News

Passion

Portraits

Coups de cœur

Photos

Albums

Videos

Chaines

Lexique

Aucun résultat n'a été trouvé pour votre recherche,
Essayez à nouveau
News

Hélène Noesmoen et Nicolas Goyard champions du monde

La semaine passée, plus de 220 windsurfeurs étaient rassemblés sur le plan d’eau de Silvaplana en Suisse pour les championnats du monde de iQFOiL. Une nouvelle fois, les Français ont survolé leurs débats, quasiment intouchables de bout en bout, Nicolas Goyard (ACPV Noumea) et Hélène Noesmoen (SN Sablais) ont été sacrés Champions du Monde.

Publication :

Par :

FFvoile

 

Les deux premiers jours de course ont été marqué par un vent de nord traversant le lac, ces conditions n’étaient pas optimales et seule une épreuve de vitesse, ne comptant pas pour le championnat du monde, a été disputée sous le format de « speed challenge ». A ce petit jeu, les Français Nicolas Goyard et Hélène Noesmoen ont été les plus rapides en affichant aux compteurs respectivement 32,61 et 28,46 nœuds.

 

C’est jeudi que les hostilités ont pu enfin commencer. La Maloja, le vent thermique local, s’est installé et c’est au total 16 courses qui ont été disputées chez les hommes et 15 chez les femmes. A l’issue de ces 3 jours de courses et la veille de la finale, Nicolas Goyard et Hélène Noesmoen étaient leaders au classement général et donc qualifiés directement pour la Grande Finale à 4 ce dimanche. Si Hélène Noesmoen a littéralement survolé cette dernière course, comme elle l’a fait toute la semaine, Nicolas Goyard a dû faire preuve de panache pour aller chercher le titre, prenant une option « en solitaire » à mi-parcours et bouclant cette Finale en mode fusée pour aller décrocher un fantastique doublé pour la France ! A moins de 3 ans des Jeux Olympiques de Paris 2024, les tricolores ont frappé un grand coup dans cette discipline qui fera sa première apparition à Marseille en remplacement de la planche à voile RS:X.

 

A noter également la présence de nombreux jeunes Français aux avant-postes cette semaine, avec notamment une belle médaille de bronze obtenue par Louis Pignolet (SNO Nantes) au classement U21 chez les Garçons.

 

Ils ont dit :

Hélène Noesmoen (Championne du monde  iQFoil 2021) : « Ça me fait énormément plaisir ce titre, je me suis entrainée dure pour en arriver là avec toute l’équipe de France. Cela faisait longtemps que nous n’avions pas navigué contre les étrangers, on ne savait ce que cela allait donner. J’ai super bien navigué toute la semaine et je suis soulagée d’avoir gagné cette dernière course. Avec ce nouveau support, on encore une grosse marge de progression, on progresse vite. »

 

Nicolas Goyard (Champion du monde de iQFOiL 2021) : « Je le voulais ce titre et je suis vraiment super heureux aujourd’hui. J’ai bien navigué toute la semaine, il est bien mérité. J’ai fait une super belle dernière course hyper tactique pour le décrocher. J’avais dit que je venais pour avoir le titre et je l’ai fait ! je suis vraiment content d’avoir ce titre de champion du monde. Je suis déçu pour les autres français qui n’ont pas eu de chances dans les phases finales. »

 

Rendez-vous à Marseille du 22 au 28 octobre pour les Championnats d’Europe

À découvrir également

Le Trophée Jules Verne en trois chapitres
Passion
Le Trophée Jules Verne en trois chapitres
Imaginé dans les années 80, créé en 1990, le Trophée Jules Verne a été, depuis, l’objet d’une ardente convoitise, puisque 26 tentatives ont eu lieu mais seulement 8 couronnées de succès, la dernière victorieuse en 2012. Retour en trois chapitres sur cette passionnante histoire maritime… Acte I : Une naissance mouvementée Le Trophée Jules Verne doit sa création à l’écrivain français, qui publie en 1872 Le Tour du monde en quatre-vingts jours, roman d’aventures contant  [...]
21 juin 2018 21/06/2018
Plus de passions