News

Passion

Portraits

Coups de cœur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
News
La voile olympique : supports et règles
Passion
Découvrez les supports et les règles de la voile aux JO...
La voile olympique : supports et règles
The Transat... là où tout a commencé
Passion
L'histoire de la légendaire transatlantique et de ses héros...
The Transat... là où tout a commencé

Jour 2 : Les Français bien dans le match !

Les RS:X hommes et femmes et les Laser et Laser Radial disputaient aujourd’hui leur deuxième jour de compétition, avec comme hier trois courses pour les planches à voile (Escola Naval) et deux courses pour les Laser hommes et femmes (Ponte). Les Finn, quant à eux, ont démarré ce mardi avec deux manches au programme, disputé sur le rond Pao de Açucar. Les conditions de navigation rencontrées étaient plus ou moins simples selon les zones de course. Le vent, du thermique, compris entre 7 et 8 nœuds au plus faible et entre 11 et 13 nœuds au plus fort a perturbé et a donné du fil à retordre à beaucoup de coureurs et notamment aux Finn.

Publication :

Dernière modification :

Par :

Charline Picon (RS:X) réalise une nouvelle bonne journée (2e), Pierre Le Coq (RS:X) se place dans le haut du classement provisoire avec trois bonnes manches (5e), Jean-Baptiste Bernaz (Laser) est plus que jamais dans le match (7e), Jonathan Lobert (Finn) a eu affaire aux caprices du vent et a dû s’accrocher pour tirer son épingle du jeu (12e), Mathilde de Kerangat (Laser Radial) réalise, quant à elle, une journée difficile (22e).

Jonathan Lobert, 12e du classement provisoire (10.15) : « Je pense que c’était les conditions les plus difficiles que l’on pouvait rencontrer pour commencer la régate. Lors de la première manche, le vent tournait vraiment dans tous les sens, du vent qui tombait, du vent qui revenait, je crois que je suis passé par toutes les positions, donc la manche a été difficile, mais je ne m’en sors pas si mal. Sur la seconde manche, cela a été de pire en pire, je vais l’oublier, passer à autre chose, me reconcentrer pour demain et revenir dans le match petit à petit.

Charline Picon, 2e du classement provisoire (1.2.1.4.5.10) : « Grosse journée aujourd’hui, les manches étaient très longues, du coup trois manches qui ont fait plus près de 45 minutes que de nos 25 minutes habituelles, ça commence à tirer. J’ai pris des bon départs, des super portants, des petites décisions difficiles sur les près, ce qui ne me permettait pas de passer super bien positionnée à la bouée en haut, j’ai donc dû m’employer à bien faire sur les bords de travers et bords de portant pour revenir.

Pierre Le Coq (RSX), 5e du classement provisoire (7.7.12.6.3.2) : « Une bonne journée pour moi, mais tous les bons sont aussi dans le match ! L’Anglais prend une mauvaise manche sur la fin, mais sinon, tous les concurrents sérieux sont présents. On va sûrement se détacher un petit peu au classement. J’ai réussi à naviguer simplement et de manière efficace. J’ai pris des départs corrects, j’ai pu exploiter ma vitesse, qui était bonne aujourd’hui de nouveau.

Jean-Baptiste Bernaz (Laser), 7e du classement provisoire (11.10.4.17) : « J’avais bien les jambes aujourd’hui, je me sentais bien, j’ai bien cerné le plan d’eau. Sur la première manche, je fais une belle course et finis 4e. Sur la seconde manche, cela commençait bien, mais j’ai pris une pénalité au près, cela n’arrive pour ainsi dire jamais, donc je vais aller demander des explications au Jury.

Mathilde de Kerangat (Laser Radial), 22e du classement provisoire (23.15.26.14) : « Pas top pour moi sur l’eau, la première manche je prends un bon départ, mais tactiquement j’ai du mal à sentir les coups, je me suis un peu trop décalée par rapport à la flotte. Et sur la seconde, je fais un bon départ et j’ai essayé d’être en phase avec la flotte. Le vent était assez variable, entre 8 et 13 nœuds. »

Et demain ?

Météo

David Lanier, météorologue de l’Equipe de France de Voile : « Demain un vent de Sud-Ouest est prévu, le ciel sera nuageux, sûrement couvert et probablement pluvieux, le vent devrait se situer entre 15 et 25 nœuds selon les zone de navigation. »

Programme
Laser : 2 courses – Copacabana – 13h
Laser Radial : 2 courses – Copacabana – 13h10
Finn : 2 courses – Niteroi – 13h
Nacra 17 : 3 courses – Pao de Açucar – 13h
470 H – 2 courses – Escola Naval – 13h
470 F – 2 courses – Escola Naval – 13h10

À découvrir également

Le recyclage des bateaux en fin de vie
Passion
Le recyclage des bateaux en fin de vie
Près de 20 000 bateaux arrivent en fin de vie chaque année. Et comme une coque en polyester ou en aluminium n’est pas biodégradable, des solutions se sont imposées pour dépolluer et déconstruire. Plusieurs entreprises privées se sont donc spécialisées dans le recyclage, que ce soit pour les coques, les mâts et les voiles ; et la Fédération Française de Voile, via son département développement, poursuit une campagne de sensibilisation à travers son réseau des Écoles Françaises de Voile. On  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions
Des rencontres maritimes parfois surprenantes…
Passion
Des rencontres maritimes parfois surprenantes…
Bien souvent, les histoires de mer sont liées à des rencontres. Les skippers, une fois le pied posé à terre de l’autre côté de l’océan Atlantique, aiment se remémorer le ballet des dauphins, la visite surprise d’une baleine, l’oiseau qui a suspendu son vol et élu domicile sur le bateau pour reprendre des forces… Que le marin soit en course ou en croisière, il vit avec bonheur, parfois teinté d’une pointe d’adrénaline, ces visites impromptues de la faune océanique. Dauphins, baleines, poissons  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions
Les bateaux Banque Populaire
Passion
Les bateaux Banque Populaire
Entre le premier trimaran Orma 60 Banque Populaire I, lancé en 1994 et le futur maxi trimaran Banque Populaire IX qui va toucher l’eau cet automne, six multicoques et trois monocoques ont écumé avec succès les océans, permettant à l’écurie de course de détenir début 2017 un « grand chelem » encore jamais réalisé, soit quatre titres majeurs : Route du Rhum, Transat Bakerly, Vendée Globe et Trophée Jules Verne. Il est à noter que ce Trophée Jules Verne a été « repris » par Francis Joyon (IDEC Sport)  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions