News

Passion

Portraits

Coups de cœur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
Coups de cœur

UNDER THE POLE

Dans le cadre de la Route du Rhum, le Maxi Banque Populaire XI sera amarré durant une dizaine de jours à Saint-Malo. La nouveauté de cette édition, c’est la présence des Ultims dans le bassin Vauban, au pied de la citadelle. Avec l’ouverture du village dès le 25 octobre, la Banque de la Voile promet de faire découvrir de belles initiatives auprès des passionnés de voile. Gros plan sur UNDER THE POLE, une association soutenue par la Banque Populaire Grand-Ouest, qui œuvre dans la préservation de l’environnement et de la biodiversité marine.

Publication :

Dernière modification :

Banque Populaire @VoileBanquePop

Par :

© Franck GAZZOLA / UNDER THE POLE / Zeppelin Network

Rencontre avec Alexandre Thillay, membre et responsable sponsoring d’UNDER THE POLE.

  • Pouvez-vous nous présenter UNDER THE POLE ?

UNDER THE POLE est un programme d’expédition sous-marine. L’association est constituée d’une équipe de plongeurs et d’une base à terre, à Concarneau. Notre savoir-faire est la plongée profonde et en milieux extrêmes au service de la science. UNDER THE POLE a été créé en 2008, nous avons déjà effectué 3 grands programmes d’expédition et nous avons entamé en 2021 notre 4ème programme appelé DEEPLIFE, en collaboration avec le CNRS.

La finalité de nos programmes est de partager nos connaissances et expériences au plus grand nombre, notamment le public scolaire pour les sensibiliser à la protection de l’océan.

  • Quel est le rôle d’UNDER THE POLE aujourd’hui ? Et quel sera le sien dans les années à venir ?

Notre rôle principal est de sensibiliser les publics scolaires, les entreprises et les instances décisionnelles à la protection de l’environnement et la biodiversité marine. Nous témoignons de ce que nous avons vécu et des résultats de nos expéditions en collaboration avec le CNRS.

De plus, notre rôle est aussi d’aider les scientifiques à étudier des zones très difficiles d’accès et construire des programmes d’expédition de grande envergure afin d’avoir plus de connaissances et mieux préserver la biodiversité marine.

  • On comprend bien la nécessité de sensibiliser sur le rôle des océans dans notre écosystème, mais comment accélérer cette prise de conscience auprès d’un public non-averti ?

Il faut adapter le contenu de la sensibilisation et réfléchir aux meilleurs vecteurs pour toucher les publics non avertis. Par exemple, des contenus adaptés aux jeunes, cela peut être des mangas ou des livres jeunesse. Nous avons aussi créé une Caravane, qui permet d’aller rencontrer la terre et la mer. Cette caravane itinérante a pour but d’aller à la rencontre des acteurs qui sont moins avertis sur la pollution des océans.

  • Lors des navigations, nos skippers ont souvent la chance d’observer certaines espèces marines naviguer à leurs côtés. Est-ce que vous craigniez que ce genre de rencontres diminue dans les années à venir ?

Il est encore possible de voir la faune marine, cependant la disparition des espèces marines est un phénomène inquiétant. J’ajouterais que ce qui est moins visible est tout aussi important, les forets marines sont invisibles depuis la surface pourtant elles abritent plus de 25% de la biodiversité marine. De plus, des moyens peuvent être mis en place pour préserver les espèces, les baleines, par exemple, en voie d’extinction dans les années 90, ont vu leur population s’accroitre depuis les mesures de conservation.

  • Pouvez-vous nous parler de votre projet Capsule ? En quoi est-ce une grande avancée pour la découverte de l’écosystème marin ?

Le projet Capsule est un Habitat sous-marin qui nous avons développés en interne. C’est un super projet et une belle innovation parce qu’il permet d’augmenter considérablement les durées des plongées et la vie sous l’eau, tout ça avec un impact très faible sur l’environnement.  Les plongeurs ont pu passer 3 jours entiers sous la surface pour étudier des cycles entiers de la faune et la flore.

  • Comment préparez-vous vos navigations lors de vos expéditions à bord de l’un de vos bateaux ?

Nous préparons nos expéditions en fonction des zones géographiques où nous allons. En fonction des zones polaires, tempérées ou tropicales, nous adaptons le chargement du Why (notre goélette de 20 mètres) et des équipements de plongée. Depuis 2008, et les différents programmes que nous avons menés, nous avons acquis de l’expérience sur le matériel nécessaire à l’expédition et dans les bonnes quantités, car dans le WHY chaque espace est compté ! Il ne faut rien oublier surtout si nous partons au Pôle Nord géographique.

  • Quel est le rôle de la voile au cours de vos expéditions ?

Les voiles sont utilisés lors des grands convoyages, pour nous rendre aux zones de plongées. Nous essayons au maximum de nous accorder aux prévisions météorologiques pour nous aider du vent, en fonction bien sûr du planning étudié en amont.

  • Vos grandes explorations s’articulent au niveau des grands pôles, ’aujourd’hui il est toujours compliqué de pouvoir naviguer dans ces endroits coupés du monde ?

Oui, les grands pôles sont toujours compliqués pour naviguer. Depuis que nous avons commencé UNDER THE POLE, il est tout de même plus simple d’y accéder avec des zones qui sont découvertes liées à la fonte des glaces. Les pôles rendent l’intégralité de l’expédition plus compliquée, y aller c’est déjà une grande aventure !

  • Pour faire partie de l’aventure UNDER THE POLE, il faut forcément avoir le pied marin ?

Non pas forcément, notre effectif est divisé en deux. Pour pouvoir effectuer ces grandes expéditions, le rôle des personnes à Concarneau, sur notre camp de base, est primordial. Les pôles partenariat, communication, science, sensibilisation, administratif y sont représentés. En revanche, il faut la volonté de vouloir vivre en mer car, toutes les personnes sont emmenées à partir sur l’expédition à un moment ou un autre.

  • La Route du Rhum est un événement qui va réunir des centaines de milliers de visiteurs à Saint-Malo. Avec le soutien et les actions que la BPGO met en place sur le village, est-ce une opportunité exceptionnelle de sensibiliser largement le public ? Et comment chacun peut-il soutenir l’association ?

Oui en effet, la route du Rhum est un super événement qui rassemble beaucoup de public. C’est une occasion en or de pouvoir sensibiliser le public sur la protection des océans. Pour soutenir UNDER THE POLE, vous pouvez en parler autour de vous, suivre nos actualités, sans oublier que nous sommes actuellement en recherches de partenaires afin de construire un nouveau voilier d’expédition sur mesure, il s’appellera le WHY NOT. C’est grâce à chacun que nous pourrons avoir plus de connaissances sur les océans pour mieux les préserver.

Durant le village départ de Saint-Malo, Banque Populaire Grand-Ouest met en avant UNDER THE POLE avec un concours de winch sur son stand. Cette initiative, ouverte à tous, permettra de collecter des fonds pour soutenir l’association à œuvrer dans la préservation de l’espace de jeu favoris de nos skippers : l’océan.

Photos

À découvrir également

L’Association Eric Tabarly
Passion
L’Association Eric Tabarly
A LA MEMOIRE DU PLUS CELEBRE DES MARINS FRANÇAIS L’Association Eric Tabarly a été créée suite à la disparition en mer, en 1998, du charismatique navigateur breton. Après avoir été à l’initiative de la création de la Cité de la Voile Eric Tabarly à Lorient, l’association a aujourd’hui pour principale mission de maintenir en état de naviguer les Pen Duick, voiliers qui ont forgé la légende de Tabarly. Grâce au travail de l’Association Eric Tabarly, soutenue par Banque Populaire depuis  [...]
21 septembre 2021 21/09/2021
Plus de passions
New York : lieu incontournable de la voile
Passion
New York : lieu incontournable de la voile
Ville emblématique à bien des égards, New York fait aussi parler d’elle en accueillant certaines des compétitions de voile les plus prestigieuses. Arrivée de The Transat bakerly, une épreuve remportée par Armel Le Cléac’h, retour des bateaux de l’America’s Cup après 96 ans d’absence, départ d’une nouvelle course en IMOCA (la transat en solitaire New York/Vendée), tentative de record de l’Atlantique nord entre New-York et le Cap Lizard, en Angleterre, et la mythique « skyline »  [...]
21 septembre 2021 21/09/2021
Plus de passions
Reynisfjara beach, la plage de tous les scénarios
Passion
Reynisfjara beach, la plage de tous les scénarios
Amateur de littérature ou de cinéma fantastique vous reconnaîtrez ce lieu. Reynisfjara beach, est un site exceptionnel entre rêve et réalité niché sur la côte sud de l’Islande, à près de 180 kilomètres de la capitale Reykjavik. Avec ses incroyables falaises volcaniques, cette plage offre un spectacle naturel enchanteur qui séduit à travers les âges. Immersion.  [...]
21 septembre 2021 21/09/2021
Plus de passions