News

Passion

Portraits

Coups de coeur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau

Pierre-Yves Moreau Responsable Composite

Né le 13 novembre 1970 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine)
Réside à Kervignac (Morbihan)
Date d’entrée dans le Team Banque Populaire : mars 2008

 

Véritable touche-à-tout, le très volontariste Pierre-Yves Moreau a su forcer les portes de son destin maritime : en premier lieu celles du chantier Structures, où, après un monitorat de voile aux Glénans et deux ans au centre nautique de Marseillan, il essaie de convaincre le fondateur Christian Bourroulec de l’embaucher malgré une expérience très limitée. La deuxième tentative est la bonne et le voilà en train de construire des Mini pendant ses heures de travail, le sien pendant son temps libre ! A l’arrivée, une première participation à la Mini Transat en 1997 (9e en Proto) et « l’immense satisfaction d’avoir mené ce projet à bien du début à la fin. » Une deuxième suivra en 1999 (2e place), qu’il prépare tout en s’attelant à la construction du 60 pieds Solidaires avec Thierry Dubois en vue du Vendée Globe 2000. Formé sur le tas, « PYM » est devenu en quelques années un as du composite, ce qui lui vaut de travailler tour à tour pour… Banque Populaire (en 2001), Bertrand de Broc, Steve Ravussin, Franck David, avant le retour chez Banque Populaire en mai 2008.

"Ce qui me plaît, c’est essayer des choses, la nouveauté, l’aventure…"

Pierre-Yves Moreau, Responsable composite


Mais comme l’homme n’est pas du genre à ne faire qu’une seule chose à la fois, il se met parallèlement en tête de traverser l’Atlantique en duo sur un catamaran de sport non-habitable de 6 mètres fait main : « C’est une histoire d’amitié avec Benoît Lequin. L’aspect technique nous a motivés : comment rendre possible quelque chose qui semblait impossible à la base ? » Mission accomplie dans les deux sens, Dakar-Pointe-à-Pitre (11 jours et demi) fin 2007, New York-Lorient (18 jours) en septembre 2009. A son retour, c’est le géant Banque Populaire V qui l’attend, il en devient boat-captain et responsable technique, mais aussi navigant, enchaînant les records et les souvenirs marquants : « L’Atlantique Nord, c’était un truc de fou. Dès le franchissement de la ligne, nous étions à 40 nœuds, ça n’a jamais arrêté… Et le Jules-Verne, c’était à la fois une expérience humainement très forte et la découverte des glaces, j’ai adoré. » Tout comme il adore continuer à construire des bateaux toujours plus développés technologiquement, à l’image de Banque Populaire IX : « Ce qui me plaît, c’est essayer des choses, la nouveauté, l’aventure… » Et cela ne l’empêche pas d’apprécier aussi la navigation sur des bateaux beaucoup plus classiques : « Je navigue beaucoup en Caravelle avec Florent Vildoux, mais aussi avec mes quatre enfants. Nous avons aussi un petit catamaran de sport, un Prindle, un vieux bateau que j’ai refait. » Quand on vous dit qu’il ne s’arrête jamais…

 

Pierre-Yves Moreau, Responsable Composite

Le regard de Ronan Lucas

« PYM, c’est l’aventurier, quelqu’un de compétent, gentil, passionné, investi… Il est le boat-captain de nos grands multicoques, il apporte toujours un grand soin à la préparation grâce à son souci du détail. Il est d’une compétence rare car il sait tout faire, c’est un technicien hors-pair. C’est en outre un vrai marin, nous avons fait un beau Jules Verne ensemble. »

 

Crédits photos :

A. Pilpré/BPCE
​Y. Zedda/BPCE

News

Pas d’autres choix

Bloqué par une bulle anticyclonique, Armel n’a d’autres choix que de subir la situation en essayant de trouver la meilleure porte de sortie. En attendant, son principal poursuivant, Alex Thomson (Hugo Boss), continue sa route propulsé par le dos d'une dépression australe. Ce matin, ils ne sont séparés que de 270 milles et l’écart devrait encore diminuer dans les heures à venir.[...]

Toutes les news