News

Passion

Portraits

Coups de cœur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
Portraits

François Barbazanges Responsable Mécanique & Hydraulique

Publication :

Dernière modification :

Banque Populaire @VoileBanquePop

Par :

François Barbazanges

Né le 11 décembre 1965 à Melun (Seine-et-Marne)
Réside à Baye (Finistère)
Collabore avec le Team Banque Populaire depuis 2010

 

A priori, rien ne prédestinait François Barbazanges à travailler dans l’univers de la course au large. D’abord parce que l’intéressé a grandi en Corrèze, « où les loisirs consistent à cueillir des champignons et pêcher », ensuite parce que c’est dans une toute autre discipline qu’il a longtemps exercé ses talents de « mécano », à savoir le rallye automobile. Chez Renault Sport en Championnat de France puis chez Peugeot Sport en WRC*, l’élite mondiale de la discipline. Des pilotes de génie, ce passionné de mécanique en a vu passer en nombre (Marcus Grönholm, Richard Burns, François Delecour, Didier Auriol…) ; c’est désormais au service de pilotes de « Formule 1 des mers » qu’il met ses compétences, un changement de cap décidé en 2005. « A un moment, j’en ai eu marre de faire toujours la même chose, j’ai eu envie de changer d’horizon et de me rapprocher du littoral », commente celui qui a découvert la voile dans les années 90 via le catamaran de plage lors de vacances à La Tranche-sur-Mer.
 

Je revis chez Banque Populaire ce que j’ai connu dans la course automobile, à savoir un projet d’équipe où chacun a son importance.

François Barbazanges, Responsable mécanique et hydraulique


 

Cap sur le Morbihan pour une formation à Auray qui aboutit à un diplôme de constructeur-aménageur en marine de plaisance. De fil en aiguille, le néo-Breton découvre l’univers de la course au large, parfait prolongement de son « métier d’avant », jusqu’à la rencontre avec le Team Banque Populaire en 2010, où il s’épanouit totalement. « Je ne pensais pas trouver autant de motivation et de passion au sein d’une écurie de course à la voile. Je revis chez Banque Populaire ce que j’ai connu dans la course automobile, à savoir un projet d’équipe où chacun a son importance. » Son rôle ? « Je m’occupe de ce qui est mécanique et hydraulique, je fais aussi tout ce que les autres ne veulent pas faire : les « voileux », dès qu’il faut visser, tarauder, souder, meuler, ça les intéresse moins », sourit-il. Et si son métier très prenant ne lui permet pas de naviguer autant qu’il le voudrait, il assouvit sa passion pour la mer en en explorant les fonds, puisqu’il a passé son monitorat de pêche sous-marine. Et le peu de temps qu’il lui reste, il le consacre à une autre passion, la photo, développée au gré de ses voyages à l’étranger. « Des paysages, des voitures, je me suis beaucoup intéressé à la technique, j’ai appris à développer du noir et blanc, à l’ancienne, j’aime vraiment ça. »

 

François Barbazanges, Responsable Mécanique & Hydraulique

 

 

« François, c’est MacGyver : quand il y a un truc qui ne va pas, de par son vécu dans l’automobile et la compétition de haut niveau, il trouve toujours des solutions. Il a de la ressource, toujours des idées, c’est le couteau suisse du Team Banque Populaire. » - Ronan Lucas

 

 

Crédits photos :

A. Pilpré/BPCE
​Y. Zedda/BPCE

V. Curutchet/BPCE

 

 

À découvrir également

La vie à bord
Passion
La vie à bord
Ce n’est pas du superflu. Quand un marin part en mer, il doit prendre soin de lui. Il en dépend de sa bonne condition physique pour mener sa monture au maximum de son potentiel. L’hygiène, le sommeil, l’alimentation ont autant d’importance que les bons réglages et le matériel à bord. Sans skipper en forme, pas de compétition ! Armel Le Cléac’h en sait quelque chose : « Quand le physique va, tout va ».  [...]
6 novembre 2018 06/11/2018
Plus de passions
Le cap Horn
Passion
Le cap Horn
El Cabo de Hornos disent les Chiliens ! C’est une terrifiante dent prolongeant l’Amérique du Sud en terre de feu. Il sépare l’Océan Pacifique de l’Atlantique sud et plonge par presque 56 degrés sud. Le cap Horn est le plus célèbre et le plus redouté des caps à franchir pour un marin Quand on regarde un planisphère à l’échelle de la planète, le « Horn » en est presque à toucher le détroit de Drake marquant le continent antarctique. Le passage est étroit, les tempêtes  [...]
29 mai 2020 29/05/2020
Plus de passions
Mondial 2013 49ER et49ERFX à Marseille
Passion
Marseille, port olympique
Du 26 juillet au 11 août 2024, la cité phocéenne accueillera les épreuves de voile olympique ; une première depuis un siècle où la voile se disputait alors sur la Seine à Meulan près de Paris lors des JO de 1924. Il se dit que les Marseillais, si amoureux de leur ville, déclarent posséder « la plus belle rade du monde », on ne peut pas leur donner tort. Ce n’est pas surprenant si le CIO (Comité International Olympique) a choisi ce site exceptionnel face à de solides candidats tels  [...]
21 juin 2018 21/06/2018
Plus de passions