News

Passion

Portraits

Coups de cœur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
Coups de cœur

La poubelle flottante "Le Dauphin"

Publication :

Dernière modification :

Banque Populaire @VoileBanquePop

Par :

La poubelle flottante "Le Dauphin"

Le « Coup de Cœur #PassionVoile », c'est quoi ? Chaque mois, la Banque de la Voile met à l'honneur une belle initiative en lien avec l'univers maritime. Elle vous fait découvrir des associations, des événements, des entrepreneurs, des faits marquants ou des personnalités, en allant à la rencontre de celles et ceux qui partagent leur passion du grand large.

Donner l’accès aux plaisanciers à des poubelles flottantes pour limiter la pollution de l’eau, est l’idée développée par la société Sea Clean. Son projet « Le Dauphin », une poubelle flottante 100% française a déjà fait ses preuves en Martinique. Rencontre avec l’un de ses créateurs, Jean-Marc Desfeux.

 

  • Pouvez-vous nous présenter votre projet « Le Dauphin » en quelques mots ?

Après avoir constaté que certains plaisanciers n’ont pas le courage d’aller jusqu’au bord pour jeter leurs déchets et de ce fait que beaucoup de déchets partent à l’eau, nous avons décidé d’innover en créant une poubelle flottante. Il existe un réel besoin en termes de récupération des déchets pour les plaisanciers, sur les mouillages et dans les marinas. C’est pourquoi nous avons élaboré, pour eux, un système de poubelles flottantes.

Grâce à nos 3 années de recherches, nous avons pu entièrement penser et concevoir « Le Dauphin », un système de poubelles flottantes, au moyen de produits existants dans le commerce. Il sera mis à disposition, pour les marinas, des mouillages organisés ou forains. Nous sommes 4 associés sur le projet dont un moniteur de voile écologiste et trois entrepreneurs, de 45 ans à 70 ans. Nous sommes une sorte de start-up de « vieux » et nous avons plein d’idées pour faire évoluer « Le Dauphin ».

  • Comment fonctionne la poubelle flottante ?

C’est une plateforme flottante en cubisystem, de forme triangulaire sur laquelle sont disposées des poubelles de 240 litres, semblables à celles que nous utilisons au quotidien. La structure est entièrement réalisée en plastique recyclé par l’entreprise Plas Eco.

  • Combien de poubelles pouvez-vous mettre sur le « Dauphin » ?

Il est possible de mettre 9 poubelles de 240 litres par plateforme !

  • Est-ce que la structure est adaptée pour tous types de bateaux ?

L’accès au « Dauphin » est possible pour tous types de bateaux jusqu’à 16 mètres.

  • Quel est le processus pour les plaisanciers, de dépôts de leurs déchets ?

C’est très simple, la plateforme se situera à l’entrée de la Marina, afin que les bateaux entrants et sortants puissent jeter leurs déchets. Grâce à sa forme triangulaire, le bateau accostera du côté le plus sensé pour déposer ses déchets. Chaque poubelle est reliée à un boot avec une pomme de touline (un nœud en forme de boule) à son extrémité qui permet de maintenir la corde, qui soulèvera le couvercle pour ainsi l’ouvrir et le fermer. (Voir démonstration dans la vidéo ci-dessous)

  • La poubelle flottante est-elle déjà en service?

Nous avons un prototype implanté en Martinique, en partenariat avec la Marina du Marin avec laquelle nous faisons des tests. Nous sommes encore en phase d’expérimentation étant donné que nous ne pouvons mettre une poubelle flottante sans avoir organisé un système de collecte des déchets. Ce système de collecte dépendra de la taille du mouillage. Nous sommes nous-mêmes allés collecter les déchets durant un mois ; le test est concluant, les poubelles étaient pleines tous les jours. À présent nous construisons le produit fini, entièrement recyclé, et nous avons déjà reçu une première commande en Martinique.

  • Comment se déroule la collecte des poubelles ?

Nous tirons la plateforme avec un petit bateau, pour la positionner près de l’endroit où nous souhaitons sortir les poubelles. Les poubelles pleines sont remplacées à la main par des poubelles propres, sans perturber le travail des agents de propreté urbaine. En revanche, pour certaines grandes marinas qui nécessitent plusieurs plateformes, nous proposerons des barges recyclées pour les récolter.

En Martinique, nous sommes aidés par les militaires de la RSMA (Régiment du Service Militaire Adapté), pour nous aider à la collecte des déchets.

  • Quels sont vos prochains objectifs ?

Faire évoluer notre produit et l’implanter, pour limiter la pollution de l’eau. Nous travaillons également sur l’évolution de notre plateforme. La collecte des déchets depuis la plateforme à un certain coût, c’est pourquoi nous avons imaginé mettre à disposition de la connexion wifi sur « Le Dauphin» aux plaisanciers, en réponse à un besoin grandissant au mouillage. Ce progrès permettrait pareillement de répondre à nos besoins financiers.

C’est pourquoi nous avons envisagé d’ajouter au « Dauphin » une antenne relai.

En commercialisant ce nouveau service, les marinas pourront ainsi mieux financer la collecte des poubelles.

De plus, grâce au système de wifi, nous pourrons également, via l’énergie des panneaux solaires qui alimentent la plateforme, mettre en place un système de vidéo de surveillance.

Par cette initiative et entreprise, nous cherchons à faire quelque chose d’utile pour l’environnement, pour les plaisanciers, et les marinas, car il y a une vraie demande !

 

À découvrir également

Les nouvelles vies des phares
Passion
Les nouvelles vies des phares
Depuis la dernière grande vague d’automatisation dans le début des années 1990, les phares sont peu à peu devenus des objets de patrimoine à protéger. A une époque où les dispositifs électroniques d’aides à la navigation se multiplient, l’intérêt du grand public pour ces édifices fascinants ne diminue pas, bien au contraire. Tout en conservant leur fonction initiale, beaucoup entament une « deuxième vie » grâce à l’instauration d’usages alternatifs. Le point avec Vincent Guigueno,  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions
Élevé à la beauté de la baie de Morlaix !
Passion
Élevé à la beauté de la baie de Morlaix !
Quand on lui parle de ce coin de Bretagne Nord, entre la pointe des Jacobins devant l’île de Batz et la pointe de Primel qui ferme à l’Est la baie de Morlaix, Armel Le Cléac’h a des étoiles dans les yeux. Car, c’est ici que sa passion est née. Sur le bateau de son père Jean-Gabriel (un Melody, voilier de 10 mètres construit dans les années 80 chez Jeanneau), il a sillonné les cailloux, les plages, abordé l’île de Batz comme un pirate... bref, découvert que la mer serait sa destinée. Coureur  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions
Sports de glisse nautiques : les nouvelles tendances
Passion
Sports de glisse nautiques : les nouvelles tendances
Depuis leur création, les sports de glisse sont en perpétuelle évolution. Sur une, deux ou trois coques ; en kite, en windsurf, en surf, en paddle ou encore en wakeboard : les supports sont multiples, les plaisirs infinis. Avec la démocratisation des foils, les fameux appendices porteurs permettant de « décoller » de l’eau, les pratiques nautiques prennent une nouvelle dimension, offrent de nouveaux horizons et décuplent les sensations. Mais d’autres grandes tendances émergent,  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions