News

Passion

Portraits

Coups de cœur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
Passions

Cap Leeuwin

Après Bonne-Espérance, et avant le Horn, c’est le deuxième des trois grands caps qui se dressent sur la route des concurrents du Vendée Globe. Situé à la pointe Sud-Ouest de l’Australie, le cap Leeuwin n’est peut-être pas le plus mythique. Il n’en reste pas moins un point de passage symbolique et important. S’il ne marque pas la fin de l’océan Indien, ce cap annonce l’approche du Pacifique, le plus vaste océan du globe.

Publication :

Dernière modification :

Banque Populaire @VoileBanquePop

Par :

Leeuwin

 

Un cap qui a acquis ses lettres de noblesse grâce aux grandes courses à la voile

Le cap Leeuwin est le plus méconnu des trois grands caps qui jalonnent le parcours du Vendée Globe. Ce sont justement les grands tours du monde à la voile (Golden Globe, Whitbread, Vendée Globe…) qui l’ont fait connaître. Situé par 34° 22’ Sud et 115° 08’ Est, le cap Leeuwin est signalé par un phare, inauguré en 1896. Les côtes environnantes sont inhospitalières et n’offrent que très peu d’abris. Le cap Leeuwin est par ailleurs balayé par les violentes dépressions australes. Son nom vient du Leeuwin (Lionne), un navire néerlandais qui a découvert et cartographié une partie de la côte Sud-Ouest de l’Australie en 1622. C’est Matthew Flinders, navigateur et explorateur britannique, qui l’a baptisé ainsi en 1801.


Un cap « invisible » pour les marins

Sauf grosse avarie nécessitant une escale technique, les skippers du Vendée Globe passent à plusieurs centaines de milles dans le Sud du cap Leeuwin. Il en a d’ailleurs été de même pour le cap de Bonne-Espérance. En revanche, les marins peuvent passer très près du cap Horn, le plus mythique du tour du monde. Le Leeuwin est davantage un repère temporel et une marque de parcours qu’une vraie image ou un souvenir.


Le cap Leeuwin ne marque pas la fin de l’océan Indien

Contrairement à une croyance assez répandue, le cap Leeuwin ne symbolise pas la fin de l’océan Indien. Les marins qui le franchissent voient toutefois le bout de cet océan qui est souvent le plus difficile en termes de conditions météo, notamment car la mer y est très hachée. C’est en réalité à la pointe (Australie), très exactement à la longitude 146° 55’ Est, que l’océan Pacifique débute officiellement. 

 

Le record entre les Sables-d’Olonne et le cap Leeuwin est détenu par un certain Armel Le Cléac’h

Lors du Vendée Globe 2016-2017, Armel Le Cléac’h, à bord de Banque Populaire VIII, avait pulvérisé le temps de référence entre les Sables-d’Olonne et le cap Leeuwin, après 28 jours, 20 heures et 12 minutes de mer. Il avait battu de plus de 5 jours et 14 heures le temps de référence établi par François Gabart en 2012 ! Ce record reste d’actualité puisque sur le Vendée Globe 2020, le leader Charlie Dalin a franchi la longitude du cap Leeuwin en 34 jours et 22 heures, soit plus de six jours de plus qu’Armel.

 

 

News

Clarisse
Clarisse aux portes du cap Leeuwin et du Pacifique...

Partie il y a 37 jours des Sables-d’Olonne, Clarisse Crémer est en passe de franchir le deuxième grand cap qui jalonne le parcours du Vendée Globe, le Leeuwin, situé au Sud-Ouest de l’Australie. La mi-parcours approche pour la navigatrice de Banque Populaire X qui va bientôt pouvoir se projeter sur le Pacifique, le plus grand océan du globe. Côté sportif, Clarisse dispute un joli duel face à Romain Attanasio.

En savoir plus
Clarisse Crémer
Vendée Globe : A mi-parcours, Clarisse dresse un premier...

Clarisse navigue actuellement dans l'océan Pacifique et continue sa progression à un bon rythme (près de 14 nœuds lors des dernières 24 heures). Aux portes du ‘top 10’ (12e), la skipper de Banque Populaire X fait le point à mi-course, soit 44 jours après son départ.

En savoir plus
Plus de news

À découvrir également

Pen Duick II dans la Transat Anglaise : 1964 et 2016
Passion
Pen Duick II dans la Transat Anglaise : 1964 et 2016
En inscrivant son nom au panthéon de la Transat anglaise, Eric Tabarly a inspiré durant des décennies toute une génération de marins. Sa victoire sans partage fut pour la plaisance encore balbutiante un formidable accélérateur ouvrant sa pratique au plus grand nombre. Eric s’est engagé à la dure, dormant l’hiver la fenêtre ouverte à l’Ecole Navale, pour s’entrainer à résister au froid et à l’humidité En ce 23 mai 1964, des milliers de britanniques se sont massés sur le Hoe,  [...]
21 juin 2018 21/06/2018
Plus de passions
Mathilde de Kerangat
Passion
La World Cup Series fête ses 50 ans à Hyères
L’étape française de la Coupe du monde de voile olympique a 50 ans ! Cette épreuve regroupant l’élite de la voile olympique internationale a eu beau changer régulièrement d’appellation depuis sa création par l’architecte et régatier Hyérois Abel Bellaguet, elle a gardé son « ADN » et reste magique à bien des égards, permettant depuis avril 1968 aux jeunes coureurs de tous les pays de goûter au frisson olympique dans un cadre somptueux. D’abord baptisée Semaine Olympique de Hyères puis  [...]
23 avril 2018 23/04/2018
Plus de passions
Enoshima
Passion
Enoshima, le plan d’eau des compétitions de voile au Japon
À moins d’une heure de train de Tokyo, la minuscule île d’Enoshima n’est pas uniquement une destination très prisée des habitants de la capitale nippone pour les week-ends ou même des soirées, mais aussi le plan d’eau de Tokyo. Comme l’Île de Ré depuis La Rochelle, on y accède depuis la ville de Fujisawa par un pont de plus de 500 mètres.  [...]
14 juillet 2021 14/07/2021
Plus de passions