News

Passion

Portraits

Coups de cœur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
Passions

Marseille, port olympique

Publication :

Dernière modification :

Banque Populaire @VoileBanquePop

Par :

Mondial 2013 49ER et49ERFX à Marseille

Du 26 juillet au 11 août 2024, la cité phocéenne accueillera les épreuves de voile olympique ; une première depuis un siècle où la voile se disputait alors sur la Seine à Meulan près de Paris lors des JO de 1924.

Il se dit que les Marseillais, si amoureux de leur ville, déclarent posséder « la plus belle rade du monde », on ne peut pas leur donner tort. Ce n’est pas surprenant si le CIO (Comité International Olympique) a choisi ce site exceptionnel face à de solides candidats tels la Rochelle, Le Havre, Brest ou encore Quiberon-Golfe du Morbihan, et ce notamment pour cinq raisons. La ville de Marseille s’est forgé une réputation internationale en matière de régates et a accueilli nombre de grandes épreuves. La marina, dont l’accès et la capacité d’hébergement sont réputés, sera totalement dédiée aux épreuves de voile, dotée d’un merveilleux plan d’eau et de conditions météo idéales en été.

Bordée au Nord par L’Estaque et au Sud par le Cap Croisette et les calanques, Marseille a la particularité de posséder deux splendides rades séparées en leur centre par l’archipel du Frioul et le fameux château d’If, érigé sur ordre de François 1er en 1527 à proximité des îles de Ratonneau et Pomègues. C’est au fond de la rade Sud au Roucas-Blanc que le port olympique va accueillir les quelques 350 athlètes du monde entier. Sur la corniche Kennedy qui surplombe la mer, une tribune dédiée de 5 000 places permettra de suivre les régates comme dans un stade, sauf si l’on préfère venir sur site par la mer depuis le Mucem situé à l’entrée du Vieux Port.

Du 3 au 10 juin prochains, Marseille accueillera les finales de la Coupe du Monde de Voile 2018, selon une tradition qui veut que le futur plan d’eau olympique permette aux régatiers de le découvrir et l’appréhender. Les 25 meilleurs coureurs du monde dans chacune des dix séries vont régater depuis la base nautique du Roucas-Blanc, sur six ronds de course définis par la Fédération Française de Voile et la Fédération Internationale World Sailing. Les champions pourront alors découvrir les subtilités de la rade Sud dont le massif de Marseilleveyre et le Mont Rose, dont les effets quand la brise souffle, sont primordiaux.

Pour le Marseillais Dimitri Deruelle, ancien sélectionné olympique en 470 aux JO de Barcelone, « quand il n’y a pas ou peu de gradient barométrique, il n’y a pas vraiment de vent synoptique (le vent à grande échelle selon le champ de pression) mais du grand beau temps à partir du mois d’avril. Il y a alors un anticyclone peu marqué, de Barcelone à Cagliari. S’il y a de l’instabilité de l’air, de la rosée le matin, du vent de terre pendant la nuit, les conditions sont favorables à l’établissement de la brise thermique. Mais le matin, il n’y a pas de vent. La brise thermique s’installe quasiment toujours vers 12-13 heures : on commence à voir des nuages type cumulus du côté de L’Estaque et une zone plus sombre au large. Cette bande de vent approche par l’Ouest en amenant de la brise de secteur Sud qui va progressivement basculer vers le Sud-Ouest. Cette brise peut monter jusqu’à 12-13 nœuds avec son maximum vers 15-16 heures. En fait, le thermique s’appuie sur le Mont-Rose en se renforçant à terre. Alors qu’il est plutôt mou entre les Goudes et les îles d’Endoume. »

Mais la météo n’étant pas une science exacte, ce sont les coureurs qui devront lire le vent sur le plan d’eau, puis en tirer toute la quintessence.

Crédit photos : FFVoile

 

Portraits

Pierre Le Coq
Pierre Le Coq

Athlète Equipe de France de Voile

En savoir plus
Jonathan Lobert
Jonathan Lobert

Athlète, Equipe de France de Voile, Finn

En savoir plus
Nicolas Hénard
Nicolas Hénard

Président, Fédération Française de Voile

En savoir plus
JB Bernaz Laser
Jean-Baptiste Bernaz

Athlète Equipe de France de Voile

En savoir plus
Guillaume Chiellino
Guillaume Chiellino

Directeur des Equipes de France de Voile

En savoir plus
Camille Lecointre et Aloïse Retornaz
Camille Lecointre et Aloïse Retornaz

Athlètes de l’équipe de France de voile en 470

En savoir plus
Plus de portraits

News

Machetti-Dantes
Finale de la WORLD CUP SERIES à Marseille pour l'équipe...

Du 3 au 10 juin, Marseille se met à l’heure olympique lors de la finale de coupe du monde de voile (les World Cup Series) sur le futur plan d’eau qui accueillera les Jeux olympiques en 2024.

En savoir plus
Finale de la coupe du monde à Marseille
Finale de la Coupe du Monde à Marseille : un triplé...

Marseille s’était mise à l’heure olympique du 3 au 10 juin lors de la finale des World Cup Series sur le futur plan d’eau qui accueillera les Jeux olympiques en 2024. Belles performances de l’équipe de France qui remporte notamment les trois médailles en planche à voile, et en terminant première nation.

En savoir plus
La Finale de la Coupe du Monde de Voile approche
La finale de la Coupe du Monde de Voile approche

Rendez-vous à Marseille du 3 au 10 Juin pour la finale de la Coupe du monde de voile qui se déroulera sur le futur plan d’eau des Jeux Olympiques !

En savoir plus
Plus de news

Albums

Equipe de France de Voile
En savoir plus
Plus d'albums

À découvrir également

Un voilier innovant typé pour le Vendée Globe
Passion
Un voilier innovant typé pour le Vendée Globe
Qu’est ce qui ralentit un bateau à voile ? Les frottements avec l’eau. Cette évidence nous échappe souvent car nous considérons, avec raison, que la nature d’un bateau consiste à s’accommoder comme il le peut de l’élément liquide. Mais pour les navigateurs de course au large, cette équation ne saurait suffire. Ils sont donc nombreux à s’interroger, depuis plusieurs décennies, et à réfléchir aux moyens de soulager la coque de leur navire pour, au pire, surfer au ras des flots, et au mieux, échapper  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions
Transat Jacques Vabre et Banque Populaire, la belle histoire
Passion
Transat Jacques Vabre et Banque Populaire, la belle histoire
Fidèle à la Transat Jacques Vabre depuis sa création, en 1993, Banque Populaire a participé à toutes les éditions, sauf celles de 2009, 2013 et 2017, ce qui en fait le Team le plus représenté sur l’épreuve. L’histoire de la course en double et celle du sponsoring voile de Banque Populaire sont donc intimement liées, Thierry Bouvard, responsable du Pôle Sponsoring, s’en fait le témoin. La maturation et la transformation C’est Francis Joyon qui, le premier, a porté les couleurs de Banque  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions
Vendée Globe… là où tout a commencé
Passion
Vendée Globe… là où tout a commencé
Cela a germé lors du BOC Challenge, la course autour du monde en solitaire et en quatre étapes, remportée à deux reprises par Philippe Jeantot en 1983 puis 1987. Pourquoi ne pas organiser un tour du monde, toujours par les trois caps, mais cette fois sans escale ni assistance ? L’idée lancée par Titouan Lamazou séduit immédiatement nombre de coureurs. Et Philippe Jeantot, soutenu par le département de la Vendée et son président Philippe de Villiers, crée alors, en 1989, le Vendée Globe Challenge,  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions