News

Passion

Portraits

Coups de cœur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
News
Parlez-vous le Marin ?
Passion
Laissez-vous bercer par ce langage coloré et imagé...
Parlez-vous le Marin ?
Le Trophée Jules Verne en trois chapitres
Passion
Découvrez toute l'histoire du célèbre Trophée Jules Verne...
Le Trophée Jules Verne en trois chapitres

Armel Le Cléac’h creuse encore l’écart

Le skipper du Monocoque Banque Populaire VIII mène toujours la flotte de ce huitième Vendée Globe et parvient, petit à petit, à augmenter son écart sur son concurrent, Alex Thomson (Hugo Boss), à 368,3 milles derrière. Toujours dans l’anticyclone, Armel a réussi à attraper un petit flux de secteur Nord-Ouest qui lui a permis de progresser plus rapidement que le Gallois, toujours coincé dans une zone de transition. Il avance ce matin à 14 nœuds, ne perdant pas son objectif des yeux : passer le cap Horn en tête, avant Noël.

Publication :

Dernière modification :

Par :

Armel Le Cléac’h a été joint par l’organisation ce matin :

« Ici, c’est petit temps dans le Pacifique, mais très varié puisqu’hier il y avait des grains avec jusqu’à 25 nœuds de vent. Ça s’est un peu calmé depuis hier soir mais ça avance toujours, un peu moins vite que prévu, mais ça va. Il y a une zone sans vent derrière moi, et il ne faut pas traîner en route. Je suis dans l’anticyclone depuis hier après avoir traversé un front il y a 24h. Toujours du vent de Nord-Ouest et j’en profite : je cherche à attraper une dépression qui est devant et ça va se jouer à pas grand-chose… Mais les modèles météo changent beaucoup au fil des heures. L’objectif est le cap Horn et je ne sais pas encore comment je vais y aller : normalement, je devrais y arriver vers le 22 décembre au soir. Mais ce sera peut-être un peu plus long. De toute façon, avant Noël. Il y a quatre ans, j’étais passé le jour de l’an, avec François (Gabart) mais on était partis des Sables d’Olonne quatre jours après cette édition. On est dans les clous… Avec Alex (Thomson), les voyants sont au vert : ce serait sympa de passer le cap Horn en tête puisqu’il y a huit ans, j’étais troisième, il y a quatre ans, deuxième… Ce serait une belle progression. Mais j’espère que je pourrai le voir, ce cap Horn car il y a quatre ans, on avait dû faire attention aux icebergs. » 

À découvrir également

Quand France renaît de ses cendres…
Passion
Quand France renaît de ses cendres…
Premier bateau ayant défendu les couleurs de la France sur la Coupe de l’America sous les commandes du Baron Bich, le 12m JI* France aurait pu finir son existence oublié sur un ber de l’Ecole Navale de Lanvéoc (Finistère). C’était sans compter sur quelques passionnés qui, en 2010, décidèrent de lui offrir une seconde vie et de restaurer ce plan Mauric qui, depuis, déploie ses ailes sur les régates classiques en Atlantique. 43 ans après, il n’avait pas pris une ride ! Lorsqu’a été remis  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions
La pollution des océans
Passion
La pollution des océans
206 kilos de plastique se déverseraient chaque seconde dans la mer. Abandonnés sur les plages où portés par le vent jusque dans les rivières et les fleuves, ces déchets sont acheminés vers les côtes et le grand large. La plus gigantesque décharge de plastiques au monde se cache au large de l’archipel d’Hawaii. La « Grande Poubelle du Pacifique » est vaste comme près de six fois la France : 3,4 millions de kilomètres carrés de superficie pour 22 200 kilomètres de circonférence ! Il est urgent de ne  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions
La voile olympique : supports et règles
Passion
La voile olympique : supports et règles
Les dix séries olympiques, présentées par Guillaume Chiellino, directeur des Equipes de France de voile : Nacra 17 (mixte) « Avec le Nacra 17, on assiste au retour du catamaran aux Jeux (le Tornado avait été retiré du programme après les JO de Pékin) et à l’arrivée du mixte en voile olympique sur un support spectaculaire qui permet de faire de belles images. C’est un bateau qui nécessite de prendre de bons départs et d’aller vite, il faut que le barreur soit un sacré pilote,  [...]
21 juin 2018 21/06/18
Plus de passions