News

Passion

Portraits

Coups de cœur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
News
Armel Le Cléac'h
Portrait
Armel Le Cléac'h
Skipper
Gautier Levisse
Portrait
Gautier Levisse
Responsable du Bureau d’Etudes
Les bateaux Banque Populaire
Passion
Une belle histoire d'armateurs et compétiteurs
Les bateaux Banque Populaire

Construction du Maxi Banque Populaire XI : dernière ligne droite

Depuis 2019, le Team Banque populaire est mobilisé sur le chantier du Maxi Banque Populaire XI qui poursuit son chemin. Le futur Ultim d’Armel devrait être mis à l’eau au printemps 2021 ! Focus avec Armel, le directeur du Team Ronan Lucas et le responsable du bureau d’étude Gautier Levisse.

Publication :

Par :

Maxi banque Populaire

 

Un puzzle géant qui prend forme

Le travail a débuté en janvier 2019. « Avant de définir sa géométrie, nous avons commencé par réaliser une sorte de livre blanc de Banque Populaire IX qui suite à une casse avait chaviré à la Route du Rhum 2018 », explique Gautier Levisse, responsable du bureau d’études. Le nouveau maxi trimaran, signé par le cabinet d’architectes VPLP et dont le graphisme a été pensé par Jean-Baptiste Epron, innove à l’instar de ses plans porteurs et de ses foils, deux fois et demi plus grands. Le bureau d’études du Team Banque Populaire, lui, s’est attelé à concevoir en interne et sur place « la majorité des systèmes jusqu’aux aménagements intérieurs ».

Chaque aspect de ce chantier titanesque nécessite des heures de travail et de réflexion. Gautier l’atteste : « rien que pour les deux flotteurs, la coque centrale et les bras de liaison, dix-huit mois de construction ont été nécessaires ! » Pour assembler ce géant des mers, les compétences à réunir sont pléthoriques. Spécialistes du composite, maître-voiliers, motoristes, hydrauliciens, accastilleurs - chaque fournisseur, intervenant extérieur et chaque membre du Team s’investit sans compter.

 

La fiabilité au cœur de la réflexion

Au fil des mois, le trimaran a bien grandi.  Ainsi, les deux flotteurs sont peints et à poste, la coque centrale, les bras et la barre d’écoute ont été assemblés. Les meubles de winches sont posés, la casquette et les carénages ont été livrés, tout comme les premiers safrans et la dérive. Les foils, spectaculaires, sont toujours en cours de fabrication et le mât s’apprête bientôt à être accastillé. En plus de la performance, la fiabilité est au cœur de la réflexion.

« Pour renforcer au maximum Banque Populaire XI, nous sommes l’une des rares équipes à systématiquement exiger une double vérification par un deuxième cabinet d’experts pour les calculs de structure, précise ainsi Ronan Lucas à la tête du Team Banque Populaire. « On a décidé d’accroitre les processus. Sur le bras avant, il y a par exemple un caisson reprenant toutes les charges et efforts au cas où le carénage casserait suite à la rencontre fortuite avec un OFNI. Nous avons également disposé de la fibre optique partout, notamment dans les carénages. On a amélioré la visibilité à l’avant grâce à des caméras et un système de détection en tête de mât et devant la dérive. Le nouveau trimaran sera plus axé sur le vol mais aussi plus robuste puisqu’il pèsera une tonne de plus que son prédécesseur. »

 

Armel Le Cléac’h, le nouveau challenge

Il a dû mal à dissimuler son impatience et son enthousiasme. Le visage d’Armel s’éclaire à l’évocation du Maxi Banque Populaire XI avec lequel il effectuera les premières sorties en mer au printemps prochain. Vainqueur de sa troisième Solitaire du Figaro en septembre dernier, le skipper est maintenant focalisé sur la construction du bateau : « Je suis surtout intervenu sur le design du trimaran géant au début avec les architectes, les ingénieurs et le bureau d’études » explique-t-il. « Je passe régulièrement au chantier pour faire le point avec l’équipe sur l’avancement, l’ergonomie, les voiles apportant mon avis mais aussi mes envies. Le reste du temps, j’effectue un travail de préparation physique pour être affûté car les Ultims sont fabuleux mais exigeants ! »

 

Un programme bien chargé

Dès la mise à l’eau, Armel Le Cléac’h s’apprêtera à multiplier les sorties en mer afin de réaliser tout une série de tests et de validations. « Puis nous partirons pour une tournée dans le sud-ouest et en méditerranée à la rencontre des Banques Populaires régionales, avant de rentrer fin juillet en effectuant un aller-retour Atlantique, sans doute vers les Antilles. C’est le temps indispensable à la mise au point d’un tel engin afin d’être prêt pour la première course de Banque Populaire XI : la Transat Jacques Vabre au départ du Havre, le 24 octobre 2021 » précise le skipper breton.

 

 

À découvrir également

Le recyclage des bateaux en fin de vie
Passion
Le recyclage des bateaux en fin de vie
Près de 20 000 bateaux arrivent en fin de vie chaque année. Et comme une coque en polyester ou en aluminium n’est pas biodégradable, des solutions se sont imposées pour dépolluer et déconstruire. Plusieurs entreprises privées se sont donc spécialisées dans le recyclage, que ce soit pour les coques, les mâts et les voiles ; et la Fédération Française de Voile, via son département développement, poursuit une campagne de sensibilisation à travers son réseau des Écoles Françaises de Voile. On  [...]
21 juin 2018 21/06/2018
Plus de passions
Le voyage hors norme de l’Hermione
Passion
Le voyage hors norme de l’Hermione
Après un chantier de construction de 17 ans, la réplique de la frégate du marquis de La Fayette a quitté Rochefort en avril 2015, pour un périple de 10 000 milles. Elle retrouvera son port d’attache après une tournée estivale sur les côtes américaines. Pendant quatre mois et demi, marins professionnels et volontaires – dont beaucoup étaient néophytes – ont partagé une aventure singulière sur ce majestueux navire, copie conforme de l’original du 18e siècle, forcément particulier à manœuvrer. Quant  [...]
21 juin 2018 21/06/2018
Plus de passions
La Mini Transat a 40 ans
Passion
La Mini Transat a 40 ans
Depuis 1977, toutes les années impaires au moment de l’automne, près de mille marins anonymes ou futurs grands de la course au large ont disputé la Mini Transat en solitaire sur des bateaux de seulement 6,50 mètres. Preuve de son incroyable succès, ils sont encore 81 skippers de dix nations, dont dix femmes, pour cette 21ème édition de la Mini Transat - La Boulangère partira le 1er octobre de La Rochelle, cap sur les Canaries puis la Martinique. Désireux de prendre à contre-pied les  [...]
21 juin 2018 21/06/2018
Plus de passions