News

Passion

Portraits

Coups de cœur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
Communiqués de presse
CLacla
Communiqué
Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne - Clarisse Crémer : « être la plus sereine possible »
Clarisse
Portrait
Clarisse Crémer
Skipper
Mono Banque Populaire X
News
La Banque de la Voile
Mono Banque Populaire X

Une belle entrée en matière pour Clarisse Crémer sur la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne

Publication :

Dernière modification :

Banque Populaire @VoileBanquePop

Par :

Clarisse

 

Après quatre jours de course, Clarisse Crémer se maintient dans le « top 10 » et parmi les premiers non-foilers. Elle met le cap vers l’Islande et aborde la suite de la compétition avec envie et détermination.

Elle a retrouvé le plaisir d’être en mer, seule, au cœur de la régate, quand il convient d’avancer et de s’employer pour donner le meilleur. Une fois le masque enlevé et le départ donné samedi dernier au large de la Vendée, la navigatrice a pu s’exprimer. Trouver le bon tempo, étudier les fichiers météo et participer à la bagarre : si Clarisse dispute sa première course en solitaire à bord d’un IMOCA, elle a conservé cette rage de tout donner qui la caractérise depuis qu’elle multiplie les expériences au large.

En début de course, il a fallu se rassurer pour chasser cette pointe d’appréhension qui l’anime à chaque départ. « Les premiers virements de bord, j’avais l’impression que ça me demandait une énergie considérable », confie-t-elle. Rapidement, la navigatrice prend place dans le « top 10 » de la flotte, bien positionnée par rapport aux autres non-foilers. « Je suis très contente, je ne m’attendais pas forcément à être à cette place après quatre jours de course, confiait-elle ce mercredi matin, alors qu’elle naviguait dans 10 nœuds de vent. Être dans le match, c’est une bonne nouvelle. »

 

« Aborder la suite avec confiance »

Clarisse a néanmoins dû traverser deux passages très ventés avec une mer soutenue au large de l’Irlande. « J’ai essayé de bien me reposer la nuit dernière pour récupérer et avoir les idées claires ». Désormais, elle doit faire face à un vent faible et ce n’est pas de tout repos. « Cela oblige à réaliser de nombreuses manœuvres afin de maintenir une vitesse satisfaisante », précise Pierre-Emmanuel Hérissé, responsable technique au Team Banque Populaire, alors que les conditions seront similaires jusqu’au point de passage au sud de l’Islande.

Si la météo annoncée devrait rester clémente dans les prochains jours, le parcours a été modifié ce mercredi midi. Au lieu de contourner à bâbord l’archipel des Açores comme cela été initialement prévu, les concurrents passeront une bouée située sur la même latitude que les Sables-d’Olonne avant de mettre le cap sur le port vendéen. Clarisse devrait atteindre cette seconde bouée aux alentours du lundi 13 juillet.

« Je vais continuer à faire mon petit bonhomme de chemin, résume la navigatrice. Et même si je dis ça tout le temps, je ne vais pas m’emballer ». Il y a dans cette courte prise de parole matinale tout ce qui fait voguer Clarisse au large : une détermination à bien faire, un soin à préserver son bateau et une envie de tout donner.

 

CONTACT MEDIAS :

Delphine Gallais
+33 (0)6 26 25 20 50
presse@voilebp.fr

Télécharger le PDF