News

Passion

Portraits

Coups de cœur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
Passions

Le Cap de Bonne-Espérance

Situé en Afrique du Sud, à l’extrémité de Cape Town, c’est le premier des trois caps mythiques qui jalonnent le parcours du Vendée Globe. Découvert en 1488 par le navigateur portugais Bartolomeu Dias, le cap de Bonne-Espérance symbolise l’entrée dans les mers du Sud, même s’il ne marque pas la frontière précise entre l’océan Atlantique et l’océan Indien.

Publication :

Dernière modification :

Banque Populaire @VoileBanquePop

Par :

Cap de Bonne Espérance

Du « cap des Tempêtes » au « cap de Bonne-Espérance »

C’est au cours d’une expédition le long des côtes africaines (en 1488) que Bartolomeu Dias découvre, avec ses deux caravelles, ce qu’il nomme le « cap des tempêtes », au cours d’un périple épique. La découverte du navigateur portugais est primordiale car elle prouve qu’il est possible de contourner le continent africain par le Sud pour gagner l'océan Indien. Le roi du Portugal, Jean II, est enthousiasmé par l’exploit de Bartolomeu Dias. Il rebaptise le cap des Tempêtes « Cabo de Boa Esperança », que l’on traduit littéralement par cap de Bonne-Espérance en français. Le roi y voit en effet la certitude d’ouvrir la route maritime des Indes et de ses richesses. Ce sera chose faite dix ans plus tard avec Vasco de Gama qui arrive à Calicut en 1498 et devient ainsi le premier Européen à rallier l'Inde par la mer, en contournant l'Afrique et donc le cap de Bonne-Espérance.

 

Un nom davantage qu’une image

Pour les marins du Vendée Globe, Bonne-Espérance marque un point de passage important car il s’agit du premier des trois grands caps de leur tour du monde, avant Leeuwin (au Sud-Ouest de l’Australie) et le Horn (à l’extrémité de l’Amérique). Mais ce premier cap reste un nom davantage qu’une image dans le sens où les navigateurs le franchissent bien au large et ne le voient pas. En 2016, lors de son Vendée Globe victorieux, Armel Le Cléac’h était ainsi passé à 370 milles au Sud de Bonne-Espérance. Voir ce cap est souvent mauvais signe car synonyme d’une escale technique à Cape Town…

 

Le cap du changement

Dans les esprits des marins, Bonne-Espérance marque le début de la grande aventure des mers du Sud, le froid, l’éloignement, les grandes dépressions australes, la grisaille permanente, le stress d’une casse rédhibitoire... Une petite précision toutefois : le véritable point de séparation entre l’océan Atlantique et l’océan Indien se positionne au cap des Aiguilles, à 120 milles dans l’Est/Sud-Est de Cape Town. Bonne-Espérance n’en demeure pas moins un cap du changement comme l’explique Armel Le Cléac’h : « Dans la descente de l’Atlantique Sud et le contournement de l’anticyclone de Sainte-Hélène, les conditions de vent et de température sont agréables. A l’approche de Bonne-Espérance, d’un coup, en 24 heures, on passe à des conditions hivernales avec la mer et le vent qui vont avec. On a beau le savoir et l’anticiper, ça reste très brutal. Il faut trouver ses repères. »
 

À découvrir également

Banque Populaire VII, né pour gagner…
Passion
Banque Populaire VII, né pour gagner…
Mis à l’eau en 2006, le trimaran Groupama 3, devenu par la suite Maxi Solo Banque Populaire VII puis IDEC Sport, a connu une riche histoire parsemée de records et de victoires, entre Trophée Jules Verne et Route du Rhum. Le bel anniversaire ! Pour ses dix ans, Groupama 3, devenu Banque Populaire VII en 2013 puis IDEC Sport Racing, son dernier nom de baptême, en 2015, s’est offert un nouveau tour de la planète, bouclé dans un temps, record pour lui, de 47 jours 14 heures et 47 minutes.  [...]
21 juin 2018 21/06/2018
Plus de passions
Pôle Finistère Course au large : l’élite et l’excellence
Passion
Pôle Finistère Course au large : l’élite et l’excellence
Depuis plus de vingt ans, ce centre d’entraînement basé à Port-la-Forêt dans le Finistère, a vu plusieurs générations de régatiers faire leurs armes avant de briller au plus haut niveau. On y rentre sur dossier, parfois sur concours, dans un seul but, celui de se confronter à l’élite, et gagner les plus grandes courses que sont le Vendée Globe, la Solitaire Urgo-Le Figaro, la Route du Rhum…. La légende prétend que le Pôle Finistère Course au large, est né fin des années 80 dans un bistrot. Il  [...]
21 juin 2018 21/06/2018
Plus de passions
Les bateaux Banque Populaire
Passion
Les bateaux Banque Populaire
Entre le premier trimaran Orma 60 Banque Populaire I, lancé en 1994 et le futur maxi trimaran Banque Populaire XI qui va toucher l’eau en 2021, 7 multicoques et 5 monocoques ont écumé avec succès les océans, permettant à l’écurie Banque Populaire d’être à la pointe des armateurs de course au large. Retour sur une saga unique, ressemblant parfois à une vraie histoire de famille, et qui ne semble pas prête de s’arrêter. Le premier trimaran Orma Banque Populaire I (18,28 mètres), dessiné par  [...]
25 février 2021 25/02/2021
Plus de passions