News

Passion

Portraits

Coups de coeur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
Communiqués de presse

La glorieuse incertitude du sport

Publication :

Dernière modification :

Banque Populaire @VoileBanquePop

Par :

[Transat Jacques Vabre 2015]

Si la course des IMOCA de la Transat Jacques Vabre était placée dans l’hémisphère nord sous le sceau de la dureté, c’est à une atmosphère beaucoup plus tendue nerveusement qu’elle convie les protagonistes du groupe de tête dans l’hémisphère sud. Le Pot au Noir a repoussé loin dans l’ouest le trio longtemps emmené par le Mono Banque Populaire VIII, et le débordement de la corne du Brésil, habituellement négocié très à l’est dans un régime d’alizés bien établi, se présente émaillé de difficultés, avec un angle au vent délicat à apprécier et la proximité des côtes souvent synonyme d’instabilités. Peu servi par le sort lors de la négociation de la Zone de Convergence Intertropicale qui a vu l’actuel leader PRB reprendre la tête de la flotte, Armel Le Cléac’h et Erwan Tabarly entendent désormais tirer le meilleur parti du régime d’alizé de sud-est, en privilégiant la vitesse.

Duel de vitesse à trois jusqu’en baie de Rio

C’est donc au large de l’archipel enchanteur de Fernando de Noronha que se joue la première scène du dernier acte de cette 12ème Transat Jacques Vabre si riche en rebondissements. Vincent Riou et Sébastien Col (PRB) ont soufflé mardi dernier le leadership de l’épreuve au duo Le Cléac’h-Tabarly, s’échappant vraisemblablement avec un grain pour se donner en deux heures de temps près de 20 milles d’avance. Plus rageant pour Banque Populaire VIII, les aléas du vent dans le Pot au Noir les ont contraint à se défaire de leur si intéressante position par rapport à leurs concurrents. La perspective de pouvoir ainsi naviguer à une allure plus abattue, voiles plus largement ouvertes que celles de leurs adversaires une fois dans l’alizé, s’est ainsi évaporée. Le Mono Banque Populaire VIII se trouve aujourd’hui dans l’obligation de suivre un cap certes plus rapide, travers au vent de sud-est, mais à terme moins rapprochant que celui suivi par ses deux concurrents directs. Armel et Erwan s’ils sont en ce 12ème jour de course, les plus rapides, suivent une route qui va les jeter au plus près des côtes du Nordeste Brésilien. 

Un final compliqué, porte ouverte à toutes les supputations.

Le Mono Banque Populaire VIII fait avec la rotation du vent par le travers, puis sur l’arrière de sa carène, parler sa puissance, mais un exercice éminemment stratégique et tactique s’annonce, avec le choix de route vers le cap Frio et l’entrée dans l’immense baie de Rio. On sait cette large baie souvent perturbée par la naissance des dépressions d’Atlantique sud. Espérer y entrer et foncer d’un seul bord vers Itajai est illusoire et il faudra, en fonction de l’évolution des fronts, soit tenter le diable au plus près des côtes, soit effectuer un long mouvement tournant pour rejoindre l’arrivée avec du vent d’est. C’est en tout état de cause un magnifique final qui a d’ores et déjà débuté, et qui ne va cesser d’aller crescendo au fur et à mesure que les trois prétendants à la victoire vont alterner les conditions de vent les plus favorables aux caractéristiques de leurs bateaux respectifs, vent soutenu pour le Mono Banque populaire VIII, et vents légers pour PRB et Queguiner.

Photos et vidéos

Retrouver les photos d'Armel Le Cléac'h et Erwan Tabarly en cliquant ici

Pour accéder au serveur vidéo voile Banque Populaire, c'est ici

Classement IMOCA à 16h

1 - PRB (Vincent Riou - Sébastien Col)
2 - Banque Populaire VIII (Armel Le Cléac'h - Erwan Tabarly)
3 - Queguiner - Leucemie Espoir (Yann Elies - Charlie Dalin)
4 - Initiatives-Coeur (Tanguy de Lamotte - Samantha Davies)
5 - Le souffle du Nord (Thomas Ruyant - Adrien Hardy)

Cartographie

Vous pouvez suivre l'évolution d'Armel Le Cléac'h et Erwan Tabarly à bord du Mono Banque Populaire VIII

Mono Banque Populaire VIII - © Y. Zedda / BPCE

 

CONTACT MEDIAS :

Delphine Gallais
+33 (0)6 26 25 20 50
presse@voilebp.fr

Télécharger le PDF

À découvrir également

Quand France renaît de ses cendres…
Passion
Quand France renaît de ses cendres…
Premier bateau ayant défendu les couleurs de la France sur la Coupe de l’America sous les commandes du Baron Bich, le 12m JI* France aurait pu finir son existence oublié sur un ber de l’Ecole Navale de Lanvéoc (Finistère). C’était sans compter sur quelques passionnés qui, en 2010, décidèrent de lui offrir une seconde vie et de restaurer ce plan Mauric qui, depuis, déploie ses ailes sur les régates classiques en Atlantique. 43 ans après, il n’avait pas pris une ride ! Lorsqu’a été remis  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions
Co-Navigation, la location de bateau entre particuliers
Passion
Co-Navigation, la location de bateau entre particuliers
Après le covoiturage et le coworking, voici venu le temps de la location de bateau entre particuliers et de la co-navigation ! Des sites web et des applications sur mobile permettent de faciliter la mise en relation entre des propriétaires de bateaux et des amateurs de plaisance qui peuvent trouver un embarquement en quelques clics, et à moindre frais. Un bon moyen de démocratiser la pratique du nautisme et de prendre la mer dans une ambiance conviviale. La location entre particuliers :  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions
Les bateaux à foils en plein décollage
Passion
Les bateaux à foils en plein décollage
S’affranchir du principe d’Archimède, ne plus flotter sur l’eau mais voler : le rêve est ancien, il est même centenaire… Si le premier « vol » d’une maquette de bateau (1,50 m) a eu lieu en 1913, c’est tout juste un siècle plus tard que la 34e America’s Cup a donné un grand coup de fouet au concept en mettant sur le devant de la scène nautique mondiale d’impressionnants catamarans à foils, les AC72. Aujourd’hui, il n’y a pas que les machines de la Coupe ou certains IMOCA du Vendée  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions