News

Passion

Portraits

Coups de coeur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
Passions

Enoshima, le plan d’eau des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

À moins d’une heure de train de Tokyo, la minuscule île d’Enoshima n’est pas uniquement une destination très prisée des habitants de la capitale nippone pour les week-ends ou même des soirées, mais aussi le plan d’eau des futurs Jeux Olympiques de 2020. Comme l’Île de Ré depuis La Rochelle, on y accède depuis la ville de Fujisawa par un pont de plus de 500 mètres.

Publication :

Banque Populaire @VoileBanquePop

Par :

Enoshima, le plan d’eau des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

 

On l’a surnommée « île du Dragon », on a y tourné des films, et des auteurs de Mangas y ont trouvé source d’inspiration. Il se murmure aussi que cette île de « poupée » escarpée et boisée, d’une superficie d’à peine 50 hectares, attire des plaisanciers et régatiers … Mais Enoshima dans le sud-ouest de Tokyo et situé à la même latitude que Tanger au Maroc (35° Nord), est d’abord un port de pêche, et surtout un vaste vaste port de plaisance construit en 1961. Donnant sur la gigantesque baie de Sagami d’où l’on aperçoit le célèbre mont Fuji par temps clair, le plan d’eau n’est pas inconnu. C’est ici que se sont disputés les Jeux Olympiques de 1964 sur Finn, Star, Dragon, Flying Dutchman et 5,5 MJI. Et pour la petite histoire, sur les 233 athlètes présents de 40 nations, il n’y avait qu’une seule femme !

Un plan d’eau complexe

« Il y a une forte houle mêlée à du clapot, des vents soit très faibles ou très forts et le taux d’humidité est très élevé. C’est compliqué » explique Charline Picon, la championne olympique de Rio en planche à voile RS :X, qui a décidé de remettre son titre en jeu à Tokyo dans deux ans. On peut préciser que lorsque les vents soufflent du Nord et donc de terre, en descendant des nombreuses vallées qui bordent le site, ils sont très irréguliers tant en force qu’en direction. Dans le jargon de la régate, on appelle cela « un plan d’eau shifty ! » David Lanier, le météorologue de l’équipe de France olympique, et qui a effectué plusieurs sessions sur place avec l’ingénieur de l’École Nationale de Voile et des Sports Nautiques Paul Iachkine afin de mesurer vents et courants ajoute : « par vent de Sud, c’est aussi compliqué car la brise lève un fort clapot combiné à la houle venant du large. De plus, le temps souvent nébuleux ne permet pas d’avoir de bons repères sur l’eau. Il y a donc tous les ingrédients pour perturber le régatier ! Car outre la topographie du site, les températures sont souvent extrêmes, avec des 35 à 40 degrés ressenties. »

News

Pierre Le Coq en bronze à Enoshima
Pierre Le Coq en bronze à Enoshima !

  La première épreuve des World Cup Series 2018-2019 à Enoshima, sur le futur plan d’eau des Jeux Olympiques de Tokyo 2020, a rassemblé l’élite olympique, du 6 au 16 septembre. Si l’Équipe de France s’est hissée en Medal Race dans sept séries sur neuf, le jeune chirurgien-dentiste Pierre Le Coq rapporte la seule médaille française : en bronze et en planche à voile RS : X. « C’était vraiment important de rebondir sur cette épreuve que j’avais ciblée comme un objectif essentiel

En savoir plus
Plus de news

À découvrir également

Cap sur le Japon pour l’équipe de France
News
Cap sur le Japon pour l’équipe de France !
C’est à Enoshima, situé à 70 kilomètres dans le Sud-Ouest de la capitale du Japon, et sur le futur plan d’eau des Jeux de Tokyo 2020 que se déroule du 9 au 16 septembre la première manche de la Coupe du Monde 2018-2019.  [...]
11 septembre 2018 11/09/18
Plus de news
Voile olympique mode d’emploi
Passion
Voile olympique mode d’emploi
Discipline olympique, la voile possède des spécificités bien à elle, que ce soit pour la qualification des séries puis des athlètes pour les prochains Jeux Olympiques de Tokyo du 24 juillet au 9 août 2020. Questions-réponses avec les membres de la Fédération Française de Voile à J-1 des World Sailing à Arrhus (Danemark), 2 au 12 août prochains.  [...]
8 août 2018 08/08/18
Plus de passions
Les nouvelles vies des phares
Passion
Les nouvelles vies des phares
Depuis la dernière grande vague d’automatisation dans le début des années 1990, les phares sont peu à peu devenus des objets de patrimoine à protéger. A une époque où les dispositifs électroniques d’aides à la navigation se multiplient, l’intérêt du grand public pour ces édifices fascinants ne diminue pas, bien au contraire. Tout en conservant leur fonction initiale, beaucoup entament une « deuxième vie » grâce à l’instauration d’usages alternatifs. Le point avec Vincent Guigueno,  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions