News

Passion

Portraits

Coups de cœur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
Communiqués de presse
Clarisse
Portrait
Clarisse Crémer
Skipper
Mono Banque Populaire X
Bateau
Mono Banque Populaire X
Les bateaux Banque Populaire
Passion
Une belle histoire d'armateurs et compétiteurs
Les bateaux Banque Populaire

Vendée Globe - Clarisse Crémer : direction les Sables-d’Olonne

Publication :

Banque Populaire @VoileBanquePop

Par :

Clarisse Crémer

 

Ce jeudi, Banque Populaire X a quitté les pontons de Lorient pour rejoindre les Sables-d’Olonne d’où s’élancera le prochain Vendée Globe. Une ultime navigation au large pour Clarisse Crémer, accompagnée notamment par Armel Le Cléac’h, 24 jours avant le grand départ.

Il approche. Chaque coucher du soleil, chaque marée, chaque tour de l’horloge ne fait que réduire le temps avant le grand départ le 8 novembre prochain du 9e Vendée Globe, le 1er tour du monde de Clarisse Crémer. La navigatrice a réussi un apprentissage express en mer et à terre en l’espace d’un an et demi ; Alors, il en faut plus pour se laisser déstabiliser par l’enjeu qui est en vue. « Je me sens plus sereine que ce que j’avais imaginé, confie-t-elle en souriant. Il y a une forme de lâcher prise parce que je sais, avec le temps imparti, qu’on a fait tout ce qui nous était possible de faire ».

 

L’équipe Banque Populaire : « une hotline disponible à tout moment »

Alors, avant de quitter les pontons de Lorient pour rejoindre les Sables-d’Olonne, Clarisse s’est focalisée ces derniers jours sur les aspects techniques. « L’équipe est disponible depuis le début mais là, elle l’est encore plus, raconte-t-elle. C’est une chance d’avoir eu le temps de passer du temps avec chaque membre de l’équipe pour faire les derniers ajustements. Ça chasse les petits angoisses et les appréhensions. » Ainsi, elle a vérifié une dernière fois l’avitaillement – les vivres embarqués – avec Erwan Steff, le responsable logistique.

La trentenaire s’est également attachée à tester le matériel de plongée, utile en cas de problème sur la quille, en compagnie de François Barbazanges, en charge de la mécanique et de l’hydraulique. Elle a multiplié les discussions avec Yannick Guernec pour les aspects liés à l’électronique. Et puis il y a eu le passage en revue de tout le matériel de « spare » – qui sert à remplacer des pièces si elles sont défectueuses – avec Pierre-Emmanuel Hérissé. Ce dernier, directeur technique du Team Banque Populaire, est disponible en toutes circonstances : « Il y a quelques jours, je regardais le film d’Éric Bellion sur le dernier Vendée Globe, raconte-t-elle. Il a eu quelques avaries et ça amène forcément des interrogations. J’ai mis sur pause et appelé « PE » tout de suite. L’équipe est formidable : c’est comme si j’avais une hotline disponible à tout moment ! »

 

Un convoyage précieux avec le tenant du titre à bord

Ce jeudi après-midi, Banque Populaire X va retrouver le large. Direction Les Sables-d’Olonne, un convoyage de moins de 24 heures avec des conditions météorologiques relativement clémentes. « Ça va être l’occasion de naviguer en configuration Vendée Globe, de vérifier la répartition du poids sur le bateau et de faire nos ultimes vérifications. » À bord, Clarisse pourra compter sur Ronan Lucas, le directeur du Team, l’inséparable « P.E », le skipper Erwan Le Roux (son skipper remplaçant), un média-man et le tenant du titre, Armel Le Cléac’h.

Le skipper de Banque Populaire n’a plus navigué avec Clarisse sur l’IMOCA depuis la Transat Jacques Vabre l’an dernier. « Cela va me permettre d’avoir un regard extérieur, confie le dernier vainqueur de la Solitaire du Figaro : je vais peut-être repérer quelques détails mais ça m’étonnerait : je connais l’équipe et je sais que le bateau est prêt, que tout le travail a déjà été fait. »

 

Armel Le Cléac’h : « Les progrès de Clarisse sont impressionnants »

Armel a pu constater au fil des mois la progression constante de Clarisse. En juillet 2019, il était là alors qu’elle découvrait l’IMOCA. Plus d’un an plus tard, le vainqueur du dernier Vendée Globe ne cache pas son enthousiasme. « Tu as vu la petite, elle se débrouille bien » écrit-il par texto à Ronan Lucas à l’issue de la Vendée-Arctique-Les Sables en juin dernier, la première course de Clarisse en solitaire. « En quelques mois, ses progrès sont impressionnants, d’autant qu’elle a dû s’adapter à une année particulière et à l’annulation de deux transats, souligne Armel. Elle a montré progressivement qu’elle prenait confiance dans son bateau. Certes, il reste encore beaucoup d’inconnues mais l’expérience qu’elle a acquise est primordiale avant son tour du monde. »

Ce vendredi matin au lever du soleil, Banque Populaire X empruntera le mythique chenal des Sables-d'Olonne, avant de retrouver les autres concurrents sur les pontons. « Ça va me faire rentrer un peu dans le vif du sujet », explique Clarisse calmement. « Il faut qu’elle prenne du plaisir : dès qu’on s’amarre aux pontons des Sables-d’Olonne, cela signifie que toute la préparation technique et physique est terminée, rappelle Armel. On commence à plonger dans l’ambiance, à avoir un petit aperçu de ce qui nous attend le dimanche du départ. » Clarisse a hâte et elle ne s’en cache pas : « je sens que je me rapproche du moment où je vais avoir très envie que ça parte ! » Ça tombe bien, le grand départ n’en finit plus d’approcher à grand pas.

CONTACT MEDIAS :

Delphine Gallais
+33 (0)6 26 25 20 50
presse@voilebp.fr

Télécharger le PDF