News

Passion

Portraits

Coups de coeur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
News
La voile olympique : supports et règles
Passion
Découvrez les supports et les règles de la voile aux JO...
La voile olympique : supports et règles
The Transat... là où tout a commencé
Passion
L'histoire de la légendaire transatlantique et de ses héros...
The Transat... là où tout a commencé

Jour 2 : Les Français bien dans le match !

Les RS:X hommes et femmes et les Laser et Laser Radial disputaient aujourd’hui leur deuxième jour de compétition, avec comme hier trois courses pour les planches à voile (Escola Naval) et deux courses pour les Laser hommes et femmes (Ponte). Les Finn, quant à eux, ont démarré ce mardi avec deux manches au programme, disputé sur le rond Pao de Açucar. Les conditions de navigation rencontrées étaient plus ou moins simples selon les zones de course. Le vent, du thermique, compris entre 7 et 8 nœuds au plus faible et entre 11 et 13 nœuds au plus fort a perturbé et a donné du fil à retordre à beaucoup de coureurs et notamment aux Finn.

Publication :

Dernière modification :

Par :

Charline Picon (RS:X) réalise une nouvelle bonne journée (2e), Pierre Le Coq (RS:X) se place dans le haut du classement provisoire avec trois bonnes manches (5e), Jean-Baptiste Bernaz (Laser) est plus que jamais dans le match (7e), Jonathan Lobert (Finn) a eu affaire aux caprices du vent et a dû s’accrocher pour tirer son épingle du jeu (12e), Mathilde de Kerangat (Laser Radial) réalise, quant à elle, une journée difficile (22e).

Jonathan Lobert, 12e du classement provisoire (10.15) : « Je pense que c’était les conditions les plus difficiles que l’on pouvait rencontrer pour commencer la régate. Lors de la première manche, le vent tournait vraiment dans tous les sens, du vent qui tombait, du vent qui revenait, je crois que je suis passé par toutes les positions, donc la manche a été difficile, mais je ne m’en sors pas si mal. Sur la seconde manche, cela a été de pire en pire, je vais l’oublier, passer à autre chose, me reconcentrer pour demain et revenir dans le match petit à petit.

Charline Picon, 2e du classement provisoire (1.2.1.4.5.10) : « Grosse journée aujourd’hui, les manches étaient très longues, du coup trois manches qui ont fait plus près de 45 minutes que de nos 25 minutes habituelles, ça commence à tirer. J’ai pris des bon départs, des super portants, des petites décisions difficiles sur les près, ce qui ne me permettait pas de passer super bien positionnée à la bouée en haut, j’ai donc dû m’employer à bien faire sur les bords de travers et bords de portant pour revenir.

Pierre Le Coq (RSX), 5e du classement provisoire (7.7.12.6.3.2) : « Une bonne journée pour moi, mais tous les bons sont aussi dans le match ! L’Anglais prend une mauvaise manche sur la fin, mais sinon, tous les concurrents sérieux sont présents. On va sûrement se détacher un petit peu au classement. J’ai réussi à naviguer simplement et de manière efficace. J’ai pris des départs corrects, j’ai pu exploiter ma vitesse, qui était bonne aujourd’hui de nouveau.

Jean-Baptiste Bernaz (Laser), 7e du classement provisoire (11.10.4.17) : « J’avais bien les jambes aujourd’hui, je me sentais bien, j’ai bien cerné le plan d’eau. Sur la première manche, je fais une belle course et finis 4e. Sur la seconde manche, cela commençait bien, mais j’ai pris une pénalité au près, cela n’arrive pour ainsi dire jamais, donc je vais aller demander des explications au Jury.

Mathilde de Kerangat (Laser Radial), 22e du classement provisoire (23.15.26.14) : « Pas top pour moi sur l’eau, la première manche je prends un bon départ, mais tactiquement j’ai du mal à sentir les coups, je me suis un peu trop décalée par rapport à la flotte. Et sur la seconde, je fais un bon départ et j’ai essayé d’être en phase avec la flotte. Le vent était assez variable, entre 8 et 13 nœuds. »

Et demain ?

Météo

David Lanier, météorologue de l’Equipe de France de Voile : « Demain un vent de Sud-Ouest est prévu, le ciel sera nuageux, sûrement couvert et probablement pluvieux, le vent devrait se situer entre 15 et 25 nœuds selon les zone de navigation. »

Programme
Laser : 2 courses – Copacabana – 13h
Laser Radial : 2 courses – Copacabana – 13h10
Finn : 2 courses – Niteroi – 13h
Nacra 17 : 3 courses – Pao de Açucar – 13h
470 H – 2 courses – Escola Naval – 13h
470 F – 2 courses – Escola Naval – 13h10

À découvrir également

Un projet de drones marins pour dépolluer les océans
Passion
Un projet de drones marins pour dépolluer les océans
Avec le concept Protei, Cesar Harada, jeune homme franco-japonais, veut contribuer à dépolluer les océans avec des petits bateaux à coque articulée sans pilotes et low-cost. Mesurer la radioactivité en mer, surveiller la qualité des eaux, quantifier la présence du plastique, repérer des déchets flottants, cartographier les récifs coralliens, compter les poissons pour s’assurer que les quotas de pêche sont respectés : à terme, les applications de ces drones à voile au service de la nature pourraient  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions
Mathilde de Kerangat
Passion
La World Cup Series fête ses 50 ans à Hyères
L’étape française de la Coupe du monde de voile olympique a 50 ans ! Cette épreuve regroupant l’élite de la voile olympique internationale a eu beau changer régulièrement d’appellation depuis sa création par l’architecte et régatier Hyérois Abel Bellaguet, elle a gardé son « ADN » et reste magique à bien des égards, permettant depuis avril 1968 aux jeunes coureurs de tous les pays de goûter au frisson olympique dans un cadre somptueux. D’abord baptisée Semaine Olympique de Hyères puis  [...]
23 avril 2018 23/04/18
Plus de passions
Mondial 2013 49ER et49ERFX à Marseille
Passion
Marseille, port olympique
Du 26 juillet au 11 août 2024, la cité phocéenne accueillera les épreuves de voile olympique ; une première depuis un siècle où la voile se disputait alors sur la Seine à Meulan près de Paris lors des JO de 1924. Il se dit que les Marseillais, si amoureux de leur ville, déclarent posséder « la plus belle rade du monde », on ne peut pas leur donner tort. Ce n’est pas surprenant si le CIO (Comité International Olympique) a choisi ce site exceptionnel face à de solides candidats tels  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions