News

Passion

Portraits

Coups de cœur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
Passions

Anticyclone de Sainte-Hélène

Pour les marins engagés dans l’Atlantique Sud, la stratégie météo est souvent compliquée pour rejoindre le cap de Bonne-Espérance et l’océan Indien. En cause, l’anticyclone de Sainte-Hélène qui oblige souvent les navigateurs à faire un grand détour par l’Ouest. Explications.

Publication :

Dernière modification :

Banque Populaire @VoileBanquePop

Par :

Anticyclone Sainte-Hélène

 

Le parcours du Vendée Globe est jalonné de passages et de phénomènes météo complexes. Après avoir passé le très redouté Pot au Noir et franchi l’équateur, les marins doivent ensuite négocier au mieux l’anticyclone de Sainte-Hélène, qui dicte sa loi en Atlantique Sud.

 

Un anticyclone qui porte le nom d’une île bien connue

Cet anticyclone est ainsi nommé car il est souvent centré sur la très reculée île de Sainte-Hélène, située à 2 000 kilomètres des côtes africaines et à plus de 3 000 kilomètres du Brésil. Ce petit bout de terre posé au milieu de l’immensité océanique est connu pour avoir été la dernière demeure de Napoléon Bonaparte. C’est en effet là-bas que l’empereur déchu s’est exilé en 1815 jusqu’à sa mort en 1821.

 

Impossible route directe

Dans l’hémisphère Sud, autour d’un anticyclone, le vent tourne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. S’ils voulaient tracer une route directe entre le Pot au Noir et le cap de Bonne-Espérance, les marins devraient donc naviguer au près, ce qui n’est clairement pas leur allure favorite. Alors ils optent pour une route bien plus longue, mais aussi beaucoup plus rapide, en faisant un grand tour par l’Ouest, au portant le long des côtes brésiliennes.

 

Une histoire de compromis, comme souvent en course au large
La difficulté réside dans le fait que l’anticyclone de Sainte-Hélène est particulièrement instable et mobile. Il peut grossir, se rétracter, se déplacer... L’idéal est de contourner l’anticyclone assez loin pour ne pas tomber dans les zones de haute pression (et donc de vent faible), mais pas trop loin non plus pour ne pas faire trop de route. Simple à comprendre en théorie, mais beaucoup plus complexe à déterminer en pratique. Comme souvent en course au large, tout est une histoire de compromis.
 

L’objectif : attraper une dépression qui descend du Brésil pour faire cap à l’Est vers Bonne-Espérance

Dans le contournement de l’anticyclone de Sainte-Hélène, le scénario idéal pour tourner à gauche et faire route à l’Est est d’attraper une dépression qui descend du Brésil. Les navigateurs peuvent alors s’insérer dans un couloir de vent fort et portant entre ce front et l’anticyclone. Auquel cas, la route vers le cap de Bonne-Espérance et l’océan Indien se fait à vive allure. A l’inverse, s’il n’y a pas de dépression au large du Brésil, la situation est plus compliquée. Il faut naviguer plein vent arrière dans un flux plutôt faible, et tirer des bords. Des écarts importants peuvent ainsi se creuser. Une trajectoire inspirée et un brin de réussite : tels sont les ingrédients pour contourner de la meilleure des manières l’anticyclone de Sainte-Hélène.

 

Portraits

Clarisse
En savoir plus
Plus de portraits

Albums

Vendée Globe 2020
Vendée Globe 2020

Retrouvez toutes les photos du départ et de l'arrivée de Clarisse à travers son incroyable aventure autour du monde : le Vendée Globe

En savoir plus
Plus d'albums

Chaînes

chaine VENDEE GLOBE 2020-2021
Plus de chaînes

À découvrir également

Le recyclage des bateaux en fin de vie
Passion
Le recyclage des bateaux en fin de vie
Près de 20 000 bateaux arrivent en fin de vie chaque année. Et comme une coque en polyester ou en aluminium n’est pas biodégradable, des solutions se sont imposées pour dépolluer et déconstruire. Plusieurs entreprises privées se sont donc spécialisées dans le recyclage, que ce soit pour les coques, les mâts et les voiles ; et la Fédération Française de Voile, via son département développement, poursuit une campagne de sensibilisation à travers son réseau des Écoles Françaises de Voile. On  [...]
21 septembre 2021 21/09/2021
Plus de passions
Un projet de drones marins pour dépolluer les océans
Passion
Un projet de drones marins pour dépolluer les océans
Avec le concept Protei, Cesar Harada, jeune homme franco-japonais, veut contribuer à dépolluer les océans avec des petits bateaux à coque articulée sans pilotes et low-cost. Mesurer la radioactivité en mer, surveiller la qualité des eaux, quantifier la présence du plastique, repérer des déchets flottants, cartographier les récifs coralliens, compter les poissons pour s’assurer que les quotas de pêche sont respectés : à terme, les applications de ces drones à voile au service de la nature pourraient  [...]
21 septembre 2021 21/09/2021
Plus de passions
L’activité Handivoile en France
Passion
L’activité Handivoile en France
Comme le dit Damien Seguin, coureur au large et figure majeure de la voile handisport Française « la mer n’appartient à personne ». Souhaitant prouver que chacun peut pratiquer des sports nautiques et prendre du plaisir sur l’eau, qu’il soit valide ou non, la Fédération Française de Voile œuvre ainsi pour favoriser la pratique en loisir et en compétition de personnes en situation de handicap. Avec un crédo : proposer au maximum une pratique mixte valides/handicapés. En France, plus de 300 clubs  [...]
21 septembre 2021 21/09/2021
Plus de passions