News

Passion

Portraits

Coups de cœur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
Passions
Pot au Noir
Passion
Un casse-tête pour les marins
Le Pot au Noir
Clarisse Crémer
News
Compétition, Monocoque Banque Populaire X
Un tour du monde et 5 passages clés pour les skippers
Clarisse Crémer
News
Compétition, Monocoque Banque Populaire X
Comment suivre le Vendée Globe ?

Anticyclone de Sainte-Hélène

Pour les marins engagés dans l’Atlantique Sud, la stratégie météo est souvent compliquée pour rejoindre le cap de Bonne-Espérance et l’océan Indien. En cause, l’anticyclone de Sainte-Hélène qui oblige souvent les navigateurs à faire un grand détour par l’Ouest. Explications.

Publication :

Dernière modification :

Banque Populaire @VoileBanquePop

Par :

Anticyclone Sainte-Hélène

 

Le parcours du Vendée Globe est jalonné de passages et de phénomènes météo complexes. Après avoir passé le très redouté Pot au Noir et franchi l’équateur, les marins doivent ensuite négocier au mieux l’anticyclone de Sainte-Hélène, qui dicte sa loi en Atlantique Sud.

 

Un anticyclone qui porte le nom d’une île bien connue

Cet anticyclone est ainsi nommé car il est souvent centré sur la très reculée île de Sainte-Hélène, située à 2 000 kilomètres des côtes africaines et à plus de 3 000 kilomètres du Brésil. Ce petit bout de terre posé au milieu de l’immensité océanique est connu pour avoir été la dernière demeure de Napoléon Bonaparte. C’est en effet là-bas que l’empereur déchu s’est exilé en 1815 jusqu’à sa mort en 1821.

 

Impossible route directe

Dans l’hémisphère Sud, autour d’un anticyclone, le vent tourne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. S’ils voulaient tracer une route directe entre le Pot au Noir et le cap de Bonne-Espérance, les marins devraient donc naviguer au près, ce qui n’est clairement pas leur allure favorite. Alors ils optent pour une route bien plus longue, mais aussi beaucoup plus rapide, en faisant un grand tour par l’Ouest, au portant le long des côtes brésiliennes.

 

Une histoire de compromis, comme souvent en course au large
La difficulté réside dans le fait que l’anticyclone de Sainte-Hélène est particulièrement instable et mobile. Il peut grossir, se rétracter, se déplacer... L’idéal est de contourner l’anticyclone assez loin pour ne pas tomber dans les zones de haute pression (et donc de vent faible), mais pas trop loin non plus pour ne pas faire trop de route. Simple à comprendre en théorie, mais beaucoup plus complexe à déterminer en pratique. Comme souvent en course au large, tout est une histoire de compromis.
 

L’objectif : attraper une dépression qui descend du Brésil pour faire cap à l’Est vers Bonne-Espérance

Dans le contournement de l’anticyclone de Sainte-Hélène, le scénario idéal pour tourner à gauche et faire route à l’Est est d’attraper une dépression qui descend du Brésil. Les navigateurs peuvent alors s’insérer dans un couloir de vent fort et portant entre ce front et l’anticyclone. Auquel cas, la route vers le cap de Bonne-Espérance et l’océan Indien se fait à vive allure. A l’inverse, s’il n’y a pas de dépression au large du Brésil, la situation est plus compliquée. Il faut naviguer plein vent arrière dans un flux plutôt faible, et tirer des bords. Des écarts importants peuvent ainsi se creuser. Une trajectoire inspirée et un brin de réussite : tels sont les ingrédients pour contourner de la meilleure des manières l’anticyclone de Sainte-Hélène.

 

À découvrir également

Le Trophée Jules Verne en trois chapitres
Passion
Le Trophée Jules Verne en trois chapitres
Imaginé dans les années 80, créé en 1990, le Trophée Jules Verne a été, depuis, l’objet d’une ardente convoitise, puisque 26 tentatives ont eu lieu mais seulement 8 couronnées de succès, la dernière victorieuse en 2012. Retour en trois chapitres sur cette passionnante histoire maritime… Acte I : Une naissance mouvementée Le Trophée Jules Verne doit sa création à l’écrivain français, qui publie en 1872 Le Tour du monde en quatre-vingts jours, roman d’aventures contant  [...]
21 juin 2018 21/06/2018
Plus de passions
Récit d’une Route du Rhum entrée dans l’histoire
Passion
Récit d’une Route du Rhum entrée dans l’histoire
L’histoire de la victoire de Loïck Peyron et de Banque Populaire VII dans la Route du Rhum 2014 recèle tous les ingrédients d’un roman presque trop parfait pour être vrai. Le contexte : la Route du Rhum, 10ème du nom, mythe parmi les mythes. Les protagonistes : les meilleurs marins du moment, à la barre des machines de tous les superlatifs, Thomas Coville et Sodebo, Francis Joyon et Idec Sport, Yann Guichard et Spindrift 2… Et un appelé de dernière minute suite au forfait d’un autre grand nom,  [...]
21 juin 2018 21/06/2018
Plus de passions
40 50
Passion
Quarantièmes rugissants et cinquantièmes hurlants
Ce sont des contrées aussi magnifiques et fascinantes que mystiques et terrifiantes. Dans les mers du Sud (océans Indien et Pacifique), les marins du Vendée Globe naviguent dans les « quarantièmes rugissants » puis dans les « cinquantièmes hurlants ». Les conditions de vent et de mer y sont très rudes, le froid glacial, la solitude extrême. Pour éviter au maximum le risque de croiser des icebergs, la direction de course du Vendée Globe a mis en place une Zone d’Exclusion Antarctique (ZEA). Explications.  [...]
20 décembre 2020 20/12/2020
Plus de passions