News

Passion

Portraits

Coups de cœur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
News

L'Ultim raconté par les skippers

Ils auront le contrôle d’un géant. Armel Le Cléac’h, qui n’a manqué aucune sortie en mer de Banque Populaire XI depuis sa mise à l’eau, et Kevin Escoffier enchainent ensemble les milles depuis mai dernier et s’approprient progressivement le Maxi trimaran. Ils décryptent ses principales caractéristiques, vues de l’intérieur.

Publication :

Par :

Armel et Kevin

LE VOL

Armel : « Une des forces de Banque Populaire XI, c’est sa capacité de s’envoler tôt et longtemps. Le Maxi trimaran vole très haut au-dessus de l’eau, ce qui contribue à éviter le contact avec les vagues. Les foils sont beaucoup plus grands que ceux qui étaient installés sur Banque Populaire IX et ils sont conçus pour être montés et descendus en fonction des conditions, et de la nécessité ou non d'avoir de la puissance. Quand les conditions sont engagées, le bateau aura la possibilité de remonter ses foils pour réguler sa vitesse. »

 

L’AÉRODYNAMISME

Armel : « Il y a eu un travail particulièrement conséquent réalisé pour améliorer l’aérodynamisme. En s’inspirant des bateaux de la dernière Coupe de l’America et en s’appuyant sur nos connaissances, nous avons tenté de réduire au maximum la traînée aérodynamique. Pour y parvenir, la caquette est prolongée du bras avant jusqu’à la barre d’écoute et s’étend sur presque 12 mètres de long. Cela a également permis d’abaisser le centre de gravité, ce qui contribue aussi à optimiser l’aérodynamisme. » 

 

LA SÉCURITÉ RENFORCÉE

Armel : « Nous avons beaucoup travaillé à renforcer la sécurité à bord. Pour se faire, le bras avant a été renforcé et doté d’une double structure. Comme pour l’étrave et les flotteurs, il est équipé de fibre optique : ainsi, en cas de d’éventuels dommages, nous sommes alertés à bord et apte à réagir au plus vite. Le bateau est également équipé de trois caméras pour éviter les collisions avec les OFNI et d’un émetteur d’ultrasons dans la dérive afin d’éloigner les mammifères marins. »  

 

LE SIMULATEUR 

Armel : « Notre objectif, au large, ce n’est pas d’atteindre des pointes de vitesse mais d’avoir la vitesse moyenne la plus élevée le plus longtemps possible. Pour y parvenir, nous collectons un maximum de données en mer mais aussi virtuellement grâce au simulateur. On y teste la configuration des voiles et des appendices dans toutes les conditions. Cela nous permet de connaître les configurations les plus performantes et de gagner un temps précieux sur les réglages lorsque l’on est au large. »  

 

LA VIE À BORD 

Kevin : « Le Team s’est attaché à optimiser au mieux le cockpit, d’autant qu’on y passe plus de 95 % de notre temps en mer. Il n’y a qu’un seul et même espace entre la zone de manœuvres et la zone de vie. L’ergonomie a été soignée afin que l’on soit bien protégé et la hauteur du cockpit a été augmentée (1,90m) afin que toutes les manœuvres puissent être réalisées debout. Concernant la zone de vie, tout est situé à hauteur de pont avec un réchaud pour le coin cuisine et un lit qui nous permet de consulter nos deux ordinateurs. » 

 

LE BRUIT

Kevin : « Forcément, le Maxi Banque Populaire XI est bruyant. Il y a les sifflements du carbone, l’impact des foils et des dérives qui trainent dans l’eau. Mais ce bruit est rassurant : cela nous permettre de connaître constamment le bon tempo en matière de vitesse et de sensations. Ça nous donne des repères, comme un pilote de Formule 1 avec le bruit de sa monoplace. Pour l’atténuer lorsque nous dormons, nous utilisons des petits bouchons d’oreille. » 

À découvrir également

Le recyclage des bateaux en fin de vie
Passion
Le recyclage des bateaux en fin de vie
Près de 20 000 bateaux arrivent en fin de vie chaque année. Et comme une coque en polyester ou en aluminium n’est pas biodégradable, des solutions se sont imposées pour dépolluer et déconstruire. Plusieurs entreprises privées se sont donc spécialisées dans le recyclage, que ce soit pour les coques, les mâts et les voiles ; et la Fédération Française de Voile, via son département développement, poursuit une campagne de sensibilisation à travers son réseau des Écoles Françaises de Voile. On  [...]
21 septembre 2021 21/09/2021
Plus de passions