News

Passion

Portraits

Coups de cœur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
News

Banque Populaire et la Transat Jacques Vabre

Pour la 12e fois de son histoire, Banque Populaire participe à la Transat Jacques Vabre. Vainqueur en 2005 et également présent sur le podium à 5 reprises, l’armateur a démontré son attachement à cette transatlantique devenue un incontournable du calendrier. Illustration

Publication :

Dernière modification :

Par :

Transat 2015

 

Armateur de voiliers de course depuis 1989, la Banque de la Voile a pris part à celle que l’on appelait autrefois la Route du Café dès son lancement, en 1993. Et tout au long de l’histoire de cette course, l’équipe a vécu des moments forts, riches d’abnégation, d’émotions et de joie collective. Lors des deux premières éditions, Francis Joyon, alors à la barre, s’offre d’ailleurs le bonheur de monter sur le podium en ORMA (3e en 1993, 2e en 1995).

 

2005, le moment de grâce

La transatlantique s’inscrit rapidement comme un rendez-vous de fin de saison à ne pas manquer. Et Banque Populaire fait partie de ses acteurs majeurs avec une volonté identique d’être le plus compétitif possible. Le moment de grâce a lieu en 2005 à Salvador de Bahia (Brésil), quand le duo Pascal Bidégorry et Lionel Lemonchois s’imposent. Les deux hommes deviennent alors les plus rapides sur la distance, en battant le record précédemment établi de 7 heures (14 jours, 1 heure, 46 minutes).

Lors des éditions suivantes, Banque Populaire conserve toujours ce même niveau d’exigence. Une approche de la compétition qui est récompensée par trois nouveaux podiums : Pascal Bidégorry et Steve Ravussin (3e en 2007, ORMA) puis Armel Le Cléac’h avec Christopher Pratt (2e en 2011, IMOCA) et Erwan Tabarly (2e en 2015, IMOCA).

Avant une première participation en Ultime cette année, Banque Populaire a donc pris part à 11 reprises à cette course (en ORMA et en IMOCA). Lors de la dernière édition en 2019, il s’agissait ainsi de la première traversée de l’Atlantique en IMOCA pour Clarisse Crémer, près d’un an avant son départ au Vendée Globe. Avec Armel Le Cléac’h, qui l’aidait depuis plusieurs semaines dans son apprentissage à bord du monocoque, le duo avait signé la 6e place.

Deux ans plus tard, Armel Le Céac’h et Kevin Escoffier s’apprêtent à écrire un nouveau chapitre, tout aussi relevé, dans la riche histoire de Banque Populaire à la Transat Jacques Vabre. Et là encore, ce sera une affaire de défi, de dépassement de soi et de complicité, avec l’Atlantique pour terrain de jeu.

 

2005

À découvrir également