News

Passion

Portraits

Coups de cœur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
News
Armel Le Cléac'h
Portrait
Armel Le Cléac'h
Skipper
Clarisse Crémer
Portrait
Clarisse Crémer
Skipper
Ronan Lucas
Portrait
Ronan Lucas
Directeur du Team Banque Populaire

Banque Populaire réaffirme son engagement dans la voile jusqu'en 2024 avec un programme ambitieux

En 2019, la Banque Populaire célébrera ses 30 ans de sponsoring voile. A l’occasion de cet anniversaire, elle réaffirme son engagement auprès de ce sport avec lequel elle partage les valeurs de courage et d’entrepreneuriat, en développant un programme ambitieux qui la conduira jusqu’aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 dont elle est partenaire premium.

Publication :

Dernière modification :

Par :

Banque Populaire réaffirme son engagement dans la voile jusqu'en 2024 avec un programme ambitieux

A retenir :
•    Construction d’un nouveau maxi-trimaran Ultim dont Armel Le Cléac’h sera le skipper
•    Participation au Vendée Globe 2020/2021 avec Clarisse Crémer
•    Participation à deux saisons de la Solitaire du Figaro avec Armel Le Cléac’h
•    Un engagement toujours plus fort dans l’olympisme
 

Un nouvel Ultim pour Armel Le Cléac’h

Quelques semaines après l’accident du Maxi Banque Populaire IX qui a conduit à son chavirage et à sa destruction au cours de la Route du Rhum, la Banque de la Voile renouvelle sa confiance à Armel Le Cléac’h et lance la construction du Maxi Banque Populaire XI, un nouvel Ultim qui devrait être mis à l’eau durant l’hiver 2020/2021. Plus motivé que jamais, le skipper de Banque Populaire s’alignera sur les courses du programme de la classe Ultim dès la saison 2021.


Ce maxi-trimaran, le quatrième construit ou développé par le Team Banque Populaire, témoigne de l’esprit d’innovation et de la recherche de performance qui ont toujours animé la Banque de la Voile. Ce bateau sera conçu avec l’appui du cabinet d’architecte VPLP Design pour la plateforme et GSea Design pour la structure, en collaboration avec les ingénieurs du bureau d’études du Team Banque Populaire. La construction sera quant à elle confiée aux deux plus grands chantiers français spécialistes de voiliers de course au large : Multiplast et CDK Technologies, ce dernier assurant la maîtrise d’œuvre complète du futur Maxi Banque Populaire XI.

Un projet Vendée Globe 2020 sous le signe de la coopération et de l’avenir

A l’occasion de son 30ème anniversaire dans la voile, Banque Populaire a souhaité se tourner vers l’avenir en donnant sa chance à un jeune skipper de moins de 30 ans et en l’accompagnant pour son premier Vendée Globe. Ce skipper bénéficiera de l’expérience d’Armel Le Cléac’h et du Team Banque Populaire.

Ce nouveau projet est confié à Clarisse Crémer, une navigatrice avec qui Banque Populaire partage les valeurs d’entrepreneuriat et de dépassement de soi. Diplômée d’HEC Paris, co-fondatrice de la start-up Kazaden.com, elle est notamment montée sur la 2ème marche du podium de la Mini-transat 2016 lors de sa première course transatlantique. Elle a été sacrée en 2017 « Seamaster of the year » par le magazine allemand Yacht et le grand salon nautique de Düsseldorf.

Clarisse Crémer rejoindra le Team Banque Populaire en juillet prochain à l’issue de la Solitaire du Figaro qu’elle courra sous les couleurs d’Everial. Elle participera dès le mois de novembre à la Transat Jacques Vabre à bord du Monocoque Banque Populaire X (Ex-SMA). Dans la démarche d’apprentissage et de coopération qui est au cœur de ce projet, c’est naturellement Armel Le Cléac’h qui sera le co-skipper du bateau au départ du Havre.

Clarisse Crémer bénéficiera ainsi de toute l’expertise du Team Banque Populaire et sera accompagnée dans sa progression par le dernier vainqueur du Vendée Globe.

Un retour sur la Solitaire du Figaro pour Armel à l’occasion de la 50ème édition

La Classe Figaro va connaître en 2019 deux grands évènements majeurs avec l’arrivée sur le circuit du nouveau Figaro Bénéteau 3 et le 50ème anniversaire de « La Solitaire ». Il était naturel pour le double vainqueur de l’épreuve, Armel Le Cléac’h, et pour Banque Populaire, qui se sont chacun alignés à dix reprises sur la ligne de départ de cette course, d’être présents à cette édition historique.

Banque Populaire réaffirme son engagement dans la voile jusqu'en 2024 avec un programme ambitieux

Le Team Banque Populaire : une équipe d’experts 

Fort d’une expertise acquise au cours de 3 tours du monde (1 Trophée Jules Verne, 2 Vendée Globe) et plus de 40 transatlantiques, le Team Banque Populaire se challenge à nouveau pour mener à bien un programme qui comprendra notamment 3 nouveaux défis autour du Globe (1 en Imoca, 2 en Ultim). 

Dirigé par Ronan Lucas et composé de 14 experts, le Team Banque Populaire s’est toujours engagé avec énergie pour amener skippers et bateaux au plus haut niveau d’exigence et de performance. Grâce à cette détermination, la Banque de la Voile bénéficie de l’un des plus beaux palmarès de la course au large.

C’est armé de cet ADN, que le Team Banque Populaire accompagnera un jeune talent sur le chemin de sa réussite tout en s’attelant à la tâche de la construction d’un Ultim de dernière génération et en participant à la Solitaire du Figaro.

Esprit Bleu, cœur olympique 

Banque Populaire accompagne depuis 18 ans la Fédération Française de Voile, les ligues, les clubs et les écoles de voile, creusets des champions de demain. Partenaire des équipes de France de voile olympique depuis 2000, du CNOSF depuis 2010, la Banque Populaire est devenue en septembre 2018 le partenaire premium des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, pour lesquels elle dévoilera son programme d’activation au cours de l’année 2019. Elle sera ainsi aux côtés de tous les athlètes français à Tokyo en 2020, à Pékin en 2022 et auprès du Comité d’Organisation pour la réussite des premiers Jeux Olympiques et Paralympiques d’été sur le territoire français depuis un siècle. 

bateaux-voile-banque-populaire

Christine Fabresse, Directrice Générale Banque de proximité et Assurance / BPCE

Christine Fabresse« Nous sommes très fiers de réaffirmer notre engagement dans la voile, un sport avec lequel la Banque Populaire partage des valeurs de courage, de dépassement de soi et d’esprit d’entrepreneuriat.

Cette année 2019 n’est pas comme les autres pour la Banque de la Voile. Elle est marquée par le 30ème anniversaire de notre soutien à ce sport et par le lancement de notre partenariat avec les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.  Fort de cet engagement dans la durée et de cette perspective olympique que nous lançons un programme ambitieux qui met à l’honneur la jeunesse, l’expérience et l’innovation. 

Nous sommes heureux d’accueillir Clarisse Crémer dans cette belle aventure qui s’annonce et de renouveler notre confiance à Armel Le Cléac’h et au Team Banque Populaire. Ils peuvent compter, comme les athlètes olympiques et la Fédération Française de Voile, sur notre détermination pour les accompagner sur le chemin de la réussite. » 


Armel Le Cléac’h, skipper Banque Populaire

Armel Le Cléac'h« Nous avons eu une année 2018 compliquée. Malgré cela, la confiance de Banque Populaire a été renouvelée pour repartir sur plusieurs projets et notamment repartir en Ultim. Je suis vraiment très content, malgré ce que j’ai vécu, malgré le stress de la casse et du sauvetage, je suis à 200 % et j’ai envie de naviguer sur ces bateaux. Nous avons la chance d’avoir la construction d’un nouveau bateau, le Maxi Banque Populaire XI, qui va se dérouler sur 18 mois avec une mise à l’eau au cours de l’hiver 2020 / 2021. On est très content avec toute l’équipe de repartir dans cette aventure. Il y a une vraie volonté d’y retourner tous ensemble 

Ce qui m’est arrivé pendant la Route du Rhum reste pour moi une casse brutale et cela ne remet pas en cause mon envie et mon engagement. Il y a eu de la peur, l’accident a été soudain. On passe d’un moment où l’on maîtrise à peu près tout ce qui se passe et puis d’un coup, on se trouve en danger, avec un bateau en train de chavirer suite à la casse du bras. Ces événements en course au large et encore plus en solitaire peuvent arriver, le risque zéro n’existe pas, on le sait et on en a conscience quand on fait ce métier-là, même si toute l’équipe avait extrêmement bien préparé le bateau. On a longuement débriefé avec mon équipe et on travaille pour comprendre ce qui s’est passé et être plus en sécurité dans le futur. On a partagé avec les autres équipes dans ce sens car il y a une vraie volonté commune d’avancer. 

Mon rôle dans le projet Vendée Globe de Clarisse va être de lui apporter toute mon expérience sur cette course après avoir navigué pendant 10 ans sur des Imoca. Un premier Vendée Globe, c’est toujours un moment où il y a de l’appréhension et de l’inconnu. Je vais essayer de lui donner un maximum d’éléments pour pouvoir lui permettre de s’aligner au départ de cette course dans les meilleures dispositions. 

Cette année, je vais repartir sur une Solitaire du Figaro, un circuit que j’apprécie beaucoup. J’ai déjà participé à 10 éditions, ce sera ma 11ème. Je suis très heureux d’être au départ, avec un plateau qui va être exceptionnel. Il y a beaucoup de choses à réapprendre, ça va être bien de se confronter à armes égales sur la ligne de départ. »

Clarisse Crémer, skipper Banque Populaire

Clarisse Cremer« Ce projet c’est à la fois énormément d’excitation mais aussi pas mal d’appréhension, et c’est normal, parce qu’il y a beaucoup de choses inconnues. Je me dis qu’en intégrant le Team Banque Populaire, c’est la meilleure école, le meilleur entourage que je puisse avoir pour réaliser une aventure comme celle-là. J’aborde ce projet avec beaucoup d’humilité. Je compte bien poser des milliards de questions, faire des tonnes de fiches en tout genre. Apprendre de manière très accélérée, c’est aussi ça le défi ! Je suis à fond, tout simplement. Je vais appréhender étape après étape. Je vais déjà faire la Solitaire avec Everial jusqu’en juin. 

Ensuite, après cette première étape, pour me lancer en Imoca, il va y avoir les premières nav’ avec Armel en double en prévision de la Transat Jacques Vabre. Il y aura de nombreuses surprises et découvertes, je n’ai jamais été dans une grande équipe comme celle-ci, j’ai beaucoup de choses à apprendre.  Je ne pense pas qu’Armel pensait faire un jour une course en double avec moi (rires), encore moins en Imoca ! Moi non plus d’ailleurs (rires). Quand on parle de champions dans le monde de la voile, on ne peut pas faire mieux. Je vais surtout essayer d’être à la hauteur et de tenir la cadence quand on sera à bord ! Je suis très fière de pouvoir apprendre à ses côtés, assez intimidée aussi. 
Dans ce projet, il y a une belle dimension d’apprentissage qui me tient à cœur.
» 

Ronan Lucas, directeur du Team Banque Populaire

Ronan Lucas« Après une victoire sur le Vendée Globe en 2017, c’est sûr qu’on a eu une année 2018 compliquée et éprouvante qui s’est conclue bien tristement dans la Route du Rhum par la perte du Maxi Banque Populaire IX. 
Toute l’équipe a été marquée par la perte de ce bateau dans lequel on avait mis tout le savoir-faire du Team Banque Populaire accumulé au fil des années. Un bateau qui avait une marge de progression importante, cela a été un coup dur. Mais une fois de plus, Banque Populaire nous a montré tout son soutien et son engagement dans la voile. Nous sommes très heureux que l’aventure se poursuivre et de la plus belle des manières. 

Un engagement qui se concrétise de manière forte de la part de Banque Populaire avec la construction d’un nouvel Ultim, ces grands trimarans qui sont des bateaux magiques. Ils fascinent le public, les marins. C’était le cas il y a 10 ou 20 ans et je crois que ça l’est encore plus. Je pense à l’engouement qu’il y avait au départ de la Route du Rhum, le spectacle que nous avons pu donner avec ces trimarans en plein vol jusqu’à la bouée de Fréhel. Nous allons revenir plus forts en tirant les enseignements de ce qui s’est passé. Nous pensons plus à un fait extérieur qui aurait endommagé le maxi-trimaran. Nous pouvons essayer de réduire l’impact de ces faits extérieurs sur le bateau. Cela a toujours été notre philosophie sur les bateaux que nous avons eu la chance de construire, la sécurité et la fiabilisation avant tout. On va tout mettre en œuvre pour faire du Maxi Banque Populaire XI un magnifique bateau volant qui pourra connaître de très belles heures en course et en records autour du monde. 

Nous sommes heureux d’accueillir Clarisse au sein du Team Banque Populaire sur un projet Imoca. C’est un projet d’accompagnement mais aussi de compétition qui me tenait à cœur personnellement parce que je trouve que c’est une jeune femme talentueuse, travailleuse, qui va nous apporter tout son dynamisme et sa joie de vivre. Tout le Team Banque Populaire a à cœur de réaliser un très beau projet et de mettre son savoir-faire au service de cette jeune femme pour lui permettre de réaliser un beau premier Vendée Globe que l’on espère performant. On ne vise pas la victoire comme lors de la précédente édition mais nous souhaitons prouver qu’en plus d’être une excellente communicante, elle est aussi une compétitrice acharnée. Ce qu’elle a pu faire par le passé avec la mini-transat en est la preuve. » 

Nicolas Hénard, président de la Fédération Française de Voile

Nicolas Henard« Avec le lancement du projet Vendée Globe et la reconstruction d’un nouveau trimaran, Banque Populaire démontre sa capacité à rebondir et surtout son attachement à notre sport. Partenaire Officiel de la Fédération Française de Voile depuis 2001, Banque Populaire nous accompagne dans la recherche de la performance avec l’Equipe de France de Voile mais également dans le développement du sport sur l’ensemble de notre territoire. Cette collaboration démontre surtout toutes les vertus d’un partenariat fédéral associé à de grands projets de Course au Large. Ensemble, nous avons obtenu 9 médailles olympiques dont deux en Or et nous avons équipé nos clubs de plus de 70 000 gilets de sauvetage. Deux exemples de réussite qui, associés aux performances de ses skippers, notamment Armel Le Cléac’h, prouvent toute la pertinence et la solidité du positionnement de ce partenariat. Je souhaite bonne chance à Clarisse qui avec le Team Banque Populaire va faire un pas de géant dans l’apprentissage de la gestion d’un projet de haut niveau. J’espère que son image dynamique permettra de séduire de nouvelles jeunes femmes à venir pratiquer notre sport. Notre discipline est accessible au plus grand nombre, elle offre de belles sensations, notamment de glisse, se pratique en pleine nature et offre un bien être global. Nous devons tous relayer cette image pour plus de plaisir et de voiles sur l’eau. »
 

 

 

Crédits Photos : Vincent Curutchet - Greg Gonzalez - BPCE

À découvrir également

Transat Jacques Vabre et Banque Populaire, la belle histoire
Passion
Transat Jacques Vabre et Banque Populaire, la belle histoire
Fidèle à la Transat Jacques Vabre depuis sa création, en 1993, Banque Populaire a participé à toutes les éditions, sauf celles de 2009, 2013 et 2017, ce qui en fait le Team le plus représenté sur l’épreuve. L’histoire de la course en double et celle du sponsoring voile de Banque Populaire sont donc intimement liées, Thierry Bouvard, responsable du Pôle Sponsoring, s’en fait le témoin. La maturation et la transformation C’est Francis Joyon qui, le premier, a porté les couleurs de Banque  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions
La vie à bord
Passion
La vie à bord
Ce n’est pas du superflu. Quand un marin part en mer, il doit prendre soin de lui. Il en dépend de sa bonne condition physique pour mener sa monture au maximum de son potentiel. L’hygiène, le sommeil, l’alimentation ont autant d’importance que les bons réglages et le matériel à bord. Sans skipper en forme, pas de compétition ! Armel Le Cléac’h en sait quelque chose : « Quand le physique va, tout va ».  [...]
6 novembre 2018 06/11/18
Plus de passions
L’activité Handivoile en France
Passion
L’activité Handivoile en France
Comme le dit Damien Seguin, coureur au large et figure majeure de la voile handisport Française « la mer n’appartient à personne ». Souhaitant prouver que chacun peut pratiquer des sports nautiques et prendre du plaisir sur l’eau, qu’il soit valide ou non, la Fédération Française de Voile œuvre ainsi pour favoriser la pratique en loisir et en compétition de personnes en situation de handicap. Avec un crédo : proposer au maximum une pratique mixte valides/handicapés. En France, plus de 300 clubs  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions