News

Passion

Portraits

Coups de cœur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
News
Élevé à la beauté de la baie de Morlaix !
Passion
La baie de Morlaix racontée par Armel Le Cléac'h...
Élevé à la beauté de la baie de Morlaix !
Femmes d’à Bord : croisière 100 % féminine
Passion
La voile pour les femmes se développe...
Femmes d’à Bord : croisière 100 % féminine

Moins de 5 000 milles !

Pour ce dernier jour de l’année 2016, Armel a franchi en leader la barre symbolique des 5 000 milles à parcourir avant de rejoindre l’arrivée aux Sables d’Olonne. Quoi de mieux pour le skipper du Mono Banque Populaire VIII que de finir l’année année en tête du Vendée Globe ? Mais la route est encore longue et parsemée d’embûches, il faudra rester vigilant jusqu’au bout. Ce matin, Armel devance Alex Thomson de 133 milles.

Publication :

Dernière modification :

Par :

Joint ce matin par la journaliste Wendy Bouchard sur Europe 1, Armel se confie : « Je suis un peu fatigué après quand même plus de 54 jours de mer et des conditions compliquées. On a encore un peu de chemin à parcourir jusqu’aux Sables d’Olonne, le marathon n’est pas fini. Mais tout va bien, le moral va mieux, les classements sont meilleurs que ces derniers jours. Mais le plus dur n’est pas fait, je connais très bien le Vendée Globe, je l’ai déjà fait 2 fois, la fin du parcours est compliquée entre l’atlantique sud, le Pot au noir et l’atlantique nord, tout peut arriver. Il faut rester concentré et avancer petit à petit en contrôlant mon adversaire le plus proche, et espérer franchir la ligne d’arrivée en vainqueur ».

« Je suis au sud du Brésil, il y a beaucoup de nuages mais il commence à faire vraiment chaud à l’intérieur du bateau. On remonte vers l’équateur, ça change des conditions humides et froides que l’on a eues dans les mers du sud. On recommence aussi à avoir de la présence humaine, j’ai croisé 2-3 cargos. On revient petit à petit dans le monde des terriens ».


Quel est le programme pour le réveillon de ce soir ? « Cette nuit on va passer en 2017, je ne sais pas ce que je vais avoir dans mon sac, c’est la surprise. Mais il me semble que j’ai un bloc de foie gras, ça va changer un petit peu des plats lyophilisés. Je vais en profiter pour appeler ma famille, ma femme, mes enfants pour prendre des nouvelles. Les fêtes de fin d’année, on les vit loin de ses proches mais on a la chance d’avoir le téléphone satellite pour communiquer avec eux ».

CLASSEMENT DE 12H :
1 - Armel Le Cléac'h - BANQUE POPULAIRE à 4 915 milles de l'arrivée. 
2 - Alex Thomson - HUGO BOSS à  133 milles du leader
3 - Jérémie Beyou - MAITRE COQ à  1 124 milles du leader
4 - Jean-Pierre Dick - ST MICHEL - VIRBAC à 1 814 milles du leader
5 - Yann Elies - QUEGUINER - LEUCEMIE ESPOIR à 1 950 milles du leader

À découvrir également

Naviguer en toute sécurité, c’est élémentaire !
Passion
Naviguer en toute sécurité, c’est élémentaire !
Que ce soit en planche à voile, kitesurf, dériveur, catamaran de sport ou voilier habitable, la navigation en bord de plage, ou plus au large, obéit à un certain nombre de règles, notamment en matière de sécurité. Voici quelques rappels fondamentaux - permis voile, équipement indispensable, procédure avant de larguer les amarres, règles de route élémentaires - afin de partir naviguer dans les meilleures conditions ! Savez-vous qu’en France, seule nation du monde présente sur tous  [...]
21 juin 2018 21/06/2018
Plus de passions
La saga des Pen Duick
Passion
La saga des Pen Duick
L’histoire des Pen Duick est indissociable de celle du marin qui les a rendus mythiques, Eric Tabarly. Pendant 60 ans, de 1938 à 1998, année de sa disparition, Tabarly a sillonné les mers du globe à bord de cette lignée de six voiliers, avec à la clé beaucoup de plaisir, de nombreux succès et quelques déceptions. Véritable visionnaire, le célèbre marin a imaginé sur ses bateaux des innovations que l’on retrouve sur les machines actuelles de course au large. Aujourd’hui, cinq des six Pen Duick naviguent  [...]
21 juin 2018 21/06/2018
Plus de passions
Une Ecole Française de Voile « phare » en Bretagne Sud
Passion
Une Ecole Française de Voile « phare » en Bretagne Sud
Située face à la baie de Quiberon et protégée des vents d’ouest dominants, l’école de voile de Carnac fonctionne à plein gaz toute l’année entre les scolaires et les stages estivaux. Les chiffres valent mieux qu’un long discours : 10 000 sorties, 240 bateaux, 14 salariés à l’année contre 40 l’été, 2 600 licenciés, 20 événements organisés par an aidés par plus de 300 bénévoles ! Présentation de cette Ecole Française de Voile, dont l’histoire date de plus de 50 ans, par François Pedro,  [...]
21 juin 2018 21/06/2018
Plus de passions