News

Passion

Portraits

Coups de cœur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
Coups de cœur

Des Pieds et Des Mains

Publication :

Dernière modification :

Banque Populaire @VoileBanquePop

Par :

Des Pieds et Des Mains

Le « Coup de Cœur #PassionVoile », c'est quoi ? Chaque mois, la Banque de la Voile met à l'honneur une belle initiative en lien avec l'univers maritime. Elle vous fait découvrir des associations, des événements, des faits marquants ou des personnalités, en allant à la rencontre de celles et ceux qui partagent leur passion du grand large.

Ce mois-ci, la Banque de la Voile vous présente l’association créée par le champion paralympique Damien Seguin « Des Pieds et Des Mains », qui contribue au développement de l’handivoile en France, en facilitant l’accès aux personnes handicapées. Fondateur de l’association et occupé par ses nombreux entraînements, il a cédé sa place à Alain Mustière, mais reste un ambassadeur engagé.

Interview de Alain Mustière président de l’association :

Vous présidez l’association depuis sa création, pouvez-vous nous expliquer comment est-elle née ?

L’association est née de la volonté de Damien Seguin, de faire bénéficier le monde du handicap, de ce dont a pu bénéficier lui-même c’est-à-dire l’accès à la voile. Le but principal de notre association est de permettre à des handicapés d’accéder à la voile loisir et de compétition.

Qu’est-ce qui vous lie à Damien Seguin ?

A l’époque j’étais président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Nantes et par des amis j’ai rencontré Damien Seguin qui, à cette époque voulait courir avec les valides. Il souhaitait prendre le départ, entre autres, de la Solitaire du Figaro mais il avait été refusé en raison de l’absence d’un classement handisport. Il avait donc entamé son combat pour arriver à concourir avec les valides.C’est pourquoi j’ai décidé de le soutenir et nous avons œuvré avec toutes les collectivités locales de Nantes autour d’une action commune pour aider notre champion Nantais.Par cette forte mobilisation, nous avons réussi à faire changer les opinions et Damien a pu ainsi participer en 2006 en arrivant 32ème sur 44.

Quelles sont vos différentes actions ?

Nos actions se font sous trois axes. En premier, nous aidons les clubs de voile qui souhaitent s’équiper pour accueillir les personnes en situation de handicap, que ce soit des bateaux spécialisés où des conseils pour développer l’accessibilité à l’handivoile dans leur club. Dans un deuxième temps, nous soutenons des « jeunes espoirs » et nous accordons de l’aide financière et matérielle à des jeunes qui veulent accéder à la voile handisport.

Nous sommes également présents sur toutes les courses où Damien participe pour justement faire connaître l’association. Par exemple pour les Jeux Paralympiques de Londres et de Rio, nous avons organisé un voyage avec 25 personnes handicapées pour le soutenir dans ses exploits sportifs.

Il y avait dans  le groupe des personnes avec des handicaps très lourds (tétraplégie etc.) et ils ont chacun, à leur manière, vécu une expérience extraordinaire et sont revenus complétement changés, grâce à cette belle expérience.

Association Des Pieds et Des Mains

Vous avez dans votre association des « jeunes pousses », pouvez-vous nous en dire plus sur votre accompagnement ?

Les « jeunes pousses » sont des sportifs qui sont déjà dans un parcours de compétition et qui ont des entraînements

Quand on parle de l’accompagnement, c’est du financement. Quand ils partent en compétition, nous nous assurons qu’ils bénéficient du matériel nécessaire pour bien naviguer (jeu de voile ou autres matériels). Nous avons actuellement 4 « jeunes pousses », avec Audrey Barbaud, Raphaël Bizieux, Mathieu Carpier, Ange Margaron. Souvent, Damien les rencontre, lors de parcours sportifs.

L’accompagnement est financier mais aussi moral. Par son parcours, Damien est leur exemple et leur leitmotiv, ils se projettent dans sa réussite. Sur certains départs, nous avons vu des jeunes avec le même handicap que lui et pour les parents c’est un espoir extraordinaire. Damien prouve par son exemple que c’est possible de naviguer avec un handicap, il aide moralement les familles. C’est la partie non décrite dans nos activités, mais bien souvent ces rencontres sont des moments forts.

Vous accompagnez des « jeunes espoirs » également ?

Les jeunes espoirs, sont des jeunes qui pratiquent la discipline mais qui souhaitent découvrir le multicoque dans un but sportif. Pour cela ils ont des besoins techniques.

Ils peuvent s’inscrire directement sur notre site internet, il y a tout un réseau mis en place avec les clubs.
Pour valider leur inscription, nous tenons compte avant tout de leur volonté. Puis, nous les accompagnons tout au long de leur démarche avec leur club pour faciliter leur pratique de l’handivoile.

En 2016, nous avons mis en place ce programme avec nos partenaires dont l’objectif était de faire découvrir à des jeunes le multicoque, mais surtout de permettre à des candidats de faire partie du team de Damien Seguin pour l’édition 2016 du Tour de France à la Voile.  Deux candidats ont été sélectionnés.  Mathieu Laperche et Ange Margaron, ont accompagné le skipper Nantais dans son Tour de France et avec la clé la 19ème place.

Pour faire partager leur expérience de l’handivoile au grand public, les deux navigateurs participent aux baptêmes de l’eau que nous organisons.


Quels sont vos prochains objectifs ?

On suit le parcours et les exploits de Damien, on reste au plus proche de ce qu’il fait pour continuer à partager de belles expériences autour de l’handivoile. Si Damien fait le Vendée Globe nous proposerons des activités autour de cet événement phare. Tout en continuant en permanence à être en veille sur l’aide que nous apportons à nos « jeunes espoirs » et « pousses ».

Comment recevez-vous des fonds ?

Nous avons tout d’abord nos propres recettes. En France lors des différents départs de course de Damien, nous proposons différentes activités comme la vente de tee-shirts, mais aussi des « baptêmes de l’eau » par exemple, actuellement nous faisons 4 étapes du Tour de France à la voile : 2 sur la façade Atlantique et 2 en Méditerranée. Nous avons un bateau spécifique pour accueillir les handicapés et nous proposons des baptêmes et les participants peuvent donner ce qu’ils veulent à l’association. Nous essayons également de trouver des sponsors, des entreprises et des particuliers qui financent l’association, pour un particulier le prix d’adhésion est de 15€ et pour une entreprise elle est de 200€.

À découvrir également

Des rencontres maritimes parfois surprenantes…
Passion
Des rencontres maritimes parfois surprenantes…
Bien souvent, les histoires de mer sont liées à des rencontres. Les skippers, une fois le pied posé à terre de l’autre côté de l’océan Atlantique, aiment se remémorer le ballet des dauphins, la visite surprise d’une baleine, l’oiseau qui a suspendu son vol et élu domicile sur le bateau pour reprendre des forces… Que le marin soit en course ou en croisière, il vit avec bonheur, parfois teinté d’une pointe d’adrénaline, ces visites impromptues de la faune océanique. Dauphins, baleines, poissons  [...]
21 juin 2018 21/06/2018
Plus de passions
La médecine et la course au large
Passion
La médecine et la course au large
Quand ils partent en mer, les marins, en particuliers les solitaires, doivent pouvoir se transformer en médecin ou infirmier. Ils embarquent non seulement une trousse à pharmacie conséquente mais apprennent aussi à recoudre une plaie, poser une attelle, réduire une fracture… et révisent les gestes vitaux en cas d’accident. Dans le milieu de la course au large, il est incontournable. Durant plusieurs décennies, il a été le médecin de la Solitaire du Figaro, accompagnant la flotte des solitaires  [...]
21 juin 2018 21/06/2018
Plus de passions
Les Antilles et la navigation
Passion
Les Antilles et la navigation
Les Antilles françaises baignées par les alizés, notamment la Martinique et la Guadeloupe, ne sont pas que des destinations touristiques de rêve. Depuis la nuit des temps, que ce soit sur les yoles ou les gommiers, la navigation à la voile se transmet de générations en générations. Et depuis quarante ans, Pointe-à-Pitre, sous-préfecture de la Guadeloupe, est plus que jamais lié à la Route du Rhum et son arrivée.  [...]
19 octobre 2018 19/10/2018
Plus de passions