News

Passion

Portraits

Coups de cœur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
Communiqués de presse

Transat Jacques Vabre : Armel Le Cléac’h embarque Kevin Escoffier

Publication :

Dernière modification :

Banque Populaire @VoileBanquePop

Par :

Armel Kevin

 

Deux skippers de renom pour un défi de géant. Le Maxi Banque Populaire XI qui sera mis à l’eau d’ici fin avril, s’élancera en novembre prochain sur la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre avec de hautes ambitions. À bord, Armel Le Cléac’h sera associé à celui qu’il qualifie être « le meilleur co-skipper pour ce nouveau challenge » : Kevin Escoffier.

Ce sera l’un des moments forts de la saison. Le 7 novembre prochain aura lieu la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre, la plus prestigieuse des courses en double. Cette 15e édition, qui compte la BRED Banque Populaire comme partenaire principal, innove avec une arrivée prévue à Fort-de-France en Martinique. Par ailleurs, chacune des quatre classes engagées (Class40, IMOCA, Multi50 et Ultim) aura des parcours différenciés. Ainsi, les Ultimes devront aller jusqu’à l’archipel des îles Trindade et Martin Vaz, à la latitude de Natal au Brésil, avant de mettre le cap sur l’arrivée.          

C’est ce parcours qu’empruntera Banque Populaire XI, le nouveau trimaran qui sera mis à l’eau d’ici fin avril. Objectif : tenter de tirer le meilleur de ce géant de 32 mètres de long et 23 mètres de large. Pour y parvenir, Armel Le Cléac’h et le Team Banque Populaire ont décidé d’être épaulés par Kevin Escoffier. « Nous avons décidé de relever ce challenge avec le marin qui nous semble le plus approprié pour être en adéquation avec notre ambition », explique Armel Le Cléac’h. « Ils forment le binôme parfait pour être rapidement compétitifs et se confronter aux autres », ajoute Ronan Lucas, le directeur du Team Banque Populaire.

Escoffier chez Banque Populaire, le retour aux sources

Kevin Escoffier ne cache pas son enthousiasme : « Je suis très heureux de faire partie de ce projet. En tant que passionné de voile, de performance, c’est une chance d’y prendre part ». Pour le Malouin d’origine, rejoindre l’équipe Banque Populaire a valeur de retour aux sources, lui qui y a passé près de douze ans.

Ainsi, Kevin a longuement navigué à bord du Maxi Banque Populaire V et fait partie de l’équipage vainqueur du Trophée Jules Verne en 2012. Puis, il a participé à la construction du monocoque Banque Populaire VIII avec lequel Armel Le Cléac’h s’est imposé au Vendée Globe 2017. Il faisait également partie de l’équipe qui a conçu le Maxi Banque Populaire IX (en 2017) et a planché sur les premiers plans du futur Maxi Banque Populaire XI. Armel souligne : « en tant que responsable du bureau d’études, il orchestrait le travail de toutes les parties prenantes du Team pendant les phases de construction, de la modélisation au chantier. » 

« Kevin, une riche expérience et une vision très éclectique » - Armel Le Cléac’h

« Techniquement, Kevin Escoffier fait partie des meilleurs marins du moment, assure Ronan Lucas. Il y a très peu de skippers qui ont cette double expérience, en étant performant en mer tout en ayant dirigé un bureau d’études. »  Armel Le Cléac’h, lui, souligne « une riche expérience et une vision très éclectique » de son futur co-skipper, qui a navigué et performé sur des bateaux et des compétitions très différentes. Il a notamment remporté la Volvo Ocean Race en 2018 avant une première participation au Vendée Globe cette année avec PRB. « Je suis un passionné de bateaux, de vitesse et de compétition, souligne Kevin. Je sais à quel point cette expérience sera très enrichissante ». Son savoir-faire technique et ses connaissances liés au fonctionnement de l’équipe seront également des atouts précieux. « Nous nous connaissons très bien, nous sommes tous sur la même longueur d’onde et nous savons comment travailler ensemble, explique l’intéressé. Ce sera primordial pour aller à l’essentiel et nous préparer dans les mois à venir ». Ronan Lucas en est lui aussi convaincu : « nous savons que Kevin sera tout de suite opérationnel. Et il participera à la grande majorité des navigations aux côtés d’Armel ».

Après la mise à l’eau prévue fin avril, l’équipe va s’atteler à la mise au point et à la fiabilisation du Maxi Banque Populaire XI. « Il y a tellement de paramètres sur ces bateaux imposants que la phase de mise au point est aussi nécessaire que délicate », souligne Armel Le Cléac’h. » Tous sont prêts à se mettre au travail, à engranger les milles et à tout faire pour tirer le meilleur de ce nouveau géant, avec la Transat Jacques Vabre dans le viseur.

ILS ONT DIT

Armel Le Cléac’h : « Kevin est un très bon marin et il l’a prouvé en naviguant sur de nombreux supports. Ses capacités d’adaptation et ses connaissances techniques lui permettent d’avoir une expérience très conséquente au large. Il y avait une vraie logique à naviguer ensemble, d’autant qu’il connaît très bien les Ultimes et le mode de fonctionnement chez Banque Populaire. Nous allons débuter une longue phase d’apprentissage et je suis ravi que l’on puisse l’effectuer avec lui. C’est quelqu’un de très attachant et nous sommes très heureux de son retour dans l’équipe. »

Kevin Escoffier : « C’est un privilège de pouvoir relever ce challenge, d’autant plus avec des personnalités que j’apprécie beaucoup. Lors de mes 12 ans chez Banque Populaire, j’ai eu la chance de travailler à la conception de bateaux de haute technologie, de participer à des courses, de battre des records… Lorsqu’on est passionné de technique, de vitesse et de performance, on ne peut que se réjouir de faire partie d’une telle équipe. Pouvoir accompagner Armel dans la mise au point de Banque Populaire XI sera à coup sûr très riche en matière d’expérience. Et je ferai tout pour aider l’équipe à donner le meilleur à la Transat Jacques Vabre. »

Ronan Lucas, directeur du Team Banque Populaire : « Nous connaissons tous les qualités humaines et techniques de Kevin. Cela nous a paru naturel de lui proposer de nous rejoindre cette année. Les trimarans sont des bateaux très complexes et il faut de sacrées compétences pour qu’ils soient les plus performants possibles. Nous savons qu’à bord, Kevin est performant et qu’il a cette capacité à ne jamais se faire envahir par le stress. Son état d’esprit sera précieux en vue de la Transat Jacques Vabre. »  

 

© Photo : Yvan Zedda / BPCE 

CONTACT MEDIAS :

Delphine Gallais
+33 (0)6 26 25 20 50
presse@voilebp.fr

Télécharger le PDF

À découvrir également