News

Passion

Portraits

Coups de cœur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
Coups de cœur

Nou La Osi

Le « Coup de Cœur #PassionVoile », c'est quoi ? Chaque mois, la Banque de la Voile met à l'honneur une belle initiative en lien avec l'univers maritime. Elle vous fait découvrir des associations, des événements, des faits marquants ou des personnalités, en allant à la rencontre de celles et ceux qui partagent leur passion de la mer et de la voile.

Publication :

Dernière modification :

Banque Populaire @VoileBanquePop

Par :

Nou La Osi

 

Depuis 2012, le projet Nou La Osi permet à des jeunes guadeloupéens en difficulté de trouver leur voie grâce à la pratique de la voile traditionnelle. A terre et en mer, ils reprennent confiance en eux, partagent des valeurs, développent des compétences puis se réinsèrent.

« Nou La Osi » peut se traduire littéralement par : « On est là aussi, vous pouvez aussi compter sur nous ». Ce projet développé en Guadeloupe s’adresse à des jeunes des quartiers, en rupture avec la société. Plus de quarante d’entre eux ont eu l’opportunité de construire un bateau traditionnel. Quatre embarcations de type « Saintoises » ont ainsi été mises à l’eau et autant d’équipes constituées pour apprendre à naviguer et participer à des courses régionales comme le Tour de Guadeloupe en voile traditionnelle. Par cette expérience, la plupart des hommes et des femmes impliqués ont aussi eu la chance de trouver un emploi dans la filière nautique mais aussi d’autres domaines d’activité.


« Les jeunes sont hallucinants, ils apprennent très vite »
C’est bien connu : le sport permet de révéler les valeurs humaines, physiques et mentales de chaque individu. Initiateur du projet Nou La Osi, Franck Phazian explique que cela est d’autant plus vrai avec la voile traditionnelle. « En 25 ans à travailler dans l’insertion, je n’ai jamais trouvé un support aussi efficace pour remettre un être humain dans le droit chemin », dit-il. « Les jeunes perdent leurs repères en mer. Ils sont à la merci de la personne qui a le savoir, ils sont obligés d’être attentifs. Les Saintoises sont des bateaux instables, physiques. Six personnes naviguent à bord et si une d’entre-elles défaille, tout le monde est impacté. Les jeunes sont hallucinants, ils apprennent très vite et deviennent des matelots confirmés. Sur l’eau, ils font preuve de courage, ils ne lâchent rien. »

« Une nouvelle dynamique de vie »

La plupart des jeunes intégrés dans le projet Nou La Osi ne savaient pas nager. Ils n’avaient jamais mis un pied aux Saintes ou à Marie-Galante, des îles pourtant toutes proches de la Guadeloupe. « C’est un public en très grande difficulté mais qui s’en sort si on lui permet de montrer ce qu’il vaut », souligne Franck Phazian. « Ces jeunes n’ont pas d’exemples de réussite autour d’eux dans la vie quotidienne. Alors ils n’ont d’autre choix que de réussir par eux-mêmes. Grâce à notre projet, ils prennent confiance en leurs capacités, construisent une nouvelle dynamique de vie en se référant à ce qu’ils ont accompli dans la voile. »

Franck Phazian, régatier émérite, licencié de la Ligue de Voile de Guadeloupe est également à l’origine d’autres beaux projets tels que Kazabrok, une brocante sociale et solidaire. L’homme aux multiples activités sociétales, est fier d’encadrer les jeunes de l'équipe de voile traditionnelle Nou la Osi, réunis en 4 équipes dont deux féminines.

 

À découvrir également

Élevé à la beauté de la baie de Morlaix !
Passion
Élevé à la beauté de la baie de Morlaix !
Quand on lui parle de ce coin de Bretagne Nord, entre la pointe des Jacobins devant l’île de Batz et la pointe de Primel qui ferme à l’Est la baie de Morlaix, Armel Le Cléac’h a des étoiles dans les yeux. Car, c’est ici que sa passion est née. Sur le bateau de son père Jean-Gabriel (un Melody, voilier de 10 mètres construit dans les années 80 chez Jeanneau), il a sillonné les cailloux, les plages, abordé l’île de Batz comme un pirate... bref, découvert que la mer serait sa destinée. Coureur  [...]
21 juin 2018 21/06/2018
Plus de passions
Un projet de drones marins pour dépolluer les océans
Passion
Un projet de drones marins pour dépolluer les océans
Avec le concept Protei, Cesar Harada, jeune homme franco-japonais, veut contribuer à dépolluer les océans avec des petits bateaux à coque articulée sans pilotes et low-cost. Mesurer la radioactivité en mer, surveiller la qualité des eaux, quantifier la présence du plastique, repérer des déchets flottants, cartographier les récifs coralliens, compter les poissons pour s’assurer que les quotas de pêche sont respectés : à terme, les applications de ces drones à voile au service de la nature pourraient  [...]
21 juin 2018 21/06/2018
Plus de passions