News

Passion

Portraits

Coups de cœur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
News
Le Maxi Banque Populaire IX
Passion
Un maxi trimaran à la pointe de la technologie
Le Maxi Banque Populaire IX
Fin de chantier et remise à l’eau pour le Maxi Banque Populaire IX
News
Maxi Banque Populaire IX
Fin de chantier et remise à l’eau pour le Maxi Banque Populaire IX
Le Maxi Banque Populaire IX est arrivé à Saint-Malo
News
Compétition
Le Maxi Banque Populaire IX est arrivé à Saint-Malo

Le récit d’Armel Le Cléac’h « Mon bateau, ce géant »

Publication :

Par :

Le récit d’Armel Le Cléac’h « Mon bateau, ce géant »

 

Un vol dès notre première sortie en mer, c’est un bonheur inestimable.

« La journée était belle. Le soleil était éclatant, le ciel dégagé et le vent idéal. C’était notre première sortie en mer, en novembre dernier. Pour tout skipper et membre d’une équipe, il s’agit d’un moment à part : la concentration est à son zénith et il y a derrière chaque instant, l’envie de ménager ce géant qui fait ses premiers pas sur l’océan. Progressivement, on a accéléré, ajouté plus de surface de voile et joué avec les appendices. Sous l’effet du vent, le flotteur s’est soulevé et la coque centrale a suivi le mouvement. Nous ne nous attendions pas à voir le bateau s’exprimer aussi rapidement de la sorte. Un vol dès notre première sortie en mer, c’est un bonheur inestimable. À bord, des sourires illuminaient les visages : cela récompensait de la meilleure des manières des mois de travail et de recherche.

Il n’y a rien d’anodin dans cette performance et pour cause : c’est un colosse de 14 tonnes que l’on a décidé de faire voler et qui est destiné à le faire sur l’Atlantique et sur toutes les mers du globe. Nous ne sommes pas partis d’une page blanche. L’équipe et moi avons l’expérience du Maxi Banque Populaire VII, avec lequel nous avons battu des records et remporté la dernière Route du Rhum avec Loïck Peyron. Forts de ces acquis, nous disposons de notions en matière de puissance, de vitesse, de manœuvres. C’est le point de départ de notre réflexion à laquelle nous avons ajouté les problématiques des foils, de nouveaux matériaux, un autre design et le mode « volant ». Ensuite, il a fallu se focaliser à trouver la juste mesure, à placer le curseur pour être performant tout en conservant une fiabilité et une résistance nécessaire pour disposer du meilleur rendement malgré les caprices des océans. Avec Banque Populaire IX, nous avons la chance de disposer d’un des représentants de la dernière génération de bateaux, celle qui est capable de franchir des barrières et battre des records. Nous travaillons dans cette optique-là avec tout ce que cela implique. Car voler est une équation complexe : si cela se développe de plus en plus, la capacité d’y parvenir quel que soit l’état de l’océan nécessite de longues phases de préparation.

Le danger n’est jamais loin et l’occulter est impensable : il s’agit de bateaux qui ne laissent aucune place aux états d’âmes et encore moins aux sautes d’humeur.

Si naviguer en équipage est une garantie pour s’approcher rapidement de son potentiel, la confiance à bord met du temps à se bâtir. Il convient de maîtriser son choix de manœuvre, ses réglages et la surface de voile idéale. C’est un travail qui s’acquiert en enchaînant les milles, les manœuvres et le temps passé sur l’eau, car chaque geste et réflexe à bord doivent répondre aux conditions précises que l’on rencontre. Avoir une confiance totale dans son bateau, connaître exactement ses limites et ses réactions sont des ressentis rares : en monocoque, il m’a fallu attendre la fin du Vendée Globe pour maîtriser chaque aspect sur le bout des doigts, à l’instar d’un musicien qui joue sa partition en fermant les yeux. Pour atteindre cette harmonie, le travail est indispensable. Progressivement, au fil des sorties en mer, il convient de trouver ses repères avec patience et abnégation afin de maîtriser au mieux le bateau et être à la hauteur du défi proposé par ce géant des mers. »

 

Passions

Le Maxi Banque Populaire IX
Le Maxi Banque Populaire IX

Le Maxi Banque Populaire IX est un concentré d’innovations et de technologies dernier cri, dont la naissance a été rendue possible par l’implication et la passion d’une équipe qui n’a pas ménagé ses efforts pendant près de deux ans. Présentation des nouveautés de cet audacieux trimaran.

En savoir plus
Plus de passions

À découvrir également

Un kit foils pour faire voler votre « bon vieux » Laser
Passion
Un kit foils pour faire voler votre « bon vieux » Laser
A 45 ans, le dériveur solitaire le plus célèbre au monde s’offre une seconde jeunesse grâce au Glide Free Foils, un kit d’appendices à foils compatible sur tous les Laser, en lieu et place de la dérive et du safran classiques. Imaginé et développé par l’Australien Peter Stephinson, le concept permet de découvrir de nouvelles sensations sans effectuer la moindre modification ou adaptation sur la coque de votre Laser. Destiné aux amateurs éclairés, le Laser à foils permet de décoller à partir  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions
La pollution des océans
Passion
La pollution des océans
206 kilos de plastique se déverseraient chaque seconde dans la mer. Abandonnés sur les plages où portés par le vent jusque dans les rivières et les fleuves, ces déchets sont acheminés vers les côtes et le grand large. La plus gigantesque décharge de plastiques au monde se cache au large de l’archipel d’Hawaii. La « Grande Poubelle du Pacifique » est vaste comme près de six fois la France : 3,4 millions de kilomètres carrés de superficie pour 22 200 kilomètres de circonférence ! Il est urgent de ne  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions
Banque Populaire VII, né pour gagner…
Passion
Banque Populaire VII, né pour gagner…
Mis à l’eau en 2006, le trimaran Groupama 3, devenu par la suite Maxi Solo Banque Populaire VII puis IDEC Sport, a connu une riche histoire parsemée de records et de victoires, entre Trophée Jules Verne et Route du Rhum. Le bel anniversaire ! Pour ses dix ans, Groupama 3, devenu Banque Populaire VII en 2013 puis IDEC Sport Racing, son dernier nom de baptême, en 2015, s’est offert un nouveau tour de la planète, bouclé dans un temps, record pour lui, de 47 jours 14 heures et 47 minutes.  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions