News

Passion

Portraits

Coups de cœur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
News

Clarisse attaque la dernière ligne droite !

Ce lundi 13 juillet, Clarisse a franchi le « Waypoint Gallimard », deuxième marque de parcours de la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne, positionnée à 550 milles de l’arrivée. Après 9 jours de course, la navigatrice est bien installée dans le Top 10, et elle occupe la première place des non foilers à bord de Banque Populaire X. Sur cette épreuve exigeante et très variée, Clarisse profite d’une formation accélérée en vue du Vendée Globe. Elle se lance désormais dans le sprint final vers Les Sables-d’Olonne, où elle est attendue dans la nuit de mardi à mercredi.

Publication :

Dernière modification :

Par :

Clarisse Crémer

Partie samedi 4 juillet des Sables-d’Olonne, Clarisse réalise une course pleine de maîtrise. « La marche était grande pour sa première confrontation en solitaire en IMOCA. Elle a été plongée dans le grand bain avec une épreuve difficile. Le parcours de la Vendée-Arctique montait très Nord et les conditions étaient soutenues dès le début. Clarisse avait forcément une boule au ventre avant de partir, mais surtout l’envie de bien faire », explique Ronan Lucas, directeur du Team Banque Populaire.
 

Ronan Lucas : « Clarisse est une grande navigatrice et une sacrée compétitrice »

Malgré une appréhension légitime, Clarisse a tout de suite pris le bon rythme, accrochant des concurrents de grande qualité. « Cela confirme tout le bien que je pense d’elle. Clarisse est une excellente communicante mais aussi une grande navigatrice », souligne Ronan Lucas. « Au bout de neuf jours de course, elle résiste à des bateaux plus rapides que le sien. Elle fait une course superbe. C’est une sacrée compétitrice qui ne lâche pas le morceau. C’est chouette de l’accompagner dans cette découverte de l’IMOCA en solo. »

 

Le plein de confiance avant le Vendée Globe

Au pointage de 15h ce lundi, Clarisse était en train de franchir la « Bouée Gallimard », une marque virtuelle positionnée à 550 milles de l’arrivée aux Sables-d’Olonne. Elle pointait en 9e position et occupait la première place au classement officieux des IMOCA à dérives droites. Tout cela en ayant fait face à des conditions météo complexes et très variées, qui feront de cette Vendée-Arctique une course riche d’enseignements en vue du Vendée Globe.


« Je vais m’arracher ! »
La suite des événements ? Un vent léger aux abords de la marque de parcours Gallimard qui va progressivement se renforcer jusqu’à l’arrivée. Le dernier long bord vers Les Sables-d’Olonne va se faire au reaching (vent de travers), une allure très favorable aux IMOCA dotés de foils. Ce sera difficile pour Clarisse de résister aux assauts de ses concurrents dotés de ces appendices. Elle va devoir se battre jusqu’au bout.  « Il y a pas mal de monde qui peut me doubler derrière mais je vais quand même m'arracher ! », promet-elle dans une vidéo envoyée ce jour. D’après les dernières estimations, Clarisse est attendue sur la ligne d’arrivée dans la nuit de mardi à mercredi, entre minuit et 5h du matin.

À découvrir également