News

Passion

Portraits

Coups de cœur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
News
Élevé à la beauté de la baie de Morlaix !
Passion
La baie de Morlaix racontée par Armel Le Cléac'h...
Élevé à la beauté de la baie de Morlaix !
Le Trophée Jules Verne en trois chapitres
Passion
Découvrez toute l'histoire du célèbre Trophée Jules Verne...
Le Trophée Jules Verne en trois chapitres

A la latitude des Sables d’Olonne

Ce matin, Armel Le Cléac’h a franchi la latitude 46° Nord, celle des Sables d’Olonne. Mais la route directe en direction de la ligne d’arrivée étant barrée par une bulle de vent faible, le skipper du Mono Banque Populaire VIII est contraint de monter très nord, probablement à l’entrée de la Manche, avant de pouvoir plonger sur les Sables d’Olonne dans un vent de nord-est glacial. Séparé de 75 milles ce matin, le gallois Alex Thomson (Hugo Boss) devrait sensiblement suivre la même route qu’Armel. L’arrivée des deux leaders est prévue jeudi 19 janvier entre 13h et 18h.

Publication :

Dernière modification :

Par :

Si l’on regarde de plus près la cartographie, on s’aperçoit rapidement que le Mono Banque Populaire s’éloigne de la route directe qui le mène aux Sables d’Olonne afin de virer plus nord et retrouver un vent plus soutenu. Alex Thomson, quant à lui, suit la route d’Armel, mais étant positionné 75 milles dans son étrave, il devrait lui aussi franchir la latitude des Sables d’Olonne dans les prochaines heures et sera donc, mathématiquement, plus proche qu’Armel de l’arrivée. L’écart devrait donc sensiblement se réduire durant la journée. Mais en voile, la route la plus directe n’est pas forcément la plus rapide… C’est pourquoi les deux leaders choisissent d’aller virer beaucoup plus au nord des Sables d’Olonne. Et à Ronan Lucas, directeur du Team Banque Populaire de préciser : « Le vent devrait mollir dans la journée pour Armel. Alex va une nouvelle fois revenir sur nous à environ 30 milles. Armel devrait virer de bord demain en milieu de journée. Il sera au près et gardera cette allure jusqu’à l’arrivée ».

Cet ultime virement de bord, après plus de 72 jours de course s’annonce décisif ! Le skipper de la Banque de la Voile devra rester très vigilant. De son côté,  Alex Thomson tentera tout jusqu'au bout. Pour Alex comme pour Armel, la lutte finale est engagée, elle est intense et ne prendra fin que dans deux jours, quand ce Vendée Globe désignera un seul vainqueur.

CLASSEMENT DE 12h :
1 - Armel Le Cléac'h - BANQUE POPULAIRE à 515 milles de l'arrivée. 
2 - Alex Thomson - HUGO BOSS à  72 milles du leader
3 - Jérémie Beyou - MAITRE COQ à  843 milles du leader
4 - Jean-Pierre Dick - ST MICHEL - VIRBAC à 1 706 milles du leader
5 – Jean Le Cam - FINISTERE MER VENT à 1 827 milles du leader

À découvrir également

La « croisière-kite »
Passion
La « croisière-kite »
Imaginez une journée durant laquelle, le matin, vous partez pour une traversée en voilier de quelques heures entre deux îles paradisiaques. Et l’après-midi, au mouillage, vous gonflez votre aile pour une session de kitesurf dans un splendide lagon aux eaux translucides frôlant les 30 degrés… Un rêve ? Oui, mais réalisable en effectuant une croisière-kite, un concept qui séduit de plus en plus, particulièrement aux Antilles. Au cœur de l’hiver métropolitain, tout kitesurfeur, débutant ou  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions
New York : lieu incontournable de la voile
Passion
New York : lieu incontournable de la voile
Ville emblématique à bien des égards, New York fait aussi parler d’elle en accueillant certaines des compétitions de voile les plus prestigieuses. Arrivée de The Transat bakerly, une épreuve remportée par Armel Le Cléac’h, retour des bateaux de l’America’s Cup après 96 ans d’absence, départ d’une nouvelle course en IMOCA (la transat en solitaire New York/Vendée), tentative de record de l’Atlantique nord entre New-York et le Cap Lizard, en Angleterre, et la mythique « skyline »  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions
La médecine et la course au large
Passion
La médecine et la course au large
Quand ils partent en mer, les marins, en particuliers les solitaires, doivent pouvoir se transformer en médecin ou infirmier. Ils embarquent non seulement une trousse à pharmacie conséquente mais apprennent aussi à recoudre une plaie, poser une attelle, réduire une fracture… et révisent les gestes vitaux en cas d’accident. Dans le milieu de la course au large, il est incontournable. Durant plusieurs décennies, il a été le médecin de la Solitaire du Figaro, accompagnant la flotte des solitaires  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions