son Bac en poche, le concours de professeur d’EPS avec une option voile, disparue depuis, à son grand regret. Plus tard, il obtiendra le Brevet d’Etat d’éducateur sportif, 3e degré. Parallèlement à son métier d’enseignant, il contribue au développement des Ligues de Voile de Picardie et de Guadeloupe, où le mène sa vie professionnelle, avant d’intégrer l’Ecole Nationale de Voile à Quiberon, à la fois comme entraîneur et formateur. La formation devient alors le fil rouge du parcours de Jacques Cathelineau qui, dans les années 80, rejoint la Fédération Française de Voile, en charge de l’enseignement de la voile et de la formation des cadres. Autant d’expériences qui lui permettent de communiquer son savoir dans le domaine et de transmettre sa passion à de nombreux cadres actuels des équipes de France et lui valent d’être appelé par Jean-Pierre Champion, président de la FFVoile, à la Direction Technique Nationale. Son rôle ? « Il pilote et accompagne les 63 cadres techniques et entraîneurs olympiques de la FFVoile dans leur mission sur la base des deux axes de travail de la Fédération : contribuer au rayonnement de la France, c’est-à-dire obtenir des résultats à l’international, et développer la pratique de la voile avec un indicateur qui est le nombre de licences. »

" Nous avons recréé une dynamique de la gagne dans la mentalité des entraîneurs et des coureurs "

Jacques Cathelineau, DNT FFV


Des missions que le DTN a prises à bras le corps, identifiant grâce aux statistiques les tranches d’âge cibles auprès desquelles il lui semblait nécessaire de mener des actions concrètes pour augmenter le nombre de licenciés (jeunes et plaisanciers surtout) et relançant la machine olympique en vue des Jeux de Rio de Janeiro. « J’ai passé beaucoup de temps à éplucher les résultats des grandes compétitions internationales pour comprendre quels étaient les parcours des sportifs qui finissaient sur les podiums et donc les qualités requises pour obtenir des médailles. Parallèlement, nous avons recréé une dynamique de la gagne dans la mentalité des entraîneurs et des coureurs, en leur disant que l’objectif n’était pas forcément de faire bien tout le temps, mais de faire très bien sur des compétitions précises, le système de sélection a été modifié dans ce sens. » Les méthodes d’entraînement ont été également revues, avec l’accent mis sur la qualité et la variété. Et si les trois premières années de l’olympiade ont été particulièrement riches en titres et médailles, les Jeux Olympiques de 2016 ont confirmé cette tendance avec trois médailles ramenées de Rio, une en or et deux en bronze.

Quoi qu’il arrive pour la suite, ce travailleur méticuleux ne gardera que du positif de cette expérience pas comme les autres : « C’est un métier très sollicitant, je bouge beaucoup, je ne fais quasiment plus de bateau, mais c’est une parenthèse tellement passionnante dans une vie professionnelle que ce serait dommage de s’en priver. »

 

Crédits photos :

FFVoile
F. Socha/FFVoile

albums

Equipe de France de Voile Olympique
Equipe de France de Voile Olympique

Découvrez les athlètes et les responsables de l'Equipe de France de Voile Olympique...

En savoir plus
Tous les albums