News

Passion

Portraits

Coups de coeur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
News
Enoshima, le plan d’eau des Jeux Olympiques de Tokyo 2020
Passion
Enoshima, le plan d’eau des Jeux Olympiques de Tokyo 2020
Enoshima, le plan d’eau des Jeux Olympiques de Tokyo 2020
Voile olympique mode d’emploi
Passion
Voile olympique mode d’emploi
Voile olympique mode d’emploi
Pierre Le Coq
Portrait
Pierre Le Coq
Athlète Equipe de France de Voile

Pierre Le Coq en bronze à Enoshima !

Publication :

Par :

Pierre Le Coq en bronze à Enoshima

 

La première épreuve des World Cup Series 2018-2019 à Enoshima, sur le futur plan d’eau des Jeux Olympiques de Tokyo 2020, a rassemblé l’élite olympique, du 6 au 16 septembre. Si l’Équipe de France s’est hissée en Medal Race dans sept séries sur neuf, le jeune chirurgien-dentiste Pierre Le Coq rapporte la seule médaille française : en bronze et en planche à voile RS : X.

« C’était vraiment important de rebondir sur cette épreuve que j’avais ciblée comme un objectif essentiel de ma saison. J’ai retrouvé la vitesse et mes automatismes à naviguer sur le devant de la flotte. C’est vraiment beaucoup de plaisir » analyse Pierre Le Coq après sa belle 3è place. « J’ai réussi à être un des plus réguliers malgré des conditions météo très tactiques et difficiles. » Avec des vents aléatoires et du clapot, le futur plan d’eau olympique demande une grande polyvalence. Aux avant-postes toute la semaine, Charline Picon, médaillée d’or à Rio en RX : X, découvrait ce site pour le moins complexe et termine 7è.

En 49er, les vice-champions du monde à Arrhus, Mathieu Frei et Noé Delpech ne lâchent rien et terminent au pied du podium à un point de la médaille de bronze et d’argent. En remportant la Medal Race en laser, Jean-Baptiste Bernaz signe un nouveau top 7 mondial dans la série la plus nombreuse (59 concurrents). Après deux ans d’absence, et pour leur grand retour, les quadruples champions du monde de Nacra 17, Billy Besson et Marie Riou, prennent une prometteuse 8è place. « On a que trois semaines d’entraînement derrière nous, tous seuls, donc faire une régate dans le top 10 c’est très bien... mais on a beaucoup à faire techniquement, pour mener le bateau comme nos adversaires », rappelle, lucide, Billy Besson.

 

Les résultats de l’Équipe de France :

RS : X hommes : Pierre Le Coq : 3è – Louis Giard : 8è

RS : X femmes : Charline Picon 7e – Lucie Belbeoch : 24è

Laser : Jean-Baptiste Bernaz : 7e

Laser Radial : Mathilde de Kerangat : 28è

Finn : Jonathan Lobert : 14è

49er : Mathieu Frei Noé Delpech : 4è - Kevin Fisher Yann Jauvin : 17è

470 hommes : Kevin Péponnet Jérémie Mion : 8è – Hyppolite Machetti Sidoine Dantes : 14è

470 femmes : Camille Lecointre Aloïse Retornaz : 9è

 

Photo Pierre Le Coq crédit : Sailing Energy/World Sailing

 

À découvrir également

Parlez-vous le Marin ?
Passion
Parlez-vous le Marin ?
Comme n’importe quelle langue vivante, le Marin se parle, s’apprend, se vit et dispose même d’un dictionnaire ! Emmener un novice sur un bateau permet de se rendre compte combien, quand on ne le parle pas, le langage maritime peut être complexe… Et pourtant, il demeure bien ancré dans la langue française. Nombre d’expressions maritimes plus ou moins anciennes sont utilisées dans notre quotidien. Choquez les voiles, gardez le cap et laissez-vous bercer par ce langage coloré et imagé… Comme  [...]
26 octobre 2018 26/10/18
Plus de passions
Pen Duick II dans la Transat Anglaise : 1964 et 2016
Passion
Pen Duick II dans la Transat Anglaise : 1964 et 2016
En inscrivant son nom au panthéon de la Transat anglaise, Eric Tabarly a inspiré durant des décennies toute une génération de marins. Sa victoire sans partage fut pour la plaisance encore balbutiante un formidable accélérateur ouvrant sa pratique au plus grand nombre. Eric s’est engagé à la dure, dormant l’hiver la fenêtre ouverte à l’Ecole Navale, pour s’entrainer à résister au froid et à l’humidité En ce 23 mai 1964, des milliers de britanniques se sont massés sur le Hoe,  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions
Pôle Finistère Course au large : l’élite et l’excellence
Passion
Pôle Finistère Course au large : l’élite et l’excellence
Depuis plus de vingt ans, ce centre d’entraînement basé à Port-la-Forêt dans le Finistère, a vu plusieurs générations de régatiers faire leurs armes avant de briller au plus haut niveau. On y rentre sur dossier, parfois sur concours, dans un seul but, celui de se confronter à l’élite, et gagner les plus grandes courses que sont le Vendée Globe, la Solitaire Urgo-Le Figaro, la Route du Rhum…. La légende prétend que le Pôle Finistère Course au large, est né fin des années 80 dans un bistrot. Il  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions