News

Passion

Portraits

Coups de cœur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
News
La saga Banque Populaire V
Passion
Redécouvrez l'incroyable histoire du Maxi Banque Populaire V...
La saga Banque Populaire V
Le recyclage des bateaux en fin de vie
Passion
Le fort enjeu écologique du recyclage des vieux bateaux...
Le recyclage des bateaux en fin de vie

Loïck Peyron « Armel ne lâche rien, il est impressionnant ! »

Loïck Peyron, vainqueur de la Route du Rhum 2014 à bord de Banque Populaire VII, détenteur du Trophée Jules Verne (en équipage à bord du Maxi Banque Populaire V en 2012), était de passage au Nautic de Paris ce midi. Le navigateur, nous livre son ressenti sur la course du skipper Saint-Politain et les obstacles de la course qui l’attendent.

Publication :

Dernière modification :

Par :

Quel est votre bilan à mi-parcours de la course d’Armel ?

La maîtrise ! On sent vraiment une maîtrise du sujet, pour faire un tour du monde il faut un peu de tout comme la préparation, mais là c’est vraiment la maîtrise de la course. Qualité qu’Armel avait déjà depuis quelques années, il n’est pas arrivé là comme ça.

Il sait qu’il peut faire le trou en ce moment, car il a des conditions un peu moins mauvaises qu’Alex Thomson (Hugo Boss) et c’est là où il fait l’écart avant cette grosse dépression tropicale qui arrive sur lui. Les deux premiers doivent vraiment se poser de grosses questions stratégiques. Sa trajectoire est propre et j’aime bien sa manière de faire, c’est dans l’esprit de ce que j’aimais faire !


Est-ce que dans l’océan Pacifique, c’est là où les skippers peuvent essayer de souffler un peu avant de réattaquer dans l’Atlantique?

On se méfie tous plus ou moins de l’Indien et moins du Pacifique, pour des raisons statistiques et météorologiques et je ne sais pas pourquoi. Dans le Pacifique, je n’ai pas que des bons souvenirs ! Et là les deux garçons vont devoir gérer la Tropicale qui descend dessus à l’entrée du Pacifique, car c’est très compliqué !  On est  loin de tout, c’est plus long. On ne peut pas schématiser les différents océans, ça reste que c’est le plus grand désert maritime !

Dans le sud, on est en mode on évite la casse et une fois que l’on est dans le Horn, on est en phase de régate pure ! On peut faire le dos rond, on appuie un peu moins, on essaye de doser un peu plus dans le sud et après ça dépend de la concurrence et de la position du poursuivant.


Le Cap Horn, étape importante psychologiquement pour les skippers, marque t-il la dernière « ligne » droite de la course ?

On arrive dans un endroit civilisé, on est donc  moins seul mais paradoxalement le danger des OFNI est encore plus important ! Le caractère aléatoire est donc  beaucoup plus dangereux quand on remonte. C’est tout le problème de l’usure dans ce type d’exploit, c’est que l’on est en permanence confronté à un danger, même face à celui que l’on ne choisit pas. Celui que l’on anticipe, on peut dire que l’on maîtrise, mais il y en a plein que l’on ne maîtrise pas donc il faut l’accepter.

Avez-vous un mot d’encouragement à adresser à Armel ?

Oui tout à fait, mon petit d’encouragement serait que… Ce n’est pas fini !

 

 

À découvrir également

La pollution des océans
Passion
La pollution des océans
206 kilos de plastique se déverseraient chaque seconde dans la mer. Abandonnés sur les plages où portés par le vent jusque dans les rivières et les fleuves, ces déchets sont acheminés vers les côtes et le grand large. La plus gigantesque décharge de plastiques au monde se cache au large de l’archipel d’Hawaii. La « Grande Poubelle du Pacifique » est vaste comme près de six fois la France : 3,4 millions de kilomètres carrés de superficie pour 22 200 kilomètres de circonférence ! Il est urgent de ne  [...]
21 juin 2018 21/06/2018
Plus de passions
Le voyage hors norme de l’Hermione
Passion
Le voyage hors norme de l’Hermione
Après un chantier de construction de 17 ans, la réplique de la frégate du marquis de La Fayette a quitté Rochefort en avril 2015, pour un périple de 10 000 milles. Elle retrouvera son port d’attache après une tournée estivale sur les côtes américaines. Pendant quatre mois et demi, marins professionnels et volontaires – dont beaucoup étaient néophytes – ont partagé une aventure singulière sur ce majestueux navire, copie conforme de l’original du 18e siècle, forcément particulier à manœuvrer. Quant  [...]
21 juin 2018 21/06/2018
Plus de passions
Le 40ème Spi Ouest France sur son 31 !
Passion
Le 40ème Spi Ouest France sur son 31 !
Près de 400 bateaux et 2000 marins sont attendus du 29 mars au 2 avril lors du week-end de Pâques, à la Trinité-Sur-Mer, pour le 40ème Spi Ouest France-Destination Morbihan, la plus grande épreuve habitable d’Europe au printemps. Nous sommes en 1978 quand Gilles Le Baud, jeune chef d’entreprise à la tête d’un chantier et récent vainqueur de la course de l’Aurore, qui deviendra la Solitaire du Figaro, constate que les Rochelais et les Marseillais régatent assidûment en habitable  [...]
21 juin 2018 21/06/2018
Plus de passions