News

Passion

Portraits

Coups de coeur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
Coups de coeur

Les Matelots de la Vie

Publication :

Dernière modification :

Banque Populaire @VoileBanquePop

Par :

Les Matelots de la Vie

Le « Coup de Cœur #PassionVoile », c'est quoi ? Chaque mois, la Banque de la Voile met à l'honneur une belle initiative en lien avec l'univers maritime. Elle vous fait découvrir des associations, des événements, des faits marquants ou des personnalités, en allant à la rencontre de celles et ceux qui partagent leur passion du grand large.

Ce mois-ci, la Banque de la Voile vous présente Les Matelots de la Vie. Cette association propose une expérience maritime qui s’adresse à la fois à des enfants hospitalisés et guéris. Ces derniers partent en expédition à bord d’un bateau et partagent virtuellement leur aventure avec les enfants hospitalisés qui les pilotent à distance à travers la résolution d’énigmes et des jeux.

Questions à Jean-Yves Chauve*, un des membres fondateurs de l’association :

 

Pouvez-vous présenter l’association ?

« L’association Les Matelots de la Vie fait le lien entre des enfants ayant subi de graves maladies ou accidents et des enfants actuellement malades. L’idée est de donner de l’espoir aux enfants encore hospitalisés. Le vecteur que nous utilisons pour mettre en avant cette projection vers l’avenir c’est la navigation sur un bateau. Il y a un côté évasion, une dimension de voyage et cela leur permet d’échapper virtuellement à la maladie. Ces enfants ont une complicité car ils ont traversé les mêmes difficultés. »

 

Comment fonctionnent le projet et les expéditions ?

« Nous embarquons huit enfants, sélectionnés par les hôpitaux eux-mêmes. Une quarantaine d’hôpitaux sont partenaires, dont certains en Belgique ou en Suisse, et tous les hôpitaux français et francophones sont invités à participer. Le projet repose sur l’interactivité entre les Matelots embarqués et les enfants hospitalisés. Pour stimuler les enfants hospitalisés, « le jeu des matelots » a été institué. Tous les jours les enfants à l’hôpital ont une énigme en images à résoudre. Les solutions, transmises aux Matelots, leur permettent de découvrir l’indice et ainsi progresser dans l’expédition. Dans le processus de guérison des enfants hospitalisés c’est une notion importante car ils peuvent vivre autre chose que la maladie à l’hôpital. L’enfant est embarqué virtuellement sur un bateau et aide l’équipage. Il peut aspirer à participer à une prochaine expédition une fois guéri.

Il y a la notion de challenge entre les hôpitaux, créant une sorte d’émulation. Ils disposent d’une cartographie virtuelle, comme celle utilisée pour les courses au large telles que la Route du Rhum ou le Vendée Globe, où les hôpitaux voient leur progression et tentent d’arriver premier à l’escale suivante. L’avantage de ce système c’est que l’enfant est parfois obligé de demander de l’aide au personnel médical qui l’entoure … Cela créé un rapport entre eux, différent du simple rapport de « soignant à soigné », il y a plus de complicité, une relation ludique autour d’un jeu. » 

Les enfants ont une mission à accomplir : faire rêver les enfants qui sont malades en racontant une belle expédition

 

 

Comment s’organisent les expéditions en mer ?

« L’expédition dure trois semaines et le bateau s’arrête presque tous les soirs, la navigation de nuit étant plus rare. Le personnel est composé d’encadrants, d’un chef d’expédition pour organiser les escales et d’un personnel médical. Des marins professionnels sont également présents sur le bateau. Un animateur est destiné à la partie pédagogique de l’expédition en documentant chaque thème. Il apporte des connaissances aux enfants à bord et par la même occasion à ceux qui verront les vidéos tournées et diffusées. Pour cela il y a aussi un monteur-cadreur. Ce ne sont pas que des vacances, les enfants ont tout de même une mission à accomplir : faire rêver les enfants qui sont malades en racontant une belle expédition, avec un vrai contenu. L’association a navigué sur différents voiliers, comme le Bora Bora, le Patriac'h ou le Fleur de Lampaul »

 

Août 2013

D’où vient l’idée de créer l’association les Matelots de la Vie ?

« Elle est née d’une association antérieure où des enfants, partaient faire le tour du monde sur un voilier. Ma fille de 13 ans y a participé et au vu de son expérience, avec cette découverte de la mer et de la planète, je me suis dit que le concept était vraiment intéressant. On l’a adapté pour que les enfants qui n’ont pas la chance d’être en bonne santé puissent aussi en profiter. L’association les Matelots de la Vie a été créée en 2005 et Nicolas Hulot, qui avait racheté le bateau, l’a mis à notre disposition après qu’il ait été remis à neuf. Nous sommes partis plusieurs étés à bord de celui-ci.

Ce n’est pas un tour du monde que les Matelots organisent mais le même principe a été gardé :  huit enfants, guéris ou en train de l’être, sont réunis sur un voilier. Ils ont alors une responsabilité, ils doivent reconquérir leur autonomie et trouver une certaine confiance en eux. Quand ils prennent le quart sur le bateau en prenant la barre, ils ne sont plus dans un contexte de maladie, ils sont poussés en avant en se disant que les autres leur font confiance. C’est un des objectifs principaux sur le bateau, pour ceux qui ont la chance de naviguer. »

Combien de temps s’est écoulé avant que les hôpitaux ne se rallient au projet ?

« C’est allé assez vite. L’hôpital de convalescence de Bullion, près de Rambouillet, a eu un rôle important au début. Les enfants y ont des hospitalisations de longue durée, donc plus de temps pour s’impliquer dans le jeu contrairement à certains services où il y a beaucoup d’hospitalisations rapides et des enfants qui n’ont pas forcément le temps de s’intégrer. D’autant qu’en juillet et en août il y a moins de personnel éducatif pour leur proposer des activités, c’est pourquoi ces jeux sont organisés, cela leur occupe une partie de leurs journées. »

 

Tous les jours les jeunes navigateurs auront un thème différent, autour de problématiques environnementales.

 

 

Quels sont les projets pour l’année en cours ?

« Cette année, les Matelots de la Vie organisent ses expéditions en Bretagne. Chaque année l’association essaie de trouver un parcours un peu différent. En juillet, le départ virtuel se fera de Paris pour les 10 ans de l’association. Ensuite le bateau Fleur de Lampaul partira de Rouen et continuera jusqu’à Saint Malo. Le voyage dure trois semaines. Une deuxième expédition est organisée en août entre Pornichet et Brest. Tous les jours les jeunes navigateurs auront un thème différent, autour de problématiques environnementales. » 

A noter que le bateau le Bora Bora sera présent sur le village du Vendée Globe avec l’aide des Banques Populaires.

Qui sont les autres membres de l’association ?

« Outre le président Patrick Lemesle, une vingtaine de membres travaillent en amont avec un gros travail de préparation des expéditions, de recherche de financement.

Nous avons également des parrains et marraines : la Princesse Caroline de Monaco, l’humoriste Florent Peyre et les navigateurs Loïck Peyron et Alessandro Di Benedetto. Ils apportent de la visibilité, en étant des relais médiatiques, et une certaine crédibilité. De plus les Matelots de la Vie peuvent compter sur des partenaires, comme la Banque Populaire Atlantique, qui les soutiennent. »

Comment aider les Matelots ?

« Vous pouvez soutenir Les Matelots de la Vie en allant sur leur site ou leur page Facebook ».

 

 

* Jean-Yves Chauve est médecin au sein des Matelots de la Vie mais est également le médecin officiel de courses prestigieuses comme le Vendée Globe où il aide et soigne les navigateurs à distanc

Photos

À découvrir également

Un kit foils pour faire voler votre « bon vieux » Laser
Passion
Un kit foils pour faire voler votre « bon vieux » Laser
A 45 ans, le dériveur solitaire le plus célèbre au monde s’offre une seconde jeunesse grâce au Glide Free Foils, un kit d’appendices à foils compatible sur tous les Laser, en lieu et place de la dérive et du safran classiques. Imaginé et développé par l’Australien Peter Stephinson, le concept permet de découvrir de nouvelles sensations sans effectuer la moindre modification ou adaptation sur la coque de votre Laser. Destiné aux amateurs éclairés, le Laser à foils permet de décoller à partir  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions
Le cap Horn
Passion
Le cap Horn
El Cabo de Hornos disent les Chiliens ! C’est une terrifiante dent prolongeant l’Amérique du Sud en terre de feu. Il sépare l’Océan Pacifique de l’Atlantique sud et plonge par presque 56 degrés sud. Le cap Horn est le plus célèbre et le plus redouté des caps à franchir pour un marin Quand on regarde un planisphère à l’échelle de la planète, le « Horn » en est presque à toucher le détroit de Drake marquant le continent antarctique. Le passage est étroit, les tempêtes  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions
Journée mondiale de la mer
Passion
Journée mondiale de la mer
La mer représente 70 % de la surface de la planète. Il est essentiel de la connaître et de la protéger et c’est tout l’objet de la Journée mondiale de la mer, organisée chaque année en septembre par l'Organisation maritime internationale (OMI). Cette année, cette journée se tient ce jeudi 27 septembre. Le thème retenu pour cette édition : « De meilleurs transports maritimes pour un avenir meilleur ». Une problématique essentielle puisque 80 % des échanges commerciaux destinés aux populations et aux communautés du monde entier sont effectués par la mer.  [...]
2 octobre 2018 02/10/18
Plus de passions