News

Passion

Portraits

Coups de cœur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
News
Armel Le Cléac'h : " Ça change un peu de la première étape "
News
Compétition
Armel Le Cléac'h : " Ça change un peu de la première étape "
Armel Le Cléac’h : « Une deuxième étape très complète »
News
Compétition
Armel Le Cléac’h : « Une deuxième étape très complète »

Armel aux avant-postes de cette deuxième étape !

Armel est décidément l’un des grands animateurs de la 50e édition de la Solitaire Urgo Le Figaro. Au passage de Needles Fairway - bouée Banque Populaire Grand Ouest, il occupe la 3e place d’une deuxième étape exigeante qui mène la flotte de Kinsale (Irlande) à Roscoff, où l’arrivée devrait être jugée demain soir.

Publication :

Par :

Armel aux avant-postes de cette deuxième étape !

 

Parti dimanche à 18h de Kinsale, le skipper de Banque Populaire a attaqué fort d’entrée dans un vent instable nécessitant de trouver les bons couloirs.

C’est en tête qu’il a passé le phare de Bishop Rock, aux Iles Scilly, avec moins d’une minute d’avance sur Yoann Richomme et Morgan Lagravière. L’ambiance a ensuite bien changé le long des côtes anglaises avec des conditions qui se sont sérieusement dégradées au passage d’une dépression. Le vent est monté à plus de 35 nœuds, sur une mer courte et dangereuse. Mais cela n’a pas perturbé outre mesure Armel qui a filé à vive allure vers la bouée Fareway Needles, à l’entrée du Solent, près de la superbe Ile de Wight. Il a franchi cette marque en 3e position ce mardi à 15h30, 20 minutes seulement après le leader Yoann Richomme. Armel Le Cléac’h a jusqu’à présent bien géré le délicat compromis entre performance et préservation du matériel et il progresse sous spi vers la Grande Basse de Portsall, dernière marque de parcours avant de mettre cap sur Roscoff, en baie de Morlaix. La victoire d’étape « à domicile » est encore tout à fait possible ! Sans compter que si la situation reste identique jusqu’à l’arrivée, il réalisera une excellente opération au classement général. Mais rien n’est évidemment acquis dans une course si indécise et la prudence reste donc de mise.

À découvrir également

Maewan : un voyage extrême de quatre années
Passion
Maewan : un voyage extrême de quatre années
Maewan est une aventure à la fois unique et extraordinaire. Baptisée du nom du bateau, elle embarque des marins et des montagnards très expérimentés qui ont décidé d’explorer des mers et des terres peu connues, à bord d’un solide croiseur de 11 mètres. L’objectif : naviguer loin, réaliser des premières, découvrir les régions polaires… Cet incroyable périple de 66 000 kilomètres (35 600 milles marins) - soit bien plus que la distance d’un tour du monde (24 000 milles, 44 500 kms) -  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions
Pen Duick II dans la Transat Anglaise : 1964 et 2016
Passion
Pen Duick II dans la Transat Anglaise : 1964 et 2016
En inscrivant son nom au panthéon de la Transat anglaise, Eric Tabarly a inspiré durant des décennies toute une génération de marins. Sa victoire sans partage fut pour la plaisance encore balbutiante un formidable accélérateur ouvrant sa pratique au plus grand nombre. Eric s’est engagé à la dure, dormant l’hiver la fenêtre ouverte à l’Ecole Navale, pour s’entrainer à résister au froid et à l’humidité En ce 23 mai 1964, des milliers de britanniques se sont massés sur le Hoe,  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions
Voile olympique mode d’emploi
Passion
Voile olympique mode d’emploi
Discipline olympique, la voile possède des spécificités bien à elle, que ce soit pour la qualification des séries puis des athlètes pour les prochains Jeux Olympiques de Tokyo du 24 juillet au 9 août 2020. Questions-réponses avec les membres de la Fédération Française de Voile à J-1 des World Sailing à Arrhus (Danemark), 2 au 12 août prochains.  [...]
8 août 2018 08/08/18
Plus de passions