News

Passion

Portraits

Coups de coeur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
News
Les Écoles Françaises de Voile
Passion
La sensation, la performance et l'exploration, tout savoir sur les Ecoles Françaises de Voile...
Les Écoles Françaises de Voile
Quand France renaît de ses cendres…
Passion
La seconde vie d'un voilier de légende...
Quand France renaît de ses cendres…

Championnats du Monde RS :X : Test grandeur nature pour l’Equipe de France !

L’Equipe de France RS :X a mis le cap sur Enoshima au Japon - futur plan d’eau des Jeux Olympiques de 2020 - pour les Championnats du Monde : un premier test grandeur nature. Du 18 au 23 septembre, les RS :X hommes et femmes vont s’affronter sur l’eau pour déterminer les grands champions de ce début d’olympiade. Pierre Le Coq, médaillé de Bronze des Jeux de Rio et Champion du Monde 2015, sera au rendez-vous, tout comme son compatriote Louis Giard, qui surfe sur une année 2017 remarquable (Champion d’Europe, vainqueur des étapes de Coupe du Monde à Miami et Hyères). Thomas Goyard, Champion d’Europe l’an passé, complètera l’Equipe de France présente sur place.

Publication :

Dernière modification :

Par :

Enoshima, ville située à 70km de Tokyo, sera dans un peu moins de trois ans le théâtre des régates olympiques et les véliplanchistes ont la chance de s’y mesurer dès maintenant à l’occasion de ces Championnats du Monde, les premiers de l’olympiade.

Pierre Le Coq, qui montait sur la troisième marche du podium des Jeux de Rio il y a un peu moins d’un an, a pris du temps pour lui cette année, avant de repartir pour une olympiade. « Entre le haut niveau et mes études, c’est vrai que j’avais besoin de faire un bon break pour mieux revenir. Ce Championnat du Monde est d’ailleurs le seul objectif que je m’étais fixé cette année. Nous sommes en pleine découverte du plan d’eau pour le moment et je le trouve très intéressant : nous avons tout type de conditions et il faut être polyvalent pour performer ici. Côté compétition, il est difficile pour moi de me positionner par rapport à la concurrence. Beaucoup de véliplanchistes ont eux aussi fait un break cette année, mais tout le monde est de retour et prêt pour ce Mondial. Je ne me fixe pas d’objectif, mais je me sens bien physiquement et d’un point de vue technique, j’arrive à avoir une bonne vitesse sur l’eau : tout est donc possible ! Et puis il est sûr que de naviguer sur le plan d’eau des futurs JO, cela donne envie de réussir ! », déclare le Briochin Pierre Le Coq.

Louis Giard, l’homme en forme de cette année 2017, réalise de son côté une saison quasi parfaite, avec pas moins de quatre podiums sur quatre régates. Le Champion d’Europe en titre a à cœur de parfaire sa saison et de performer sur le futur plan d’eau des Jeux de Tokyo.  « Nous avons fait le choix de faire un long déplacement sur Enoshima pour à la fois préparer ce Championnat du Monde, mais également découvrir ce plan d’eau, futur lieu des JO 2020. Le plan d’eau offre pour le moment des conditions très variées. Pour ma part, je suis plutôt en forme : j’ai réalisé une bonne année pour le moment, même si bien-sûr, les Championnats du Monde restent l’objectif de la saison. J’ai à cœur de rester dans la même dynamique, mais je suis également conscient que le niveau risque d’être encore un cran au-dessus. Tout le monde a préparé cette échéance avec minutie et ceux qui n’avaient pas encore fait leur retour à la compétition seront présents », confie Louis Giard.

Enfin, Thomas Goyard, troisième homme de l’Equipe de France, aura la détermination pour réussir ici. Champion d’Europe en 2016, le Calédonien a réalisé une saison en dent de scie, alternant du bon et du moins bon.

Du côté des femmes et en l’absence de Charline Picon, cinq Françaises seront sur place pour jouer crânement leur chance : Lucie Belbeoch, Jeanne Dantès, Delphine Jariel, Bérénice Mège et Claire Tétard.

 

À découvrir également

Le Tour de France à la voile fête sa 40ème édition
Passion
Le Tour de France à la voile fête sa 40ème édition
De l’Écume de Mer au Diam 24, du First 30 au Sélection, du Rush Royale au Farr 30, du JOD 35 au M34, le Tour de France à la Voile (TFV) fait non seulement partie du patrimoine de la course hexagonale, mais a été et reste l’une des plus belles écoles de course, ayant vu défiler des dizaines de milliers de jeunes régatiers amateurs et nombre de marins devenus depuis des « stars » de la course océanique. Il possède une rare énergie, fourmille d’idées et ne recule devant rien. Nous sommes  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions
Le nautique ? So chic !
Passion
Le nautique ? So chic !
A l’occasion de la Fashion Week, un petit tour d’horizon des basiques de cette tendance très en vogue, dit du style marin, qui prend des allures de raz-de-marée dans les quartiers branchés. On connaît tous le ciré jaune, le pull marin, le caban, les bottes, la marinière, incontournables basiques de la garde-robe nautique. Depuis longtemps, bleu marine et rayures s’invitent en ville, version « urban chic », et deviennent des éléments phare des collections haute-couture. Déjà en 2009, une exposition  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions
Météo marine : de la dorsale au thalweg, les mots pour le dire !
Passion
Météo marine : de la dorsale au thalweg*, les mots pour le dire !
La météo marine a beau désormais être aussi omniprésente que fiable, grâce notamment à la précision des modèles européens et américains de prévision, elle répond à un certain nombre de termes techniques, qu’il est utile de connaître pour mieux appréhender le temps qu’il va faire, en mer et à terre. Explications. Pression barométrique : C’est le « poids » de l’atmosphère, soit la pression exercée par le mélange gazeux qui constitue l’atmosphère. La pression se mesure avec un baromètre  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions