News

Passion

Portraits

Coups de coeur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
Coups de coeur

Club Nautique Haut-Saônois Vesoul (CNHSV) : La voile pour tous

Publication :

Dernière modification :

Banque Populaire @VoileBanquePop

Par :

Vesoul

Le « Coup de Cœur #PassionVoile », c'est quoi ? Chaque mois, la Banque de la Voile met à l'honneur une belle initiative en lien avec l'univers maritime. Elle vous fait découvrir des associations, des événements, des faits marquants ou des personnalités, en allant à la rencontre de celles et ceux qui partagent leur passion de la mer et de la voile.

 

Pas besoin d’être tourné vers la mer pour se passionner pour la voile et ses diverses pratiques. Implanté depuis 1976 à Vesoul (Haute-Saône), sur un lac artificiel, le Club Nautique Haut-Saônois Vesoul (CNHSV), prône une offre variée de sports nautiques, en s’ouvrant à un très large public. Le fort engagement de ce club dans la pratique handivoile lui a d’ailleurs permis de recevoir le Prix « Initiatives Associations » remis par la Banque Populaire Bourgogne-Franche-Comté.

 

Quarante ans de navigation lacustre

Le Club Nautique Haut-Saônois Vesoul présente une spécificité très originale : il a été créé avant même que son plan d’eau n’existe ! En effet, en 1976 il n’y avait pas de lac à Vesoul et pendant deux ans le club s’est déplacé sur un autre plan d’eau de la région Bourgogne-Franche-Comté. La démarche était osée mais les initiateurs du club y ont cru fermement, n’ont rien lâché et ont été récompensés par cette ténacité.  « L’école de voile a rapidement attiré du monde car les années 80 ont marqué le début de la démocratisation des sports nautiques, et le club a surfé sur cette vague. Le développement de la planche à voile a encore accentué cette démocratisation », raconte Gilles Felder, directeur du CNHSV.

 

Depuis, de nombreux pratiquants de voile ont rejoint Vesoul pour atteindre aujourd’hui 150 licenciés, un chiffre en bonne progression ces dernières années. Tous les sports nautiques peuvent se pratiquer : planche à voile, dériveur (Optimist, Laser Pico, Open Bic), catamaran, kayak, aviron, paddle… Un bateau collectif permet aussi de faire naviguer en toute sécurité de nombreuses personnes. Situé à quelques encablures du centre-ville, le lac offre un plan d’eau fermé donc calme et sécurisant. « Nous naviguons globalement dans du petit temps, avec 15 à 20 nœuds maximum, même s’il arrive parfois que le vent rentre plus fort. Mais il n’y a pas de thermique comme sur les grands lacs suisses par exemple », précise Gilles Felder.

 

Ecoliers, retraités, touristes, compétiteurs : l’engagement d’un collectif au service de l’ouverture à tous de la pratique de la voile

Depuis sa création, le Club Nautique Haut-Saônois Vesoul a toujours été bien implanté localement et inséré dans le système associatif avec l’envie de s’ouvrir à tous les publics et ainsi de partager la passion de la voile avec le plus grand nombre. Cela passe notamment par une activité importante en voile scolaire. Gilles Felder : « Les élèves des écoles primaires de la communauté d’agglomération de Vesoul bénéficient d’un module d’apprentissage en voile. » Le club s’adresse également aux collégiens des quartiers prioritaires, avec notamment un focus sur la pratique féminine. Les équipes du club, portées par une belle énergie autour de la réussite du collectif, mettent tout en œuvre pour faciliter la pratique avec notamment par la prise en charge du transport des pratiquantes.

Vesoul

 

Des stages de voile sont organisés pendant les vacances scolaires de la Toussaint, de Pâques et d’été, à des prix attractifs, toujours dans cette volonté de rendre accessible la pratique des sports nautiques. Toute l’année, des séances sont aussi proposées à des résidents d’une maison de retraite qui profitent de navigations sur le lac en bateau collectif. Il n’y a pas d’âge pour se faire plaisir sur l’eau...

 

Le CNHSV, premier club sportif voile de Franche-Comté

Si le Club Nautique Haut-Saônois Vesoul se tourne vers des publics très variés, il n’en oublie pas pour autant la pratique purement sportive et le haut niveau. « Nous faisons chaque année partie des vingt meilleurs clubs français en planche à voile », souligne Gilles Felder. « Nos meilleurs jeunes sont très investis dans la compétition et nous en envoyons régulièrement aux Championnats de France. Nous organisons chaque année cinq à six semaines de navigation en mer. Le CNHSV, peut superviser toutes les étapes de l’évolution d’un coureur.

 

Le club accueille une section handivoile 

Le club est affilié à la Fédération Française Handisport depuis 2006 dans le cadre de sa section handivoile. Les personnes en situation de handicap, ont ainsi la possibilité d’apprendre la voile avec des supports et des conditions d’encadrement sécurisés et adaptés. Le fait de disposer d’un plan d’eau intérieur est à cet égard un avantage indéniable. Le ponton est d’ailleurs équipé d’un treuil d'embarquement. « En 2017, 127 personnes ont découvert l’activité handivoile dans notre club et nous voulons encore augmenter notre capacité d’accueil. L'arrivée prochaine d'une goélette de 8 mètres pour des séances en groupe permettra encore d’accroître la pratique », explique Gilles Felder. « En favorisant cette pratique on ajoute une corde à notre arc. Si les hommes et femmes en situation de handicap s’amusent énormément sur l’eau, à en voir l’étincelle dans les yeux, ils n’en restent pas moins des compétiteurs. Pour nous, l’enseignement est donc très gratifiant. » L’enjeu n’est pas anodin car la navigation – en loisir ou en compétition – se révèle un excellent vecteur d’évasion, de liberté et d’intégration pour les handicapés.

 

Au-delà de l’encadrement sportif, tous les efforts se portent désormais sur la rénovation du site et le bien-être des membres, les locaux du Club Nautique Haut-Saônois Vesoul, aménagés dans les années 1980, ne répondant pas encore complètement aux normes actuelles d'accessibilité. Si les fonctionnalités de base sont satisfaisantes, il reste du travail pour accueillir dans les meilleures conditions les pratiquants handisports. Gilles Felder : « Nous avons la chance que tout le bâtiment soit de plain-pied, avec des portes ne présentant pas de difficultés de franchissement même si quelques aménagements sont encore à prévoir. Lauréat du prix « Initiatives Associations » de la Banque Populaire Bourgogne-Franche Comté qui récompense ainsi l’énergie et l’investissement de tout un club déterminé, le CNHSV pourra réaliser les travaux nécessaires pour favoriser l’accessibilité à tous les passionnés.

Crédits photosCNHSVesoul

À découvrir également

Récit d’une Route du Rhum entrée dans l’histoire
Passion
Récit d’une Route du Rhum entrée dans l’histoire
L’histoire de la victoire de Loïck Peyron et de Banque Populaire VII dans la Route du Rhum 2014 recèle tous les ingrédients d’un roman presque trop parfait pour être vrai. Le contexte : la Route du Rhum, 10ème du nom, mythe parmi les mythes. Les protagonistes : les meilleurs marins du moment, à la barre des machines de tous les superlatifs, Thomas Coville et Sodebo, Francis Joyon et Idec Sport, Yann Guichard et Spindrift 2… Et un appelé de dernière minute suite au forfait d’un autre grand nom,  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions
Sports de glisse nautiques : les nouvelles tendances
Passion
Sports de glisse nautiques : les nouvelles tendances
Depuis leur création, les sports de glisse sont en perpétuelle évolution. Sur une, deux ou trois coques ; en kite, en windsurf, en surf, en paddle ou encore en wakeboard : les supports sont multiples, les plaisirs infinis. Avec la démocratisation des foils, les fameux appendices porteurs permettant de « décoller » de l’eau, les pratiques nautiques prennent une nouvelle dimension, offrent de nouveaux horizons et décuplent les sensations. Mais d’autres grandes tendances émergent,  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions
Le 40ème Spi Ouest France sur son 31 !
Passion
Le 40ème Spi Ouest France sur son 31 !
Près de 400 bateaux et 2000 marins sont attendus du 29 mars au 2 avril lors du week-end de Pâques, à la Trinité-Sur-Mer, pour le 40ème Spi Ouest France-Destination Morbihan, la plus grande épreuve habitable d’Europe au printemps. Nous sommes en 1978 quand Gilles Le Baud, jeune chef d’entreprise à la tête d’un chantier et récent vainqueur de la course de l’Aurore, qui deviendra la Solitaire du Figaro, constate que les Rochelais et les Marseillais régatent assidûment en habitable  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions