News

Passion

Portraits

Coups de cœur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
News

Les qualifications pour les Jeux olympiques de Tokyo commencent ici !

Le plan d’eau danois d’Arrhus, qui a été sous le feu des projecteurs début juin pour l’accueil de la dernière étape de la Volvo Ocean Race, va être le théâtre des championnats du monde World Sailing du 2 au 12 août prochain.

Publication :

Dernière modification :

Par :

Les qualifications pour les Jeux olympiques de Tokyo commencent ici !

L’élite mondiale de la voile olympique au grand complet, soit plus de 1 500 compétiteurs issus de 100 nations et quelques 1 100 bateaux, est attendue pour l’épreuve la plus importante de la saison 2018, sorte de « Coupe du monde de foot » pour les meilleurs régatiers de la planète ! « Ça va être un très beau championnat. C’est traditionnellement l’épreuve sur laquelle il y a le plus de niveau de toute la préparation olympique, car toutes les nations sont présentes pour se qualifier aux Jeux », confirme Guillaume Chiellino, directeur de l’équipe de France.

Situé sur la côte Est du Danemark, Aarhus est une grande ville portuaire, et accueille 40 000 étudiants sur une population de 240 000 habitants. Le plan d’eau est très technique en raison de forts courants et de vagues courtes. Même l’été, la température peut être très fraîche quand les vents de Nord descendent tout droit du continent arctique. Tous les quatre ans, cette épreuve se caractérise par le fait que les dix séries olympiques régatent simultanément. Et ce n’est pas un hasard si la fédération internationale (World Sailing), en accord avec le CIO (Comité International Olympique), profite de ce championnat pour sélectionner non pas les athlètes, mais les séries par nation. Une fois que la série est qualifiée, chaque pays sélectionne selon son propre mode les équipages. Et comme il y aura 30 athlètes de moins à Tokyo par rapport à Rio (350 contre 380), les quotas de sélection vont devenir plus durs à atteindre, et ce d’autant que le CIO exige désormais une parité totale avec 175 filles et 175 garçons. 40 % des places aux JO vont donc être distribuées au Danemark, les 60 % restants se répartissant en 2019, notamment lors des épreuves au Japon.

L’équipe de France qui avait réussi la performance de qualifier les dix séries à Santander en 2014, espère faire de même. À Marseille lors des finales des World Cup Series début juin, elle a remporté le trophée de la meilleure nation. En RS :X, les Français dominent la saison sans partage, et l’on ne voit pas qui pourrait battre Pierre Le Coq Thomas Goyard ou Louis Giard, impressionnants depuis le début de l’année. Et que ce soit en Laser avec Jean-Baptiste Bernaz, ou en 470 hommes et femmes avec Kevin Péponnet Jérémie Mion, Hyppolyte Machetti Sidoine Dantes, Camille Lecointre Aloïse Retornaz, ou encore en Finn avec Jonathan Lobert, les espoirs de podiums sont bien réels. Pour qualifier un bateau, il faut être en Medal Race (l’ultime course réservée aux dix premiers et dont les points comptent double) et finir dans le top 8 en Finn, 470, 49er et Nacra 17. En RS : X garçons et filles, il faut terminer respectivement dans les dix premiers pour les garçons et les onze premières pour les filles.

En Laser filles et Laser garçons (un monotype solitaire), vu le nombre d’engagés, les 18 premières filles obtiennent leur ticket, alors qu’il faut finir parmi les 14 premiers chez les garçons. Mais il convient de préciser dans cette série que le nombre d’engagés atteint régulièrement une centaine de régatiers.

Enfin et pour la première fois, le kiteboard (plus connu sous le nom de kitesurf) fait sa grande entrée lors de ces championnats du monde, et ce, en vue de l’arrivée de la discipline lors des Jeux olympiques de 2024 à Marseille. Nicolas Parlier, champion du monde en titre et intouchable depuis plusieurs saisons, sera de loin le favori. Au total, la délégation française comptera 83 coureurs, dont 23 de l’équipe de France de voile olympique.

 

Composition de l’Equipe de France à Aarhus :

  • 470 hommes : Kevin Péponnet et Jérémie Mion, Hyppolyte Machetti et Sidoine Dantes.
  • 470 femmes : Camille Lecointre et Aloïse Retornaz.
  • Laser hommes : Jean-Baptiste Bernaz.
  • Laser femmes : Mathilde de Kérangat, Marie Barrué.
  • 49er hommes : Mathieu Frei et Noé Delpech, Kevin Fisher-Guillou et Yann Jauvin.
  • 49er FX femmes : Lili Sebesi et Albane Dubois.
  • Finn hommes : Jonathan Lobert.

Portraits

Quentin Manon
Quentin Delapierre et Manon Audinet

Athlètes Equipe de France de Voile Nacra 17

En savoir plus
Plus de portraits

Passions

Aarhus, cité des voiles et baie des champions
Aarhus, cité des voiles et baie des champions

Les championnats du monde se déroulent du 2 août au 12 août 2018 à Aarhus

En savoir plus
Voile olympique mode d’emploi
Voile olympique mode d’emploi

Voile olympique mode d’emploi

En savoir plus
Plus de passions

À découvrir également