News

Passion

Portraits

Coups de cœur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
News

Solitaire du Figaro - Armel : « le podium se méritera, la victoire encore plus »

Dimanche 30 août à 13h, Armel s'élancera de Saint-Quay-Portrieux pour la première étape de la Solitaire du Figaro, son objectif majeur de la saison ! Pour sa douzième participation à l’épreuve, Armel vise une troisième victoire (après 2003 et 2010).

Publication :

Dernière modification :

Par :

Armel Le Cléac'h

 

De l’envie, de la confiance, de l’impatience : tel est l’état d’esprit avec lequel Armel Le Cléac’h s’engage sur la Solitaire du Figaro 2020. Les deux courses de préparation se sont bien passées, avec une 7e place sur la Solo Maître CoQ puis un podium (3e) sur la Drheam Cup. « Ces épreuves ont été l’occasion d’emmagasiner de l’expérience », se réjouit-il. « Le fait de naviguer aux avant-postes m’a permis d’avoir des références en termes de vitesse et de fonctionnement sur l’eau par rapport aux marins les mieux armés. »

 

« Le podium final se méritera, et la victoire encore plus »

Bien préparé et reposé, le marin breton fait partie des favoris. « L’objectif est le même que l’an dernier : chercher la victoire ! », dit-il sans détour, avant de tempérer : « Je connais la difficulté de la tâche. La concurrence est élevée avec 35 concurrents dont un bon tiers qui peut prétendre à la victoire sur le papier. Le podium final se méritera, et la victoire encore plus. Chaque année, il y a toujours un marin un peu plus dominateur que les autres. J’ai le profil pour être ce marin, mais je ne suis pas le seul ! »

 

« Avancer pas à pas et faire le moins d’erreurs »

Armel souligne qu’il est interdit de se louper sur la première étape. « Il ne va pas falloir griller de joker, sous peine de compromettre toutes mes chances », explique-t-il. « Je serai vigilant et très concentré dès dimanche. Faire une belle première étape est l’objectif numéro 1. Puis il faudra avancer pas à pas, étape par étape et faire le moins d’erreurs. Le parcours est très exigeant avec trois grosses étapes pour commencer puis une dernière en format sprint. Le rythme va être engagé et il faudra garder du jus jusqu’au bout. »

 

« Une première étape de montagne »

Le premier acte va donc donner le ton. Longue de 642 milles, elle consiste en une boucle au départ de Saint-Quay-Portrieux, via le rocher du Fastnet. Un parcours qui plait au skipper : « Le jeu sera très ouvert. Cette première étape de montagne laissera de la place à la stratégie. J’aime ces parcours qui se déroulent davantage au large. Les conditions s’annoncent variées et à l’issue de cette première course, nous en saurons plus sur les forces en présence et les ambitions de chacun. »

À découvrir également