News

Passion

Portraits

Coups de cœur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
News

Vendée Globe : Clarisse se projette vers le cap Horn

Cela fait désormais 50 jours que Clarisse Crémer a pris le départ de son premier Vendée Globe, aux Sables-d’Olonne. Au cœur du Pacifique Sud, la navigatrice de Banque Populaire X occupe toujours la 12e position. Elle approche du point Nemo, la zone du globe la plus éloignée de toute terre. D’après les derniers routages, elle pourrait atteindre le mythique cap Horn aux alentours du 5 janvier. Ronan Lucas, directeur du team Banque Populaire, fait le point.

Publication :

Dernière modification :

Par :

Mono Banque Populaire X

 

« Des conditions globalement maniables jusqu’au cap Horn »

« Clarisse a été soulagée de gérer sans encombre, la semaine dernière, une grosse dépression qui descendait du nord avec du vent violent au près. Elle a ralenti le bateau volontairement pour laisser passer cette dépression. Elle profite maintenant de conditions relativement clémentes avec un vent portant de 15 à 25 nœuds. Les fichiers météo sont assez raccord pour la suite des événements et le routage global vers le cap Horn, que Clarisse devrait franchir aux alentours du 5 janvier si tout va bien. A partir de mercredi, puis pendant 24 à 48 heures, elle aura du vent soutenu, de l’ordre de 30 nœuds, toujours au portant. Ensuite, le vent va un peu mollir et il faudra jouer le long de la Zone d’Exclusion Antarctique (ZEA) avec quelques empannages au programme avant de prendre la direction du cap Horn. »


« Le cap Horn, le moment le plus attendu dans un tour du monde »

« Clarisse se rapproche du fameux point Nemo. C’est bien qu’elle ait des concurrents autour d’elle sur cette portion du parcours, c’est plus rassurant. Elle se projette vers le cap Horn, qui est le moment le plus attendu dans un tour du monde. Sortir des mers du Sud est une libération, un soulagement. On laisse les conditions très dures derrière soi, c’est une porte d’entrée vers une météo plus douce. »

 

« Clarisse est bien dans ses baskets »

« Clarisse prend soin d’elle, ces derniers jours elle a pu se reposer et reprendre des forces. Quand elle enchaîne les siestes, tout va bien. Mais dans les périodes tendues, elle est davantage à fleur de peau. C’est normal, tous les concurrents du Vendée Globe sont dans le même cas. Après 50 jours, seul à manœuvrer, on ressent forcément l’usure du temps. A ce stade du tour du monde, l’organisme a déjà été extrêmement sollicité. En tout cas, Clarisse est sereine, elle a pris confiance au fil des jours dans l’utilisation de son bateau. Elle est heureuse d’être là, elle est bien dans ses baskets. »


« Clarisse est combative, elle n’hésitera pas à saisir les opportunités de recoller »

« Clarisse ménage sa monture. Aujourd’hui, Banque Populaire X est à 100 % de son potentiel de performance. On croise les doigts pour que cela reste le cas jusqu’au bout. Clarisse n’est pas si loin du groupe de devant. Elle espère qu’il y aura des coups à jouer, elle n’hésitera pas à saisir les opportunités de recoller. Elle est combative. Elle gère bien sa course, à la fois avec prudence et performance. »

 

 

----------------------------------------------

 

Cliquez sur la cartographie pour suivre Clarisse sur le Vendée Globe.

Map

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux 

Facebook Voile Banque Populaire

Twitter @VoileBanquePop

Instagram 

 

À découvrir également

Une Ecole Française de Voile « phare » en Bretagne Sud
Passion
Une Ecole Française de Voile « phare » en Bretagne Sud
Située face à la baie de Quiberon et protégée des vents d’ouest dominants, l’école de voile de Carnac fonctionne à plein gaz toute l’année entre les scolaires et les stages estivaux. Les chiffres valent mieux qu’un long discours : 10 000 sorties, 240 bateaux, 14 salariés à l’année contre 40 l’été, 2 600 licenciés, 20 événements organisés par an aidés par plus de 300 bénévoles ! Présentation de cette Ecole Française de Voile, dont l’histoire date de plus de 50 ans, par François Pedro,  [...]
21 juin 2018 21/06/2018
Plus de passions