News

Passion

Portraits

Coups de cœur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
Passions
Pot au Noir
Passion
Un casse-tête pour les marins
Le Pot au Noir
Anticyclone Sainte-Hélène
Passion
Impossible route directe
Anticyclone de Sainte-Hélène
Clarisse Crémer
News
Compétition, Monocoque Banque Populaire X
Un tour du monde et 5 passages clés pour les skippers

Le Cap de Bonne-Espérance

Situé en Afrique du Sud, à l’extrémité de Cape Town, c’est le premier des trois caps mythiques qui jalonnent le parcours du Vendée Globe. Découvert en 1488 par le navigateur portugais Bartolomeu Dias, le cap de Bonne-Espérance symbolise l’entrée dans les mers du Sud, même s’il ne marque pas la frontière précise entre l’océan Atlantique et l’océan Indien.

Publication :

Banque Populaire @VoileBanquePop

Par :

Cap de Bonne Espérance

Du « cap des Tempêtes » au « cap de Bonne-Espérance »

C’est au cours d’une expédition le long des côtes africaines (en 1488) que Bartolomeu Dias découvre, avec ses deux caravelles, ce qu’il nomme le « cap des tempêtes », au cours d’un périple épique. La découverte du navigateur portugais est primordiale car elle prouve qu’il est possible de contourner le continent africain par le Sud pour gagner l'océan Indien. Le roi du Portugal, Jean II, est enthousiasmé par l’exploit de Bartolomeu Dias. Il rebaptise le cap des Tempêtes « Cabo de Boa Esperança », que l’on traduit littéralement par cap de Bonne-Espérance en français. Le roi y voit en effet la certitude d’ouvrir la route maritime des Indes et de ses richesses. Ce sera chose faite dix ans plus tard avec Vasco de Gama qui arrive à Calicut en 1498 et devient ainsi le premier Européen à rallier l'Inde par la mer, en contournant l'Afrique et donc le cap de Bonne-Espérance.

 

Un nom davantage qu’une image

Pour les marins du Vendée Globe, Bonne-Espérance marque un point de passage important car il s’agit du premier des trois grands caps de leur tour du monde, avant Leeuwin (au Sud-Ouest de l’Australie) et le Horn (à l’extrémité de l’Amérique). Mais ce premier cap reste un nom davantage qu’une image dans le sens où les navigateurs le franchissent bien au large et ne le voient pas. En 2016, lors de son Vendée Globe victorieux, Armel Le Cléac’h était ainsi passé à 370 milles au Sud de Bonne-Espérance. Voir ce cap est souvent mauvais signe car synonyme d’une escale technique à Cape Town…

 

Le cap du changement

Dans les esprits des marins, Bonne-Espérance marque le début de la grande aventure des mers du Sud, le froid, l’éloignement, les grandes dépressions australes, la grisaille permanente, le stress d’une casse rédhibitoire... Une petite précision toutefois : le véritable point de séparation entre l’océan Atlantique et l’océan Indien se positionne au cap des Aiguilles, à 120 milles dans l’Est/Sud-Est de Cape Town. Bonne-Espérance n’en demeure pas moins un cap du changement comme l’explique Armel Le Cléac’h : « Dans la descente de l’Atlantique Sud et le contournement de l’anticyclone de Sainte-Hélène, les conditions de vent et de température sont agréables. A l’approche de Bonne-Espérance, d’un coup, en 24 heures, on passe à des conditions hivernales avec la mer et le vent qui vont avec. On a beau le savoir et l’anticiper, ça reste très brutal. Il faut trouver ses repères. »
 

À découvrir également

Focus sur la pointe de la Torche, un haut lieu de la glisse
Passion
Focus sur la pointe de la Torche, un haut lieu de la glisse
Située à l’extrémité sud de la baie d’Audierne (Finistère sud), la pointe de la Torche est fortement exposée aux vagues et aux vents. Cette presqu’île jouit d’une réputation internationale auprès des amateurs de glisse depuis une inoubliable compétition de windsurf organisée en 1986 dans des conditions dantesques. Mais nul besoin d’être professionnel pour profiter toute l’année de ce site du bout du monde à la beauté brute. De fait, la Torche est LE spot breton pour se régaler en windsurf, surf,  [...]
21 juin 2018 21/06/2018
Plus de passions
Parlez-vous le Marin ?
Passion
Parlez-vous le Marin ?
Comme n’importe quelle langue vivante, le Marin se parle, s’apprend, se vit et dispose même d’un dictionnaire ! Emmener un novice sur un bateau permet de se rendre compte combien, quand on ne le parle pas, le langage maritime peut être complexe… Et pourtant, il demeure bien ancré dans la langue française. Nombre d’expressions maritimes plus ou moins anciennes sont utilisées dans notre quotidien. Choquez les voiles, gardez le cap et laissez-vous bercer par ce langage coloré et imagé… Comme  [...]
5 septembre 2019 05/09/2019
Plus de passions
40 50
Passion
Quarantièmes rugissants et cinquantièmes hurlants
Ce sont des contrées aussi magnifiques et fascinantes que mystiques et terrifiantes. Dans les mers du Sud (océans Indien et Pacifique), les marins du Vendée Globe naviguent dans les « quarantièmes rugissants » puis dans les « cinquantièmes hurlants ». Les conditions de vent et de mer y sont très rudes, le froid glacial, la solitude extrême. Pour éviter au maximum le risque de croiser des icebergs, la direction de course du Vendée Globe a mis en place une Zone d’Exclusion Antarctique (ZEA). Explications.  [...]
20 décembre 2020 20/12/2020
Plus de passions